Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Sin City

L'adaptation du comik de Franck Miller sortie enfin au cinéma le 1er juin dernier.


Hartigan (Bruce Wilis), l'un des flics intègres de Sin City, protège la jeune Nancy des griffes d'un pédophile sans pitié nommé Roark Junior (Nick Stahl). Il se trouve qu'il est l'unique fils du maire de la ville. Aprés l'avoir corrigé, Hartigan est jetté en prison et purge la peine que le maire lui a infligé en guise de représailles.


Marv (Mickey Rourke) est un marginal brutal et violent mais philosophe. Il se réveille un matin à côté du corps sans vie de sa fiancée Goldie (Jaime King). Dix minutes plus tard, la police arrive pour l'arrêter mais Marv arrive à fuir tant bien que mal. Il n'a qu'un seul but : trouver qui à tuer le seul véritable amour de sa vie.


Dwight (Clive Owen) est l'amant secret de Shellie (Brittany Murphy). Cette dernière est la fiancée de Jackie Boy (Benicio Del Toro), un flic pourris et violent. Un soir, Dwight est allé trop loin en menaçant Jackie Boy. Ce dernier partit brusquement en direction des bas quartiers où la police est interdite de séjour...


Les bas quartiers sont gouvernés par des prostituées. Les hauts dignitaires ainsi que la police sont corrompus. La violence atteint le plus haut taux possible. La justice n'existe plus. Bienvenue à Sin City, la ville du vice et du péché.



Après une tentative de retour quelque peu compromise avec "Desperado 2", Robert Rodriguez semble avoir mis les bouchées doubles pour son nouveau film qu'il réalise en duo avec Franck Miller.
Pour coller le plus fidèlement possible à l'ambiance du comik, Robert Rodriguez utilise le noir et blanc. Première constatation : c'est beau. Le réalisateur utilise le noir et blanc classique à merveille tout en lui ajoutant une touche personnelle. Ainsi les visages sont légèrement colorés et certaines couleurs comme le rouge ou le jaune ressortent du lot pour trancher avec le noir et blanc. Le résultat est tout simplement magnifique et confère au film une certaine identité qui lui est propre.
L'histoire est un regroupement de trois histoires différentes qui s'entrecroisent par endroits pour n'en former qu'une seule. L'ensemble reste un peu décousu et aurait mérité une meilleure finition.
La violence est très présente. On reconnait d'emblée la patte de Rodriguez avec certaines scènes chocs et certains thèmes abordé par le film. Il s'adresse donc à des adultes.
L'ensemble est très bien filmé avec une redondance de plans en contre-plongée et de plans rapprochés sur le visage des personnages qui donne une certaine classe à "Sin City".
Le choix d'une narration faite par la voix-off de chaque protagoniste est très interessante. On sent la volonté de Rodriguez à ancré son long métrage dans les fondations des vieux films de détectives des années 50. Une méthode qui n'est plus utilisée à son avantage mais qui semble reprendre un second souffle avec "Sin City".
Les effets spéciaux sont nombreux et de qualités. Ils s'imbriquent très bien dans les images avec les acteurs réels.
Quant aux personnages, le film dresse quelques profils interessants comme l'homme de pouvoir qui sait mentir au peuple et qui s'en vante ou le repris de justice qui semble avoir trouvé la voix de la bonté. Malheureusement, Rodriguez ne nous épargne pas certains clichés comme le flic désireux de se venger. Malgrè cela, les personnages se révèlent charismatiques avec assez de profondeur pour qu'on se laisse prendre à l'histoire.
Les acteurs dans l'ensemble sont crédibles. Certains sortent tout de même du lot comme Bruce Willis ou Benicio Del Toro. A noter le rôle d'Elijah Wood qui est très loin du rôle de Frodo dans la trilogie "Le seigneur des anneaux".



"Sin City" est l'une des surprises de cette année 2005. Malgrè quelques petits défauts qui l'handicape, il restera à coup sûr un long métrage inoubliable et original de part son ambiance sombre et par sa plastique générale. A découvrir.

P. S : La critique est centrée sur le film en lui-même et ne fait donc aucune comparaison comik-film.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (60)
Re: Sin City
Posté par mister_cool le 23/01/2007 10:20:48
reiyel=> les références sont la preuve d'une certaine culture. L'ignorais-tu?
Re: Sin City
Posté par tine le 25/12/2005 08:03:44
Bah moi j 'ai trouve ton article tres bien ! tres bel critique et j'en ai lu sur ce film ! bien sympas ...
Re: Sin City
Posté par chandlermbiing le 30/06/2005 17:25:37
eowyn---> comme je l'ai dit, il n'est pas exclu que l'auteur ai tout faux. je ne juge que le style.
Re: Sin City
Posté par eowyn182 le 30/06/2005 12:13:23
si tu n'as pas vu le film comment peux tu dire que les critiques que tu as lu dégorgeaient de betises?
Re: Sin City
Posté par chandlermbiing le 24/06/2005 23:43:53
comparée aux critiques affligeantes de bétises qu'on a trouvé partout, en particulier au festival de cannes, je pense que cet critique est très bonne et sans prétention.
Je ne juge que le style, n'ayant pas vu le film.

IL n'est donc pas exclu que l'auteur ai tout faux.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (60)
L'auteur : Good bye Farmington
29 ans, Where my passion is (France).
Publié le 08 juin 2005
Modifié le 07 juin 2005
Lu 2 477 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲