FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Si j'avais été une femme

Un soir, je me suis demandé ce que j'aurais préféré, si l'on m'avait donné le choix de me concevoir, de choisir mon sexe, ou, tout simplement d'être une femme... Bien sûr! J'ai répondu, avec le flot d'émotions qui me submergeaient. La question est saugrenue... Gouttez-y et montrez-moi, vos miroirs...


Si j'avais été femme, aurais-je été prostituée ou princesse, avilie par l'une, rehaussée par l'autre, ou tout simplement, aurais-je été malléable, malicieuse, salope ou mielleuse. Dans tous les cas, j'aurais plu et déplu, j'aurais mon territoire, mes chasses gardées, mes mues pour le temps et mes amants par la routine. Aurais-je été belle, laide, Paris ou Diana.

Ou simplement, j'aurais été inconnue, à l'ombre de l'égocentrisme d'un mâle, qui me ferait sien. Peut être rêverais-je, mariage, prison de quatre sous; robe noire, gantée d'argent, sur tapis bordeaux, vers des prêtres passions, pour rejoindre un prince délicieusement immolé, par mes savants calculs, au pied d'un autel consacré par quelque ambiguïté.


Peut-être aurais-je été bonne à ne rien faire, sinon m'avachir dans mon canapé, me morfondre sur ma vaisselle, amoureuse de ma télé, ravie par "Venus et Apollon", émue aux larmes par Shakespeare et ses amours désespérées.

Peut être, serais-je sauvage, délicieuse, envoûtante, palette du désir, égoïstement charnelle, reine des oppressions mâles, femme objet divin, redoutable à souhait, éprise d'amants comme la houle de la violence. Câline, méduse, envoûtante, tranchante dans les pires fantasmes, de par les vices les plus inassouvies, impoliment vénale, mais toujours délicieuse, parfois même mystique, me jouant de la spiritualité féminine, tant méprisée.


Ou tout simplement, aurais-je été d'Harvard ; j'aurais fait du piano par mes rares ennuis, lu Socrate, Enguel et Proust, avec délectation. M'interdirais-je le chocolat et toutes les tentations sensuelles. Rougirais-je par la grossièreté, me pâmerais-je devant les aveux, d'un désir inconvenant et finirais-je, belle vestale, dans l'étroitesse d'un boudoir anonyme.

Dommage, je ne suis pas une femme. J'aurais aimé être tout cela à la fois, pour un inconnu. Je l'aurais fait, sans l'espoir d'un retour, juste pour lui appartenir, mais surtout pour le sceller... Et si cela s'avérait quelconque, j'aurais inventé d'autres femmes, avec d'autre secrets encore, pour paraître plutôt que d'être. Parce que les autres nous préfèrent enjoués, à leur image, selon leurs désirs... Ainsi; serait-ce drôle de feindre, les exigences étrangères; sans qu'elles ne s'en doutent. C'est drôle, de s'imaginer femme.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (8)
Re: Si j'avais été une femme
Posté par meriouma le 03/01/2008 17:09:06
j'ai bcp aimé ton article,très belle écriture,très fluide et envoutante,merci continue à écrire(^-^) c'est sublime
Re: Si j'avais été une femme
Posté par ushiwa.sasuke le 23/08/2007 15:37:56
Bien écrit mais pour le reste pas accroché non plus, peu être car je me suis jamais posé ces questions...
Re: Si j'avais été une femme
Posté par raxi le 21/08/2007 23:37:01
Je n'ai pas vraiment accroché à ton article, même s'il est très très bien écrit. Je dois sans doute être aux phrases rêveuses et poétiques...

Très bien quand même...
Re: Si j'avais été une femme
Posté par ludwing.von le 17/08/2007 21:55:56
super article, j'me demande maintenant moi ce que j'aurai fais si j'étais un homme.. ou plutot qui je serais !
Re: si j'avais été une femme
Posté par pacôme.martin le 17/08/2007 09:56:09
je te remercie.... j'ai lu "la séquestrée", afin te rendre la pareille. Le ton du récit m'a touché, ne serait-ce que le titre, qui incite à rechercher cette pauvre malheureuse. Toutefois au fil de l'histoire, le lecteur se demande, si le sujet principal, est un homme ou une femme?....

Quand le narrateur, dit par exemple " Tes courbes aguichantes, que je connaissais sur le bout de mes ongles".... Alors qu'on aurait pu penser qu'il s'agssait d'un homme, dans l'introduction.... (avec des ongles?...)

Quoiqu'on en dise, l'histoire et le récit, semblent vécus profondément, et clairement exprimés, pour le bonheur du lecteur. C'est un plaisir...

Modifié le 17/08/2007 09:59:10
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (8)
L'auteur : Pacôme Martin
30 ans, Marseille (France).
Publié le 16 août 2007
Modifié le 04 mai 2008
Lu 791 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143