Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

San Antonio au sommet du Monde

Ca y est ! Après 6 matchs d'une finale sans spectacle affirmeront certains, d'un niveau d'école diront d'autres, les San Antonio Spurs se sont imposés face au New Jersey Nets, 4 victoires à 2. Ils ont conclu leur finale sur une victoire 88 à 77, devant leur public.


Tony Parker peut chanter avec les siens "ON EST LES CHAMPIONS", en cette année 2003, il a inscrit son nom dans l'histoire du basket français et américain. Premier français à remporter un titre NBA à 21 ans et seulement le 4ème européen, c'est une juste récompense qui vient couronner ce surdoué de la balle orange.


Duncan is magic

Mais le héros de cette finale est bel et bien Tim Duncan. Le MVP de la saison régulière (pour la deuxième année consécutive) et également MVP de la finale a livré un match énorme, en réalisant un impressionant "triple double" et en concluant le match le plus accompli de sa carrière, avec une ligne de stats que l'on pourrait tout simplement qualifier de "Duncanienne" : 21 points (9/19 aux tirs, 3/5 aux lancers francs), 20 rebonds, 10 passes décisives, 8 contres pour 4 pertes de balle en 46 min.

Duncan a pu reformer avec son vieux compère, David Robinson, le duo des "Tours Jumelles". Pour son dernier match d'une carrière bien remplie, "L'Amiral" a livré un match plein en secondant parfaitement "Dream Tim" et en s'appropriant avec lui la raquette adverse : 13 pts (6/8 aux tirs), 17 rebonds et 2 contres en 31 min. Ce soir là, une étoile s'en est allée. Chapeau bas Mister Robinson, votre grande silhouette et votre numéro 50 manqueront terriblement au basket.


Du suspens jusqu'au bout

Le succès des Texans a tout de même été long à se dessiner, devant leur public. Ils ont en effet été menés pendant plus de trois quarts-temps par les Nets, qui se seront courageusement battus tout au long de ce match, mais à qui la contre performance de Kenyon Martin a coûté très cher, lui qui avait la lourde tache de surveiller l'intenable Duncan : un médiocre 3/23 aux tirs pour 6 points, ajoutés à 10 rebonds en 39 min. Jason Kidd, quant à lui, a livré un match sans éclat avec un 8 sur 20 aux tirs pour 21 points, 7 passes et 3 rebonds en 42 min.

Pour les Spurs, tout s'est décidé dans la 4ème période. Pendant une rencontre encore axée sur deux défenses intraitables, ils ont tout donné alors qu'ils étaient menés de 10 points (67-57) à plus de 10 minutes de la fin. Emmenés par un Stephen Jackson souvent décisif dans le "money-time" (9 pts dans le 4e quart-temps), les Texans ont inscrits 19 points à la suite alors que New Jersey peinait pour rentrer le moindre petit panier pendant 5min 34sec.


Tony Parker aura lui livré un petit match en inscrivant 4 points (2/6 aux tirs), ajoutés à 2 passes décisives, 2 rebonds et 3 pertes de balle. Il sera même rappelé sur le banc pendant le 3ème quart-temps, après seulement 24 minutes de jeu et au profit de Speedy Claxton (5/8 aux tirs pour 13 pts). Mais malgré ce match, il aura tout de même pesé sur la victoire des Spurs tout au long de la finale.


Le SBC Center de San Antonio peut fêter ses champions pour ce second titre, après celui remporté en 1999 sur les Knicks de New York. Avec une génération comme celle-ci, le meilleur est à venir dans le Texas.

Le serveur mySQL "master" est injoignable, aucune mise à jour, insertion ou suppression ne peut se faire.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
Publié le 26 juin 2003
Modifié le 26 juin 2003
Lu 650 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲