Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Sex, sexe, porn, porno, hard, X...

On lui donne plein de noms différents mais lui ne change pas. Le sexe est depuis toujours, et restera toujours un moyen d'assouvir un besoin humain. Mais avec la médiatisation et la plubiscisation, le sexe s'intègre de plus en plus dans la société, ce qui soulève de gros problèmes...


On lui donne plein de noms différents mais lui ne change pas. Le sexe est depuis toujours, et restera toujours un moyen d'assouvir un besoin humain. Les hommes ont toujours eu besoin de rapports sexuels, bien au-delà du simple besoin naturel de reproduction. Mais on voit aujourd'hui que le porno s'invite de plus en plus dans notre société et qu'il s'utilise à toutes les sauces : publicité, films, radio, magazines... Bref tous les médias sont devenus des vecteurs de sexe; que ce soit pour vendre un simple shampooing, une paire de lunettes, ou bien même une tondeuse à gazon... Le sexe est bel est bien devenu un faire valoir dans notre société de consommation. Le message est clair : le sexe est une drogue, et vous êtes drogués...
Comment donc, réagir devant les émanations de sexe ? Quelle est sa véritable utilité ? Y-at-il une distinction à faire entre tous ces "émanations" de sexe ? Doit-on en réchapper, ou au contraire répondre aux pulsions ? Autant de questions qu'il est nécessaire d'y répondre...


Le sexe et la société : les générations sexe

Il est évident que le sexe n'a pas autant été présent dans la société qu'aujourd'hui. En effet, on assiste vraiment à une démocratisation du sexe dans notre quotiden. J'entends par là les sociétés de consommation qui laissent les entreprises se servir du sexe pour booster leurs ventes.
Mais la question est de savoir l'effet que cela produit. Il n'y paraît pas simple de répondre à la question, mais l'opinon commmune peut quand même remarquer certaines choses... Notamment les changements de mentalité. Aujourd'hui rares sont les gens qui se sentent offenser à la vue d'une paire de fesses ou d'une paire de seins dans un support visuel. On peut donc se demander si ces populations comprennnent encore la notion de pudeur. Il est vrai que si l'on prend lexemple des lolitas, la réponse est non : quand on voit des jeunes filles avec des jeans et des strings qui laissent entrevoir leurs fesses ou bien des décolletés qui ne cachent pas leur poitrine, on ne peut pas dire qu'elles comprennent l'image qu'elles véhiculent. Certes, il n'y pas forcément de mal à dévoiler son corps, mais le fait de le dévoiler renvoie des messages que les hommes comprennent par le mot "sexualité". Il est donc important de signaler le danger de ne pas freiner la démocratisation du sexe.
De plus, les femmes ou même les hommes qui sont montrés sont tous des canons de la beauté, ce qui renforce la persuation des gens qui sont imprégnés du sexe par les médias, selon quoi le fait de se mettre à nue rend plus beau. C'est ainsi que la nudité s'imprègne sournoisement dans l'univers de la mode; ce qui ne fait que d'amplifier la démocratisation du sexe.
S'ajoute à cela, les médias comme les radios, les télés, etc, qui se servent eux aussi du sexe pour faire de l'audimat. Et c'est encore plus flagrant lorsque ce sont des émissions destinées aux jeunes.


La solution ?

Il ne faut donc pas tomber dans le piège de la vulgarisation du sexe et surtout rester conscient de son image. Il ne faut donc pas oublier que la société se sert du sexe et joue avec les pulsions et désirs sexuels, qui font partie intégrante de l'Homme. Ainsi même si le fait devoir une jolie bimbo à moitié nue reste très plaisant, mieux vaut savoir faire la part des choses : "le sexe a-t-il véritablement une utilité dans ce contexte précis, ne m'empêche-t-il pas de penser à autre chose"...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (17)
Re: Sex, sexe, porn, porno, hard, X...
Posté par lapin26 le 13/09/2010 22:12:38
A croire qu'on a tous un obsédé en soi :-P
Ce que tu dis ça me fait penser à tous les clips vidéo qu'ils passent sur des musiques récentes, on utilise vraiment ça comme un instrument de vente, c'est pas croyable comme on nous prend pour des chiens... 8-)
Re: Sex, sexe, porn, porno, hard, X...
Posté par domino99 le 23/11/2006 19:05:53
Si tu veux pas que le sexe soit banalisé, mets pas une meuf à poil comme seule image sur ton article et l'appelle pas "porno, sexe..."
Re: Sex, sexe, porn, porno, hard, X...
Posté par chaminou le 20/11/2006 16:30:18
Ouaip... Bon, mi je n'en veux pas (d'enfant), mais comme tu dis, ça a vraiment de quoi faire peur, ces conditionnements bêlatiques !
Re: Sex, sexe, porn, porno, hard, X...
Posté par iprime le 16/11/2006 13:24:37
Eh bien c'est alors à nous, futurs parents, de montrer à nos enfants le bon exemple. Car n'oublions pas que les jeunes parents d'aujourd'hui collent leurs gossent devant la télé dés leur trés jeune age et dévellope ainsi le coté pouf-lolita chez les filles, et le coté sexuel-débile des garçons, qui retrouvent les poufiasses qu'ils ont vus à la télé dans leurs classe de primaire. On avance délibérément dans un avenir médiatique sexuel, c'est à nous d'éteindre la télé et de fermer les magazines prépubère que les enfants semblent tant vénérer, par la simple faute de leurs parents. Si le contenu de la télé ne nous plait pas pour l'éducation des enfants, éteingnez là, ou alors regardez Arte :D !

Il faudrai peut-être penser à évoluer à un autre niveau....
A bon entendeurs, salut!
Quand industrie porno et liberté sexuelle zéro
Posté par chaminou le 14/10/2006 19:37:55
Caneton, le problème n'est pas "le sexe" qui, lorsqu'il est partagé avec un PLAISIR REEL & RECIPROQUE est tout à fait louable - et non érigé (s'cusez-moi l'expression) en industrie florissante aux dépends de l'Humain-e (ce qui a de quoi rebuter au plus haut point). Anders Morgenthaler, réalisateur danois de l'animation "Princesse" (que j'espère pouvoir aller voir tantôt), semble avoir saisi l'essence même de ce qui me heurte à bien des égards : 'Il faut vraiment être bête ou avoir une très forte capacité d'oublier qu'il s'agit des êtres humains, pour pouvoir jouir d'un film porno. Il faut être complètement crétin pour s'imaginer que c'est un boulot de rêve de se faire baiser par quatres hommes lorsqu'on est enceinte jusqu'aux dents.[...] 'Participer dans un film porno peut avoir des conséquences fatales. Comment les hommes peuvent-ils se convaincre que c'est excitant ou s'allumer de désir ? Comment les hommes peuvent-ils rester assis à se branler quand on sait que les modèles de porno sont considérés pour le restant de leur vie comme des parias.' (remplacez le "les" hommes par "des" hommes ou "des" individus si vous le souhaitez ;o)).
"LONG" WINDOW, peut-être (en même temps, essaie de résumer la chose en trois lignes, Al Pacino), n'empêche que sa remarquable intervention nous éclaire bien davantage que cet "article à fliz" de base.
Loin de moi l'idée de le descendre cependant (on a connu bien pire ces derniers temps). Juste que quelques... Paragraphes (?!) auraient mérité un approfondissement (s'cusez-moi encore) basé sur quelques recherches documentées.

Un autre exemple d'article à thématique similaire (en très "actu") : http://pasdebol.over-blog.com/archive-12-23-2005.html

Cha*
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (17)
L'auteur : Olivier Tourniquet
26 ans, Alzon (France).
Publié le 20 octobre 2011
Modifié le 16 octobre 2011
Lu 92 026 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    1 membres et 132 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲