FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Suicide des jeunes dans la socièté

Le suicide des jeunes est un sujet encore tabou. Cet article peut nous informer sur le suicide des jeunes...


Comment savoir si une personne souffre ?

Les personnes qui souffrent nous lancent des messages directs et indirects, comme des signes de détresse pour qu'on leur vienne en aide. Parce que, souvent, ils ne trouvent pas de solution pour vaincre cette souffrance, ce qui les pousserait a faire un geste irréparable. Il est donc tres important d'etre capable de reconnaitre ces signes, ces comportements, ces messages verbaux directs (clairs) et indirects (subtils).


Messages verbaux directs :
- Je vais me tuer...
- Je veux mourir...
- Je n'ai plus le gout de vivre...
- J'ai tout ce qu'il faut pour le faire...
- Etc.


Messages verbaux indirects :
- Bientot, vous allez avoir la paix...
- Des fois, j'aimerais mieux être mort...
- Ne vous inquiétez pas, je vais débarrasser le plancher...
- Etc.


Les indices comportementaux :
- Changement d'attitudes, de comportements
- Dons d'objets significatifs
- Dimiution des performances scolaires
- Retrait, isolement
- Écrire a des amis pour régler des chicanes
- Changements des habitudes alimentaires
- Acquisition de moyens (arme a feu, corde, médicaments)
- Consommations inhabituelles de drogues, d'alcool et de médicaments, etc.
- Changements de tenue vestimentaires, d'habitudes d'hygiene personnelle...


Les indices émotifs :
- Désintéret, perte de plaisir, de désirs
- Pleurs, tristesse, découragement
- Incohérence, confusion dans le langage
- Brusques changements d'humeur, agressivité
- Émotions contradictoires et changeantes : rires suivis de pleurs, colere, etc...


Que faire quand on percoit qu'une personne souffre, qui est en détresse ?

Lorsqu'on croit qu'une personne souffre, que l'on remarque plusieurs signes, qu'elle nous lance des messages de détresse; le plus important est d'agir. Toutefois, on ne doit pas dépasser ses propres limites, ne pas rester seul.Si l'on se sent impuissant, on se doit de les référer a un service d'aide (Centre de Prévention du Suicide (CRIS), CLSC, etc.), sinon, tout en respectant ses limites, on peut :

- Établir un climat de confiance avec la personne, lui offrir de la chaleur humaine
- Ne jamais la juger
- Essayer de comprendre la personne
- Lui faire dire ce qui lui fait mal au point de l'empecher de vivre
- Parler avec elle de sa souffrance
- L'encourager a faire des activités qu'elle aime, a rencontrer des gens
- Ne pasla laisser s'isoler
- Lui expliquez que vous voulez l'aider
- Lui aider a trouver des solutions
- S'assurez qu'elle ait en sa possession les coordonnées d'un centre de prévention
- Meme si son état a l'air a l'air moins critique, passer du temps avec elle, etre présent et attentif


Que faut-il éviter lorsqu'on veut aider une personne en détresse ?

- Ne pas la moraliser
- Ne pas faire tout a sa place
- Ne pas lui faire de promesses que vous ne pourrez pas tenir
- Ne pas oublier de la respecter
- Ne pas prendre la responsabilité de ses actes
- Ne pas minimiser la gravité de ses problemes
- Ne pas rester seul dans vos interventions


Description du suicide et ses symptomes :

"La souffrance est la seule et unique déterminante du profil des personnes suicidaires. La souffrance aigue, insupportable, inlassable, l'impression que ce mal ne s'arretera jamais. Cela entraine l'épuisement physique et moral que cette sensation provoque. Le tout mene a la fraction de seconde déterminante. L'ultime décision : poseront-ils ou pas le geste fatal et irréversible ?

Le suicide est une décision d'impulsion déclanchée par plusieurs facteurs différents pour chacune des personnes qui ont songé, tenté ou réussi un suicide. Ces facteurs qui les dirigent ont tous la meme et unique cause : la souffrance. Elle les mene a vouloir que tout finisse a tout prix, rien d'autre n'a d'importance, jusqu'a ce que la souffrance s'arrete.

Voici les facteurs, qui un a la fois semble ne pas porter a conséquences, mais qui, une fois accumulés, poussent les personnes au bord du gouffre. Certains s'y engouffrent et ce sera la mort, d'autre avec de l'aide, des solutions a leurs problemes et un soutien, pourront passer au travers de la crise. Voyons quels sont ces nolmbreux facteurs :


- Le sentiment de ne pas etre aimé
- La peur de décevoir
- Dicorce, séparation
- Déménagement
- Violence
- Abus sexuel, viol
- Difficultés a l'école, au travail
- Sentiment de rejet (pas d'amis)
- Ne pas aimer son corps
- La maladie
- Un handicap
- L'incapacité de s'exprimer
- Le sentiment d'etre constamment jugé
- Etre incompris
- Se sentir déprécié
- L'alcool, la drogue
- Perte d'emploi
- Grossesse non-désirée
- Échec financier ou en affaire
- Aller au-dela de ses capacités
- Toujours etre disponible pour les autres (ne pas savoir dire non)
- Vivre a 100 miles a l'heure
- Accumuler les frustrations
- Solitude
- Peine d'amour


Tous ces facteurs ajoutés un sur l'autre, au cours d'une vie courte ou longue, selon le niveau d'endurance des individus jeunes ou vieux, finissent par créer cette souffrance permanente. A force d'avancer sans trouver de solutions possibles, la détresse et la souffrance accroissent et c'est souvent la que germe l'idée du suicide qui apparait souvent aux gens dans cette situation comme le seul moyen de mettre fin a cette souffrance.
"


La prévention :

- Parler du probleme
- Essayer de comprendre
- Ne pas s'isoler
- Trouver des solutions avant que le probleme ne s'agrave
- Etre a l'écoute des autres
- Prendre les autres au sérieux quand il s'agit de leur souffrance


Que faire à la suite d'un suicide ?

Pour passer à travers un deuil, on doit passer par trois étapes :

- La protestation
- La désorganisation
- La réorganisation

Personne n'est pareil, donc chacun passera à travers ces étapes a sa facon, en tenant compte de ses forces et de ses faiblesses, mais en allant chercher de l'aide.

La protestation
C'est l'état de choc suite a la perte d'un etre cher. Habituellement, les gens ne l'acceptent pas, ne veulent pas y croire.


La désorganisation
La personne en deuil prend tranquillement conscience de ce qui arrive, mais avec colere, rage, anxiété, douleur et désespoir. Elle devient vulnérable en quelque sorte. Le "pourquoi" revient souvent mais reste sans réponse.

La colere
C'est un sentiment difficile à extérioriser puisqu'il est contre une personne que l'on aime. Il survient a cause du sentiment d'abandon, de rejet.


La honte
On ne veut pas en parler, on a peur d'etre jugé par les autres, on garde tout en dedans. Elle rend la guérison de la blessure beaucoup plus difficile.


Le rejet
La société juge trop souvent les proches de la personne qui est décédée du suicide. On les accuse, on les blame. On isole les gens, ce qui les rend encore plus seuls, plus démunis face a l'immence perte qu'ils viennent de vivre.


Les besoins de la personne en deuil d'un suicide:

- Parler de sa peine
- Raconter le suicide en détails, exprimer sa réaction
- Partager leur peurs, leurs doutes
- Etre écoutée
- Etre rassurée
- Lui expliquer que la douleur de sa peine diminuera tranquillement avec le temps


Le soutien
Quand on veut aider une personne en deuil, il faut lui faire exprimer ses émotions, ses sentiments d'isolement, de peur, ses craintes. Il existe plusieurs centres de prévention du suicide qui offrent de l'aide aux endeuillés. Ces intervenants sont la pour elle, surtout puisqu'il arrive souvent que la personne veut retrouver l'etre qu'elle a perdu, qu'elle finit, elle aussi a penser au suicide. Il lui faut donc beaucoup de soutien professionnels et de ses proches.




Les ressources :

Ligne 24h/24h, pour la région du Bas ST-Laurent : 1-800-463-0009
Centre ressource d'intervention du suicide du KRTB (CRIS), Riviere-du-Loup (9h a 12h - 13h a 17h) : (418) 862-9658
Jeunesse, j'écoute (24h/24h) : 1-800-668-6868
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (15)
Re: Suicide des jeunes dans la socièté
Posté par blckangel le 20/08/2004 07:47:47
Parfait parfait parfait parfait... t t t t t bien cet article meme si c du copier coller.
Re: Suicide des jeunes dans la socièté
Posté par marilyn le 20/08/2004 07:47:47
c'est vrai lol
Re: Suicide des jeunes dans la socièté
Posté par webmaster le 20/08/2004 07:47:47
1-je savais pas que c'était manson
2-il a quand même une sale tête de revenant quand même...
Re: Suicide des jeunes dans la socièté
Posté par marilyn le 20/08/2004 07:47:47
C'est quoi cette photo de Manson pour illustrer ce sujet? Je vois pas la rapport...
Re: Suicide des jeunes dans la socièté
Posté par m-w gacy le 20/08/2004 07:47:47
Je suis tt à fait d'accord avec ShuSha. Pourquoi Manson ici? QU'est-ce qu'il vient foutre dans un article sur le suicide? Jodie Klein, réponds stp.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (15)
Publié le 19 juillet 2002
Modifié le 19 juillet 2002
Lu 1 929 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143