FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Sky sans Wiggins pour le Tour

Hier, en fin d'après-midi et par l'intermédiaire d'un communiqué, l'équipe Sky annonçait que Bradley Wiggins, vainqueur en titre, ne serait pas présent en Corse, à la fin du mois, pour le départ du Tour 2013.


Ce serait mentir si nous disions que l'information qui venait de nous être rapportée nous surprenait réellement. En même temps, il s'agissait tout de même d'un choc car, d'une lointaine hypothèse à une réalité, il y a un monde. L'information en question provenait du site internet officiel de l'équipe Sky qui, par le biais d'un communiqué signé de son manager Dave Brailsford, nous apprenait que l'équipe britannique ne selectionnerait pas Bradley Wiggins parmi les neuf que pouvait prendre Brailsford en vue du prochain Tour de France qui aura lieu dans un peu moins d'un mois avec un départ donné de l'Ile de Beauté pour la première fois de son histoire.
Dans le communiqué, les raisons invoquées étaient claires "Bradley est blessé et malade. On pensait qu'il allait s'en remettre rapidement et pouvoir se préparer sereinement pour le Tour de France. Voyant les jours passés et l'état de santé de Bradley ne pas s'améliorer aussi rapidement qu'on le pensait et qu'on l'espérait, on s'est fixés une date limite et elle a été atteinte. On pense que pour se préparer de façon optimale à un évènement comme le Tour de France, il faut au moins un mois donc on a estimé que Bradley ne pourrait pas être à 100%".
Au fond, bien évidemment que l'on avait pensé à l'hypothèse de l'absence du vainqueur en titre et ce pour une raison très simple. On avait vu le Giro et surtout un Bradley Wiggins à la peine dès les premières pentes un peu raides mais avant tout dans les descentes détrempées où il avait chuté à deux reprises avant que de terminer l'étape les mains sur les freins de peur de devoir essuyer une nouvelle chute. Il avait décidé d'abandonné au matin de la treizième étape pour mettre un terme à ce calvaire. Bradley Wiggins était reparti d'Italie avec une vilaine infection pulmonaire et une tendinite au genou.
Mais cet échec sur un Tour d'Italie qu'il attendait tout particulièrement pour asseoir sa domination sur le cyclisme mondial n'était pas le seul de sa saison. Il s'était déjà montré fébrile lors du Tour d'Oman mais il expliquait ça en disant qu'il avait roulé pour son coéquipier Christopher Froome afin de commencer sa saison en douceur. Sur le Tour du Trentin, il était leader de la Team Sky et n'avait pris que la cinquième position du classement général, loin derrière Vincenzo Nibali qu'il n'avait pas pu suivre dès que la route d'élevait "c'est vrai que son début de saison ne s'était pas vraiment déroulé comme il l'aurait souhaité. Il n'a pas eu de réussite certains jours mais il ne paraissait pas aussi affuté que la saison dernière. Il était toujours fin mais moins qu'il y a un an. Lui disait qu'il avait faim de victoires. Il le pensait sûrement mais je suis persuadé qu'au fond de lui, il n'était pas prêt à faire autant d'effort et de concession pour parvenir à atteindre ses objectifs" tentait Laurent Jalabert.


Froome seul leader

Dans son communiqué, Dave Brailsford parlait de "grosse deception de devoir se passer d'un de ses meilleurs coureurs pour le Tour de France". Le manager de l'équipe britannique le pensait assurément mais comment ne pas penser que sous ce côté extrêmement négatif se cachait un aspect bien plus positif pour Brailsford. La non-selection de Bradley Wiggins va permettre aux membres du staff de Sky de ne pas faire de choix en ce qui concerne le rôle de leadership pour cette centième édition du Tour de France. C'est vrai que dès le milieu du mois d'avril, Dave Brailsford avait affirmé que "le leader de l'équipe pour le Tour de France est Chris Froomo. Ce sera le leader et le seul leader de l'équipe". Cela sous-entendait que Bradley Wiggins ne serait pas de la course ou qu'il devrait se mettre complètement au service de son leader, Chris Froome en l'occurence. Mais Bradley Wiggins, comme s'il n'avait rien entendu de l'affaire, disait la veille du départ du Giro "mon objectif est de faire le doublé Tour d'Italie-Tour de France. Je veux conserver mon titre de vainqueur du Tour".
Autant dire que sa présence au sein de la formation Sky aurait pu destabiliser une équipe dans laquelle la hierarchie avait été dévoilée bien longtemps à l'avance et son absence va simplifier bien des choses "une équipe avec deux leaders potentiels est compliquée à gérer. Il faut forcément trancher à un moment car on risque de tout perdre dans ces moments là. Mais l'équipe Sky a pris une decision courageuse et Bradley n'en a pas tenu compte dans sa vision de ce qu'allait être son rôle en Juillet. J'imaginais mal Wiggins roulé pour un autre et encore moins pour Froome. Ça aurait été un aveu de faiblesse par rapport à sa victoire sur le Tour 2012. Ça aurait voulu dire que c'est Froome qui était plus fort l'année dernière. Bradley Wiggins aurait forcément voulu jouer sa carte pour voir lequel des deux est le meilleur. C'est pour ça que je pense que cette histoire est fausse. Même en bon état de santé, je pense qu'il n'aurait pas été présent sur le Tour aux côtés de Chris Froome" expliquait Laurent Jalabert.
Le principal intéressé par la nouvelle, Bradley Wiggins, ne tardait pas à faire une déclaration lui aussi par l'intermédiaire du site internet de l'équipe Sky "c'est très compliqué de devoir renoncer à participer à une telle course. J'aurais tellement aimé être sur la centième édition du Tour de France. Il y avait tout pour faire une course extraordinaire : un départ en Corse dans un panorama magnifique, des étapes historiques à l'Alpe d'Huez et au Grand-Bornand. Il y avait ce passage par le Mont Saint-Michel et une arrivée sur les Champs-Elysées de nuit. Malheureusement, je ne pourrai pas être prêt pour le départ. L'équipe Sky est une équipe qui nourrit de gros objectifs et elle ne peut pas selectionnée un gars qui n'est pas à 100% de sa forme. De toute façon, je n'aurai pas vu l'intérêt de participer à une course si c'est pour finir septième. Moi, ce que je veux, c'est la victoire et rien d'autre donc je reviendrai, c'est sûr, dans un meilleur état physique parce que j'adore cette course". Bradley Wiggins n'est pas le premier vainqueur du Tour à ne pas figurer l'édition suivante. Il y a eu de grands noms comme Jacques Anquetil, Bernard Hinault ou Laurent Fignon. Le plus important pour lui sera son retour. Il pourrait être le leader de la Sky pour la prochaine Vuelta où il retrouverait Vincenzo Nibali et son coéquipier Rigoberto Uran. Le Tour d'Espagne pourrait lui servir de préparation avant les Championnats du Monde qui se dérouleront en Italie avec un parcours qui lui irait comme un gant...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Fruitier Manu
21 ans, Paris (France).
Publié le 13 juin 2013
Modifié le 09 juin 2013
Lu 486 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143