Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Si je devais la décrire

Vous avez déjà essayer de décrire la personne que vous aimez ? Moi, désoeuvrée, j'ai tenté. Et comme j'ai une réputation à entretenir, hors de question de faire lire ça à qui que ce soit de ma connaissance...


Si je devais la décrire, rêve-t-elle.
Ses défauts lui paraissaient en premier, et pour elle, ce n'était pas des caractéristiques qui auraient pu l'ennuyer, mais qu'elle trouvait inexorablement charmants.
Elle lui manquait. Une drôle de sensation. Comme si elle avait faim, mais pas au niveau de l'estomac.
Comme si elle appréhendait quelque chose, mais elle n'était stressée, ni anxieuse.
Si elle devait la décrire, elle parlerait d'une charmante jeune fille chatîne, aux cheveux lisses et lui tombant humoristiquement sur les yeux, de façon à ce qu'elle doive constamment les repousser en arrière. En vain.
Puis elle décrirait ses yeux verts, verts pâles, verts un peu turquoise. Puis, bien qu'elle aurait déjà probablement abandonné là sa description, car aller plus loin, à l'oral, la ferait passer pour la dernière des fleurs bleues.
Mais, en rêvant, elle continuerait.
Elle décrirait son sourire. Un sourire d'ange malicieux. Un sourire absolument irrésistible, un sourire d'une enfant qui aurait commis quelques farces et qui ferait semblant de paraître innocente pour se faire traiter de coquine par un parent attendri.
Puis, après quelques réflexions, elle parlerait de sa voix. Une voix claire, beaucoup plus claire qu'à laquelle elle ne se serait attendue.
Puis ensuite son œil inquisiteur intérieur se pencherait vers ses vêtements, noirs.
Un pantalon noir avec quelques rubans détachés sur les jambes, puis un haut, noir aussi, décolletant légèrement sa poitrine, mais celle-ci cachée par une sorte de voile grillagé, noir.
Elle en sourirait tendrement. Elle aussi s'était habillée de noir, par amusement, par détachement, mais pas vraiment par habitude. Noir certes, mais sans abus.
Et son sourire tendre était destiné à l'amour qu'elle portait aux vêtements noirs, et à l'obscurité en général, puis aussi à l'image qu'elles devaient donner.
Deux gothiques pensaient probablement les passants.
Ensuite, elle penserait probablement à ses défauts physiques, sans y prêter vraiment attention, mais se les rappelant par soucis d'objectivité, elle penserait à des anciennes traces d'irritations sur son visage, et sur ses bras, et sans s'y attarder parce que cela l'indifférait vraiment, se rappellerait la blancheur de ses bras, et de son visage, et du contraste avec ses vêtements.
Et elle savait qu'elle adorait ça, cet aspect, et ça la ferait sourire.
Comme toujours.


Est-t-elle belle ? Elle répondrait qu'on trouve toujours beau ceux qu'on aime.
On lui demanderait d'être objective ?
Elle rirait.


Et si je continuais, mais pas physiquement ? Songe t-elle.

Elle aurait du mal. Elle avait déjà eut à essayer de lui trouver sa plus grande qualité et son plus grand défaut, elle n'avait pas pu.
Pour elle, elle était "elle" et rien d'autre, un sourire, une façon particulière de s'exprimer, un regard en coin, un ton de voix supposé.
Mais elle pouvait essayer. Elle la connaissait bien, très bien même. Elle la connaissait au point de savoir presque comment elle réagirait dans la plupart des situations, au point de savoir exactement ou presque ce qu'elle répondrait à quelle réplique, mais la décrire ?


Vivant de ses rêves, serait une caractéristique. Elle les affectionnait tout particulièrement.
On ira pas plus loin, disait-elle, mais au moins, sur un petit nuage on avait une meilleure vue.
Elle, répondait que pour vivre ses rêves, il fallait d'abord se réveiller.
Et à elle de répliquer que rêver éveillé était tout autant une solution.
Ambitieuse, serait une autre caractéristique, bien qu'elle n'ait pas tout à fait défini si son ambition était rêvée ou réel.
Plus Luna Lovegood que Tom Riddle, en fait.
Sacrifierait-elle tout ce qu'elle avait pour obtenir ce qu'elle voulait ?
Elle n'aurait su le dire. Si elle se posait la question, elle dirait que non. Pour ça, il faudrait qu'elle se réveille et complètement. Au moins pour mettre de l'ordre dans ses idées et élaborer une stratégie.
Mais... L'organisation n'était pas dans son caractère. Elles n'avaient jamais joué aux échecs, mais elle supposait que l'autre ne se poserait même pas de question, et réagirait sur le moment. Mais c'était une supposition. Elle la connaissait suffisamment pour savoir qu'elle pourrait également être très surprise et se faire battre à plate couture.
Elle avait appris à ne pas la sous-estimer.
Le rire était également leur religion, à toutes les deux.
Rire de tout, voilà bien. Ne pas chercher midi à quatorze heures, mais rire.
Ensuite ? Se rappelle-t-elle à la réalité.
Que dire d'autre ? Elle était ce qu'elle était, comment la décrire ?
Point par point, tente-t-elle de se déterminer.

Haine du physique. Elle n'aimait pas être touchée. Pas vraiment d'explication à cela. Bas les pattes. Point.

Se passionner, ensuite. Ca, c'était important. Elle se passionnait pour des choses diverses et variées, films, mangas, livres, musiques.
Elle était ardente, du genre à exprimer sa joie à haute voix, à essayer de tout connaître sur ce qui la passionnait, se renseigner le plus possible.
Quand elle adorait un sujet, ce n'était pas à moitié, c'était amusant. Elle aurait bien aimé lui ressembler, vivre un événement heureux deux fois plutôt qu'une, beaucoup plus confiante d'une certaine façon, plus emportée.

Peut-être un brin plus vivante. Mais elle compenserait par un sourire.


Merde, se réveille-t-elle soudain, elle me manque. Et puis pourquoi la décrire ? Elle est comme elle est et c'est pour ça que je l'aime, c'est pour ça que maintenant qu'elle n'est pas là...
Elle inspire un grand coup et se reprend. Elle attendra.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (8)
Re: Si je devais la décrire
Posté par elava le 30/10/2005 19:08:53
lool pour lili.r ^^ bah je suppose que chacun juge les livres qu'il lit à sa façon, personellement, je ne trouve pas que l'auteur ne sait pas écrire, même si je ne prétend pas que son style soit le plus superbe qui existe ^^ mais donne moi des titres de livre que tu aimes, j'essaierais de trouver (je préfère qu'on me conseille des livres, j'ai pas envie de perdre du temps à essayer tous les navets de cette terre mdr) ^^
Re: Si je devais la décrire
Posté par lili.r le 16/10/2005 11:59:52
J'ai cru comprendre que t'appréciais Harry Potter...Je peux comprendre que ce soit "marrant" à lire, et que beaucoup de gens adorent ça (...) mais lis des trucs de gens qui savent écrire, et tu progresseras...Voila...Dsl à tous les fans lol
Re: Si je devais la décrire
Posté par elava le 15/10/2005 15:29:33
lool merci beaucoup ^^ ne pas lire n'importe quoi hein? ;) :p qu'insinues-tu? (a)
Re: Si je devais la décrire
Posté par lili.r le 12/10/2005 21:29:23
Vraiment bien, j'ai 18 ans et je doute d'écrire aussi bien...T'as du talent, exploite le mais ne lis pas n'importe quoi... ;-)
Re: Si je devais la décrire
Posté par elava le 23/09/2005 19:24:00
merci beaucoup ^^ en général j'écris plutôt des fanfictions harry potter (www.fanfiction.net/~elavalalouve si ça vous interesse ^^) et j'essaie d'être le moins bonbon rose possible alors ce genre de texte, j'évite généralement, mais là...J'ai pas résisté à la tentation lol.
En tout cas merci beaucoup pour vos compliments ça me fait très plaisir ^^
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (8)
L'auteur : Diane Elddir
25 ans, Bruxelles (Belgique).
Publié le 18 septembre 2005
Modifié le 01 octobre 2005
Lu 2 466 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲