Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Sans retour

Aimer sans retour est-ce vraiment de l'amour ? C'est avant tout un enfer, pour celui qui est seul à vivre cette amour, un amour tellement grand qu'il devrait être partagé, seulement, tout parfois, va dans le bon sens, sauf la personne concernée en face...


Un simple regard fut suffisant, pour semer le trouble chez une gamine comme moi qui à l'époque n'avait que 14ans...
Le changement, était à l'ordre du jour, déménagement, entrée au lycée... Une semaine après la rentrée, mon regard se posa par inadvertance sur lui, et le "mal" était fait...


Deux années de mutisme

Oui, un simple regard a tout changé. Ce garçon pour moi, semblait "spécial", il n'avait pourtant rien d'exeptionnel, il n'était pas "le beau gosse" du lycée, non. D'aspect plutôt réservé, tendance lègère même, à raser les murs... Pourquoi lui ? Impossible de répondre, ce n'est pas dans ma tête que ça se passe, mais un peu plus bas, dans la poitrine. Ah ! Satanée poitrine qui part au galot dès que je croise sa route dans le lycée, dans mon bus. Tiens il prend mon bus, tous les matins je le regarde monter, tous les matins il me passe à coté... Sans daigner me voir.
C'est grotesque, je ne le connais même pas et j'ai l'impression de ne pas pouvoir me passer de lui, je passe mon temps à le regarder, j'éssai même de me mentir à moi même en me disant qu'après tout ce n'est qu'un simple jeu... Je le regarde et puis voilà !!!
Or ce "jeu" aura duré 2ans. Pendant deux ans je n'ai fait que l'observer, capter certaines conversations qu'il avait dans le bus. Je commence à en savoir plus sur lui... C'est fou !! On pratique le même sport et on a d'autres points en commun !! Je trouvait ça tellement dommage, qu'il ne sache pas que nous avions tous ces points en commun !! Il n'avait pas l'air trés entouré de filles, avec un peu d'espoir, je me suis dit que j'étais peu être la seule fille à m'intérésser à lui... Seulement comment lui dire ? Comment lui dire ? Comment lui faire comprendre d'un sourire ? (France gall m'aide à écrire cet article lol)


L'once d'espoir

La terminale, année qui m'aura marquée à vie pour toutes ces annecdotes que j'ai vécu !! Le jour de la rentrée, j'ai vu que nous étions dans la même classe "ça y'est je vais enfin pouvoir le connaitre !! " Je ne m'étais pas trompée, c'est vraiment un garçon bien... Des points communs ? On en a des milliers... Peu à peu, nous avons tissé une relation privilégiée, je me sentais si bien, ça y'est, il allait se rendre compte que nous étions fait l'un pour l'autre !!!!!!
C'est à ce moment là, que j'ai su que je l'aimais vraiment, je l'aimais comme un tout, pour ses défauts, ses qualités, son charisme. Une alchimie était présente entre nous... C'était certains ! Je n'osai rien lui dire pourtant, j'attendais "qu'il devine", "qu'il s'en rende compte tout seul !! " c'était comme un grand cri muet

Une soirée de classe, comme on en fait par milliers, fut le comble de notre rapprochement. On a dansé, on a rit, on a parlé... Pour la première fois, j'avais l'impression de sentir un retour, je commençais à lui plaire...
Et une semaine plus tard, plus rien, il s'en va, prend de la distance par rapport à moi. Pourquoi ? Que s'est -il passé ? J'ai pourtant continué à l'aimé, de toutes mes forces, de tout mon coeur, ma poitrine bondissait comme au premier jour, et j'avais toujours espoir... J'ai tenté de parler avec une "amie" que l'on avait en commun, peut-être pourrait -elle m'aider à comprendre ? "non tu n'as aucune chance laisse tomber il veut pas de toi ! " c'était clair, radical, mais on ne s'arrête pas d'aimer pour ça...


La révélation...

Je commençais vraiment à souffrir de cette "relation", mais peut-on appeler ça une relation ? Je me sentais si seule, oui aprés tout moi seule souffrais, moi seule aimais, il faisais quoi lui ? Rien, il étais là, c'est tout, il me parlait toujours un peu moins, et plus je le voyais s'éloigner, plus je souffrais...

Et puis ce fut les grandes explications, un ami à moi qui me voyait me décomposer peu à peu, supportait mal que ce garçon ait autant d'influence sur moi, pourtant sans rien faire. Alors il lui a gentilement demandé d'aller me voir lors d'une fête pour que l'on s'explique... Dans une bonne classe où tout le monde s'apprécie, les informations tournent vite, tout le monde s'était rendu compte du mal qui me rongeait, pourquoi me laissait-il lui, dans cet état ?

Alors on s'est expliqué, dans une salle de bains, pendant deux heures. Premier réel face à face, le jeu était fini, j'étais mise à nue, je n'avais plus rien à perdre, alors autant tout lui avoué depuis le début ! Seulement voila, parfois on ne peut pas tout contrôler, et ce que je n'ai pas contrôlé, c'est ce que lui avait dit notre "amie" commune sur moi : "elle est folle de toi, est jalouse dès qu'une fille s'approche, elle me soule avec toi c'est pas possible !! Etc... " Voila donc les raisons de son éloignement, il a pris peur, il a eu peur de moi...
Je me sentais si trahie par cette fille, pourquoi avait-elle fait ça ? Je ne l'ai jamais réellement sû...
Ce qui vînt après fut pire, dans mon élan de désespoir, je lui racontais tout depuis le début, depuis le premier regard, le bus, les couloirs... Et là... "C'est vrai ? Mais moi aussi je te regardais dans le bus !! Pourquoi on ne s'est jamais parlé avant ?? Moi aussi je t'avais un peu remarquée !! " "Ah oui le repas de classe, tu me plaisais beaucoup à ce moment là... " Grand choc, grand espoir, et tout de suite aprés grande déception : " Mais maintenant, c'est différent je sais pas, tu sais moi je change tout le temps d'avis !! Je suis un peu nul exuse moi" L'exuser ? Il est désolé en plus ?


Remonter la pente...

Alors voila, ce garçon, je l'ai raté, on s'est littéralement croisé, mettez un peu de timidité, de grands quiproquos, un esprit médisant, et vous obtenez la recette explosive de l'amour sans retour. On donne sans recevoir, on regarde, on espère, un grain, une miette, et puis rien... On a envie d'exploser, on le déteste tellement on l'aime, on le déteste pour le mal qu'il nous fait, pour cette indifférence qu'il nous attribue si bien, pour la faible importance qu'il attribu aux évennements, mais par dessus tout on l'aime...

C'était en terminale que tout s'est joué, je me suis sentie si inutile, tout s'écroulait, ah non, il me restait encore le bac à passer, j'ai passé le dernier mois dans mes cours, à me réfugier dans mon travail, pour oublier, et pour me prouver que je pouvais exister autrement que par un autre. J'ai obtenu mon bac avec mention très bien, la consolation des derniers mois affreux que j'avais passé.


Une autre vie

Lui n'a pas eu son bac, il a refait une année de lycée, tandis que moi je suis rentrée en prépa. Un rythme de vie si soutenu et si intense qu'il vous fait vite oublier le passé et parfois même le présent.
J'ai changé depuis, je pensais que je ne l'aimais plus, il me semblait si loin, pour mois c'était clair, je ne l'aimais plus !! Je l'ai même revu parfois, sans grands résultats, j'étais enfin libre !!!

Et puis une soirée, ou nous nous sommes retrouvés tout seul, car on ne connaissait personne à part celui qui nous avait invité ! On s'est remis à parler, comme avant, il n'avait pas vraiment changé finalement et l'instant d'un soir, je l'aimais à nouveau... Il ne semble plus se souvenir de ce qui s'est passé, il se comporte normalement devant moi, ce que j'apprécie, mais la salle de bain, le bus tous ça... Je crois qu'il a tout oublié. Il ne s'est pas rendu compte à quel point je l'avais aimé. Ce fut pour moi la première réelle expérience de l'amour, la seule même, et cette expérience, je l'ai vécue seule.

Il me semble que lorsqu'on aime réellement une personne, on l'aime pour toute sa vie, on peut oublier qu'on l'aime, on peut remplacer cet amour par un autre, mais on l'aime toujours. Je crois aujourd'hui avoir oublié, je souhaite le voir le moins possible pour ne pas qu'il me rapelle certains souvenir pouvant me faire rechuter.

Je continue mon chemin, en espérant un jour aimé à nouveau comme j'ai aimé, mais avec un retour cette fois ci, un retour, qu'il soit bon ou mauvais, mais un retour. L'indifférence tue.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (10)
Re: Sans retour
Posté par ushiwa.sasuke le 05/10/2006 10:20:13
On aime peu être 2x plus mais on souffre aussi 2x plus car on a comme un vide au fond du coeur...

C'est pour ca que je dis que l'amour sans retour n'est pas vraiment de l'amour...

Et d'accord strider je verrai tout ca le 5 :)
Re: Sans retour
Posté par strider le 04/10/2006 15:28:14
bon,je vais m'adresser à toi ushiwa.crois moi c'est un amour celui là,c'est vrai on a rien au retour mais de cette façon l'amour est 2 fois plus intense,car comme j'ai dit,on aime pour 2 personnes,en plus il y aurait de vraie patience et de vraies sacrifices,bon mon histoire sera publiée le 5 novembre,tu vas la savoir bien
Re: Sans retour
Posté par strider le 26/09/2006 16:35:01
bon c'est moi de nouveau,cette fois je vais parler français,je ne crois pas que le temps et les amis peuvent guérir cette maladie d'amour.bon aujourd'hui nous avons du rester une heure tout le monde dans le lycée,une heure de pause car c'est le mois de ramadan comme vous savez en tunisie chez nous,et mon seul est allé parler et s'asseoir près de dizaine de filles lui et son ami.je sentais que je vais m'évanouir,alors là cela dépasse la jalousie,puis il est arrivé à la fin prés de nous(mes amis et moi),il chantait un peu tout seul puis il parlait avec mon amie,j'ai rien compris:il parlait dde perdre l'espoir,vous savez je sens vraiment que lorsque on soit prés,il y a un certain discours entre nos yeux,nos coeurs,je voudrais le connaitre mieux mais il n'ose pas me parler,bien sur ce ne serait pas moi la 1ère à le faire et c'est sur par contre que j'en ai marre de tout cela mais d'une façon ou d'autre je pense que cet amour met du sens et de valeur pour ma vie et l'embellit,en plus je ne veux pas perdre toutes ces belles émotions et tout ce paradis-enfer,puisque c'est mon destin,c'est pas grave,mais je ne veux pas rester dans les ambiguités....
Re: Sans retour
Posté par ushiwa.sasuke le 26/09/2006 09:00:09
C'est dommage c'est que tu commences à écrire en francais et un peu plus loin que la moitié tu pars en langage sms...

Sinon si tu veux guérrir de ca, il y a 2 seul remède.... le temps et les amis...(je me répète une foi de plus)

Donc courage et tu verras tu y arriveras...
Re: Sans retour
Posté par strider le 25/09/2006 18:13:50
un amour sans retour,c'est la bonne expression pour ma situation,je vais mourir à condition qu'on m'explique le pourquoi de mondestin,voila mes amis mon histoire avec l'amour sans venue ni retour,bon pour dire la vérité,c'est la première fois que je trouve un article qui souligne l'amour d'un seul coté,car partout,ils nous négligent.....ils croient c'est un jeu d'enfants mais non,c'est le plus difficile et noble genre d'amour car on aime pour 2 personnes ,c'est pas partagé alors tu aimes si intensemment qu'on croit que notre poitrine xaplutot s'exploser,avant 5 ans exactement en 13 avril 2002,j'ai commencé ma fameuse histoire d'amour avec ali,je vous jure jusqu'à maintenant,je n'ai pas su définir exactement la vraie cause de mon amour,il n'est pas spécial,il n'est pas le bogoss mais toutecette année je le regarde,je l'aimais,vous ne pourrez pas imaginez comment,c'était un amour violent,sa fait du mal,c'est sérieux ce que je dis,il était mon camarade de classe pour la 1ère année ctout,mais tous ces ans,il est encore dans le même lycée que moi.bref,j'ai passé 5 ans en souffrance quand je le vois entouré des filles,jalouse même d'unregard,j'ai essayé tant et tant de l'oublier,et j'ai presque vu mon succés il ya 3 ans mais brusquement il s'est cassé le pieds,et ou tu me trouves à cet instant,j'oublie tout et je lui parle,bon je le connais,et par hasard,j'ai connu leur maison,le num de la voiture,ils étaient nos voisins,jusqu'à l'année précédente je ne pouvais plus controler mes émotions,chaque fois qu'il passe à coté demoi,j'ai peur que mon coeur parle.en tout cas j'ai décidé d'avouer,je l'ai envoyé un cd portant son nom dans sa salla de classe mais sans y intégrer mon nom,j'avais peur de sa réaction et c'était comme je m'étais habituée à la cachette,bref pendant le dernier été,je lui ai envoyé bcp de msgs,il connait ki je sui mnt,et puis les autres msgs c'était du jeu sans rencontres:je lui disais ke je veux kon soit ami,il m'a dit kil a kelkin pour le momen,je l'envoie je t'aime puis je dis ke c'est mon petit frère,puis à la fin je lui disais je ne t'aime plus,et sa ye c'était la rentrée et on s'est vu mais on n'a échangé aucune parole,ce ki est évident c ke je l'aime encore mm ke c clair ke je veux pas admettre,mais je veux parler avec lui,savoir commen il vit en connaissant kil ya vait une fille ki peut mourir pour lui,ou bien vivre un instant de joi avec lui puis mourir,c vrai je lui disias ke ne l'aime plus mais tout est clair dans mes yeux,honnetement je ne veux pa perdre mon amour car il est vari et mis par le destin car,il y a des mois,j'ai découvert une photo qui nous assemble moi et lui dans le jardin d'enfants,prise le 13 avril,le jour de l'anniversaire de notre amour,si seulememt il me parle,si seulememt ke j'écout sa voix et on soit des mais...si si si.répondez s'il vouis plait
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (10)
Publié le 15 septembre 2006
Modifié le 21 juillet 2006
Lu 2 065 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲