FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Souvenir de Voyages

Un grand-père se souvenant de ses voyages fait passer ce qu'il a vécu à son petit-fils. Il vit ses dernières heures et se concentre pour se remémorer tout ce qu'il a ressentit, respiré, touché, vu... Un jeu de sens qui peut devenir légèrement vertigineux.


Salle obscure, seul un rayon de lumière adoucit l'atmosphère et se reflète sur le visage d'un homme âgé, couché dans un lit, confondu au milieu d'un fouillis de draps. Les yeux clos, il a la tète posée contre un oreiller.
Un petit garçon blond, âgé d'une quinzaine d'années est assit à l'écart, dans l'obscurité. Il tient dans ses mains une chandelle éteinte, et regarde l'homme sans bruit.
L'homme ouvre soudainement ses paupières sur de magnifiques yeux bleus.

HOMME : "Je t'entends, petit. Fait moi plaisir, viens. "

Le garçon, surprit se tord les mains et répond plusieurs secondes plus tard, résigné à ne plus nier sa présence. Il se lève et s'approche rapidement de la porte. "

ENFANT : "Non. Tu sens mauvais et tu fais peur. "

HOMME : "Oh, je te crois petit... Tu as peur. Moi aussi, tu sais ? J'ai eu peur de la mort... "

Touché par la compréhension de son grand père, l'enfant relâche la poignée de la porte et s'avance vers son grand-père, il se penche pour lui déposer un timide baiser sur le front, puis tire son tabouret a ses cotés en lui prenant la main.

ENFANT : "Excuse-moi, paps... "

HOMME : "Ce n'est rien mon gars. Mais parle moi de ta journée... Je suis si seul, rien ne se passe. Raconte. "

ENFANT : "Il n'ya rien dans mes paroles qui puisse t'intéresser. Tu sais, je n'ai encore rien vécu. Je ne vivrai rien, d'ailleurs... Maintenant, tu n'es plus là pour moi paps, personne ne peut s'occuper de moi. Peut être devrais-je également mourir. "

HOMME : "Ne dit pas ça ! Tu me fais mal... "

L'enfant se lève, tressaillant de colère. Il serre les poings et fronce les sourcils.

ENFANT : "Je sais, tu souffres. Et tu sais pourquoi ? Parque mes mots rentrent dans ton esprit et s'heurtent au contact de ta peau, qui résiste comme toujours, à faire rentrer la vérité. "
Adoucit
"Mais je t'aime, et je... Je ne veux pas ! "

L'homme referme les yeux et laisse rouler une larme sur sa joue.

HOMME : "Moi non plus... "

L'enfant se rapproche de son grand-père, un rictus déformant sa mâchoire contractée

ENFANT : "Tu m'avais promis ! "

HOMME : "Viens, je vais te raconter... "

Il tend la main vers son petit-fils, qui après quelques secondes d'hésitations la prend dans la sienne et s'assied sur le lit.

ENFANT : "Je l'espère... Tu me le doit. "

L'homme se redresse et pose son dos sur les oreillers

HOMME : "Oui... "
Il prend son inspiration et semble chercher ses mots pendant quelques instants.
"Quand j'avais ton âge, toute une vie s'offrait également à moi. Je n'avais pas peur de vieillir ! Oh non, je m'en réjouissais, d'ailleurs...
Mes parents étaient à mes yeux, l'image de la plus belle union. Et j'en étais tellement fier, si tu savais... "

[Flashback] Un jeune garçon lève ses yeux vers deux personnes dont l'ont voit les silhouettes se projeter sur le mur derrière lui. Il est vraiment attentif et leur porte un regard amoureux. Une chanson douce joue.

"Un jour... Ils sont venus tout les deux me chercher en classe, une nouvelle... Qui ne pouvait pas attendre. Une nouvelle qui allait changer notre vie pour toujours... "

[Flashback]Des adultes sont en pleine discussions imperceptible, une femme tient la main de l'enfant.

"On quittait le pays... "

[Flashback] image de grand large, flots de la coque d'un bateau.

"Maman avait rêvé du monde... Et le monde s'est offert à nous... Quitter l'école, le travail, nos amis... Notre maison ! Une idée folle, n'est ce pas !? "

Retour sur le vieil homme, excité. De la sueur apparait sur son front, il s'agite, semblant manquer d'air, puis se calme tout d'un coup, rêveur.

"Nous allions faire le tour du monde... "

Images de pays inconnus, scènes de la vie quotidienne dans ces pays en avance rapide, dans les rues, sur des champs... Le ciel bouge à une allure fascinante, et en moins de trois secondes, l'on observe les lumières d'une journée.

"Je n'avais pas pu rêver mieux... Notre première destination ? Les mystérieuses iles de la Malaisie... "

[Flashback]Images des littoraux de la Malaisie, gros-plans sur des jeunes et des personnes âgées aux physiques extraordinaires.

"Là-bas j'ai découvert qu'il existe du bonheur partout, même si l'on à rien. La joie... Que les habitants ont, à se lever à l'aube, pour pécher le poisson. Le sourire des enfants qui dévorent leurs boules de riz comme s'il s'agissait du plus somptueux des festins...
Avec quel humour, se promènent à vélo, des vendeurs de cochon, avec leurs marchandises sur le dos.
Il existe réellement autre chose... Je ne cessais de me répéter, à chaque nouveau coup d'œil. Pour moi, ces découvertes de l'étranger me faisaient le même effet que si on m'avait emmené sur une autre planète... Tu t'imagines ? Visite sur Mars, petit !
Je ne connaissais que les rues grises de mon village Français... Tant de nouvelles couleurs, tant d'odeurs inconnues... Ces épices qui te taquinent le nez... Oh, je m'en souviens encore... "

Images de Malaisie s'obscurcissent puis deviennent noires. Retour sur l'homme, il serre la main du garçon en souriant.

"Puis nous sommes allés en Chine. Pays qui était alors sous la dictature de Mao. Un pays où les gens ressemblent à des poupées. Tous ont les cheveux noirs... Si l'on regarde de haut, on se croirait dans un rêve. Du rouge partout... C'était... C'est magnifique. "

Il ferme les yeux, des images des villes de Chines apparaissent, grouillant de gens. (En avance-rapide)

"Du pollen flotte dans l'air. On dirait que chaque brin porte un secret... Tout est si doux, si mystérieux...
On nous serre du riz gluant, entouré de sauces à couleurs extraordinaires... Tout est fort !
Les pousse-pousse qui klaxonnent à la recherche de clients dans tous les coins de rue... Ces chapeaux pointus, cachant la sueur des vendeurs...
Nous marchons des heures sur des sentiers bordant les champs et rizières brillants sous le soleil... Une réelle merveille. "

Pause dans ses paroles, visionnage de plusieurs autres paysages.

"J'ai visité ainsi plusieurs pays d'Asie du sud-est, mais de tous, mon plus beau souvenir restera Singapour... "

Blackout et nouveau retour d'image sur l'homme et le garçon, qui s'est approché et regarde avec admiration son grand-père.

ENFANT : "Oh... Pourquoi ? "

L'homme rit doucement de l'intérêt que porte l'enfant à ses paroles, puis reprend son récit.

HOMME : "Pourquoi ? Pourquoi ! Temasek... Singapour, Singapore, Singapura... La ville du lion. J'ai vu des peintures... C'était autrefois une vraie jungle, où un jour le jeune prince Parameswara partit à la chasse avec ses compagnons, s'est retrouvé face à une créature qui le fascinait... Il a demandé à son second si elle portait un nom, et celui-ci a répondu qu'il s'agissait d'un lion... Le prince a alors baptisé l'île Singapura, la ville du lion... Gamin, cette histoire m'a tellement fasciné, que je n'aurais pu voir en Singapour rien d'autre qu'une ville brillante, puissante... Qui, malgré sa discrétion, règne sur le monde.
Il n'y a à Singapour, aucune divagation, tout est si... Organisé. La population comprend toutes les nationalités du monde, et ces gens vivent ensemble en parfaite harmonie, chaque nation peut suivre sa religion sans qu'aucun malheur ne se passe.
C'est comme... Un pays de rendez-vous... Comme une sorte de... ? Comment dire... Un résumé du monde !
Il y a dans la même rue, de la modernité, de la richesse et de la misère, un monument historique, une école internationale et un lycée local...

Prises de vues de la ville de Singapour, on y voit son port, des images des rues grouillantes de voiture en soirée, les grands HLM, magasins luxueux et épiceries de quartier... Plage de east-coast occupée par des enfants de toute nationalité jouant ensemble, etc.

GARCON : "Et après, et après ? "

HOMME : "Oh, patience petit ! " Rires "Et après... Il y'a eu l'Australie... "

Images d'un out back d'Australie, prise de vus d'une voiture qui se fraye un chemin entre rochers et animaux, sur le fond bleu du ciel.

GARCON : "L'Australie... "Fasciné, semblant vivre des paroles de son grand-père.

HOMME : "Oui... Un ciel immense. On le voit partout, c'est tellement beau qu'on a l'impression de vivre l'irréel incarné... Il y'a des villes entières désertes, où seul le soleil semble vivre... Des hommes qui arpentent les montagnes sur leurs chevaux, cachés sous l'ombre d'un chapeau de cowboy... "

Bruits de sabots et prise de vue d'une fillette aborigène avec des yeux verts immenses, fuyants et remplis de mystères.

"J'ai rencontré les aborigènes, ces êtres semblant être seulement, à moitié humain... Aussi noirs que du charbon, la seule chose clairement visible sur eux sont leurs yeux... Brillants dans la nuit. "

Fade out sur les yeux de la fillette et prise de vue de nuit, dans la fumée. On voit l'ombre d'humains dansant sur une musique incroyable, sortant de dijeridoos. Apparition de flammes a temps et autres.

"Ils connaissent les secrets de la nature, et les chantent à travers des instruments incroyables, semblants sortir tout droit d'un rêve... Si... Inhumains... "

Retour sur l'home, des flammes dansent dans ses yeux, il a l'air possédé dans ses propres pensées, ailleurs. Son front est couvert de sueur et il commence à trembler. La musique Australienne continue à envahir ses paroles mais il ne dit plus rien. Le tempo s'accélère et s'adoucit au bout de quelques secondes. L'homme ferme les yeux et soupir...

"L'Inde... Les... Amériques... "

L'on semble à présent être pris dans un vertigineux voyage, des images de pays inconnus tourbillonnent, invisibles. Tout s'arrête petit à petit et l'on retourne sur le visage de l'homme, désormais paisiblement endormi...

Le garçon se lève, recouvre son grand-père de sa couverture et s'admet d'une discrète révérence d'adieu.

ENFANT : "Merci... Je n'oublierais pas... Je continuerais ton voyage. "

Il quitte la pièce, une feuille tombe de nulle part sur le lit en voltigeant, gros plan dessus et blackout.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (1)
Re: Souvenir de Voyages
Posté par ushiwa.sasuke le 04/10/2006 11:43:40
Histoire vraiment sympa et j'aime bcp le style, bravo !
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (1)
L'auteur : Johnson Thaïs
25 ans, Strasbourg (France).
Publié le 03 octobre 2006
Modifié le 14 août 2006
Lu 807 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143