Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Rupture (2)

Mme Ema de Brille répond à la lettre de son mari (rupture1) et raconte une autre partie de leurs vie ensemble. Ya-t-il d'autre chose dans leur vie que vous ne savez pas ? Et bien on verra.


Bonjour chéri,
J'ai bien lu ta lettre et je me vois de te répondre. Oh mon amour !! Je te remercie beaucoup de m'avoir enfin ouvert ton cœur, en effet je me demandais toujours pour quoi ? Pour quoi toute cette froideur dans tes gestes dans tes mots. Moi et les enfants sentions tes faits et gestes comme un devoir, le devoir paternel te poussait à embrasser tes enfants le de voir te poussait à défendre tes enfants comme tu défends ta patrie tu devais te marier alors tu m'as choisi non par ce que tu m'aimais mais par ce que tu avais besoin d'avoir une femme dans lit à part celles qui étaient dans la tavernes et quine pouvaient te laver tes vêtements te donner des enfants ou de te préparer tes repas.


Je suis ta cousine et c'était normal de penser à moi comme épouse, je pouvais défendre tes biens, je suis aussi d'une bonne famille et ta fortune a encore grandie quand tu m'as épouser mais, crois le ou non je t'aimais et je t'aime encore, avant notre mariage j'ai pus m'approcher de toi et te connaître, tu étais un charmant garçon mystérieux et attirant je t'ai aimais dés le premier soir que tu as passé en ma compagnie lors de la cérémonie de mariage de ma sœur je ne pouvais savoir que c'était en ce jour que volerais mon cœur et se poserais sur le tien essayant de lui donner de la chaleur et d'essayer de te sentir tout prés de moi, hélas je ne pus réussir qu'après tant d'années. Je ne pus m'empêcher de pleurer tellement ma joie était immense tellement je ne pouvais le croire.
Mais toi, toi qui m'a demandé au mariage qui m'a voulu tu n'as fais aucun effort pour te rapprocher de moi côté sentimental, notre première nuit était pleine d'émotions mais je ne pouvais trouver parmi eux l'amour et le désir, elle était froide. Je me disais que peut-être tu n'étais pas prêt que ça viendra avec le temps.


Des jours, des mois et même des années se passèrent sans pouvoir effacer cette amertume de ton regard cette froideur dans tes gestes. Je cherchais la chaleur dans les bras que j'ai aimé je n'ai trouvé que froideur.


Après ta lettre j'ai pu résoudre beaucoup de problèmes je ne t'en veux pas, car peut être je n'ai pas pu de satisfaire j'ai échoué en mon rôle majeur prendre soin de toi.
Je comprends que tu aimais une autre personne mais tu pouvais ne pas le cacher après tout je suis ta femme et je saurais te comprendre.
Les enfants te passent le bonjour et veulent que ton devoir de défendre ta patrie s'achève et que tu rentres chez toi nous t'aimions nous t'aimons et nous t'aimerons toujours mon amour, une sage femme comprendrais de ta lettre une autre lettre invisible qui passe du cœur au cœur qui apporte une flamme, mon coeur qui a lu hautement "je t'aime car, si je ne t'aimais pas je ne t'aurais jamais conté une partie de mon histoire" je voulais te dire que moi aussi je t'aime.
Mon amour veux-tu apaiser ma douleur et me raconter le reste de l'histoire car je voudrais out savoir.
Tendrement ta femme

Le serveur mySQL "master" est injoignable, aucune mise à jour, insertion ou suppression ne peut se faire.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
Re: Rupture (2)
Posté par jacquesv le 15/11/2006 04:46:52
hackergirl
Une suite digne à la première lettre: tu écris bien!!
Re: Rupture (2)
Posté par ushiwa.sasuke le 11/09/2006 09:00:58
Sympa la suite...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
L'auteur : Chléopatre Sensuelle
30 ans, Montreal (Canada).
Publié le 08 septembre 2006
Modifié le 16 juillet 2006
Lu 684 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲