Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Suis-je un facho musical ?

En gros con obtus, je démarrerai mon texte par cette vérité que j'ai décrété : "faire de la musique dans l'unique but de faire du fric, c'est fatalement faire de la merde".


Sachez avant tout que je me désole d'employer le terme "tout ça c'est pour faire du fric" car bon nombre d'extrémités de rectum bien pensantes l'emploient inopinément pour expliquer avec l'air blasé de leur dite intelligence supérieure la raison – toute simple d'après eux – d'un problème dont la complexité leur échappe probablement aux 2/3.
Mais je n'ai malheureusement pas d'autre choix d'utilisation.

Je disais donc : "Faire de la musique dans l'unique but de faire du fric c'est fatalement faire de la merde"
Le gros problème dans le cas où un artiste devient commercial est qu'il ne produit que ce que les gens veulent. Elles sont rares les rock stars capables de dire à leur public en demande : "le rock est à l'agonie ? Qu'il crève ça nous empêchera pas d'écrire ce qu'on veut".
"l'artiste" commercial, lui, oublie d'exprimer sa propre pensée et ne produit donc que des "tubes" sans âme ou sans texture (d'où le nom de "soupe" extrêmement utilisé par les intellectuels rebelles de la life)



S'il y a un message à retenir dans tout ce texte c'est cette petite phrase que j'aimerais faire copier à bien des gens comme une punition d'écolier :
On ne fait pas artiste pour être une super star
On ne fait pas artiste pour être une super star
On ne fait pas artiste pour être une super star
On ne fait pas artiste pour être une super star
On ne fait pas artiste pour être une super star
On ne fait pas artiste pour être une super star
On ne fait pas artiste pour être une super star
On ne fait pas artiste pour être une super star


Et là je pense au bouc émissaire des adeptes de l'onanisme intellectuel se croyant bien pensants : la télé réalité.
Ce qui y est le plus honteux, n'est pas comme ces derniers le prétendent, le voyeurisme ou l'orchestration supposée des acteurs.
Non, ce qui y est honteux c'est l'idée que des professeurs de narcissisme ignorant jusqu'à l'existence du mot création pensent que le "talent" qu'ils espèrent inculquer à leurs élèves se résume à une capacité technique (évoquer que le point commun entre tout ces "professeurs" est d'être des ratés du show-biz ne serait pas un argument très approprié ici)...
En clair, ils ont la prétention de leur apprendre à "devenir artiste". Et, à en juger par les ventes de brouets infâmes qualifiés à la limite du cynisme d"albums" et de "films", force est de constater que les gens ne savent plus ce qu'est l'art.

Dans la Grèce antique, on considérait que pour les divertissements, les professionnels étaient viciés par le fait qu'ils devaient vivre de leurs œuvres et c'était donc les amateurs qui étaient les plus valorisés. Aujourd'hui c'est complètement l'inverse.


Le problème vient de nos valeurs : nous pensons vraiment qu'il y a un meilleur et des pas bon... Des ouineurs et des louseurs... Dans tout les domaines, y compris dans le domaine artistique : dans les abîmes de la connerie humaine, nous avons été chercher l'audace de nous croire capable de mesurer la qualité d'un artiste en utilisant le mot "talent" n'importe comment.
Heureusement un moyen radical d'inculquer quelques valeurs est apparu avec Internet : (non je ne parle pas des sites pornos, c'est vrai que ces derniers ont levés de nombreux obscurantismes en matière de sexualité mais nous n'allons pas développer ce sujet tout de suite. Moi je parlais de l'autre révolution : l'échange pirate de fichiers "artistiques")
l'échange pirate de fichiers "artistiques"
Oui le p2p est le seul moyen connu (à part changer l'éducation de la société mondiale dans son intégralité) de sauver la musique.


Le peer to peer est la chimiothérapie de la musique

Car en téléchargeant les musiques, les gens arrêtent de payer les "artistes".
S'en vont alors du marché ceux qui s'intéressent plus à la gloire et à l'argent qu'à leurs créations, laissant ainsi un peu de place aux autres.
Et là, ça devient génial car le public se met à écouter des vrais œuvres d'art, c'est à dire des musiques qui n'ont pas été créées uniquement pour lui plaire : des messages artistiques non viciés (notez que je n'ai pas utilisé le terme "bonne musique" et à ce niveau du texte, si quelqu'un me le sors je lui met une claque)
Un bémol, cependant, il est possible que cet engouement pour le piratage ait été pour beaucoup lié principalement à une simple envie de possession. Par conséquent, les pirates scatophages risquent de se désintéresser de CD gravés qui font pas bien dans leur bibliothèque où il y a des belles jaquettes (eh oui ! On en est là) freinant ainsi cet élan salvateur de la musique voir de l'art en général.

Si, cependant, les ravages causés à "l'industrie du disque" (expression transformant par son affligeante grossièreté le cynique en stoïcien) sont suffisamment importants alors on pourra découvrir les vrais artistes.


Mais tout le problème n'est il pas là : l'envie de possession d'un cd comme d'un bien ?
En fait, il faudrait voir les réseaux peer to peer comme une bibliothèque géante dans laquelle chacun peut à tout moment emprunter un ouvrage (album mp3) et hors de cette bibliothèque, chacun peut en acheter d'autres (de meilleure qualité comme le cd original) si il aime suffisamment l'auteur.
Ce système, existe déja avec les livre et il marche très bien. Avoir une carte de bibliothèque ne m'empêche pas d'acheter des livres...

Je sais ce que vous vous dites : vous vous dites qu'il faut pas manger des chicken mac nuggets parce qu'ils sont nourrit avec des farines animales. Moi je vous dis c'est vrai, mais c'est pas le sujet. Alors vous vous rattrapez et vous me dites que le livre qu'on emprunte à la bibliothèque, on n'en garde pas de copie... Oui mais un livre, une fois qu'on l'a déja lu... On l'achète rarement; donc pour les revenus de l'auteur ça revient au même.


Je vous encourage donc, vous la résistance à cette dictature des trucs pourris, vous qui stimulez frénétiquement votre matière grise à la recherche d'un plaisir stérile, vous qui n'écoutez que de la merde, et vous qui refusez de vous reconnaître dans une des deux dernières catégories, purifiez les immondices qui polluent le paysage artistique actuel, découvrez ce qui fait de l'homme autre chose qu'un virus ambulant semeur de déjection qui arrive à pourrir même les plus belles chose qu'il a créé.
Je vous en conjure ! TELECHARGEZ DE LA MUSIQUE !!!
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (32)
Re: Je suis un facho musical
Posté par celliste le 08/01/2009 22:24:55
je ne sais pas si c'est cela réellement la bonne solution mais au moins tu es quelqu'un qui réfléchi et dans cette France abrutisé par star ac et nrj c'est rare et précieux continuons la résistance face à une globalisation massive de la musique creuse et sans saveur
Re: je suis un facho musical
Posté par chandlermbiing le 13/08/2006 20:58:48
Ah lala mon petit Thomas, je suis content que tu n'ais pas écris ton article ailleurs, tu vas servir d'exemple,
même si sur certains points j'aurai préféré que tu lises mon article.

1) "Etre un artiste c'est aussi un métier"...
ça peut très souvent l'être en effet
Où a tu pu comprendre le contraire? (dans la partie sur la grêce antique, mon objectif est de montrer le changement de mentalité)

2) "Choisir de vivre de son art c'est aussi risquer de crever de faim, c'est donc être obligé de faire de son mieux"
" faire de son mieux " mon dieu que ça sonne moche dans mes oreilles!
un artiste fait toujours de son mieux, qu'il dépende de son succès ou non
Quand à Joy Division, ils ont choisi de vivre une vie uncertaine où ils pourraient faire ce qu'ils voulaient en quittant leurs vie "sûre" et leur boulots "d'esclave" à l'usine... ce n'est certainement pas principalement comme une prise de risques qu'ils ont vécu cette période. (et ça c'est quand même une base de la façon de penser rock)

3) Enfin, "90% des gens qui téléchargent en P2P téléchargent des bouses qui passent en boucle à la radio"
ces gens, ce sont eux qui nourrissent les bouses en achetant leurs cd... s'ils les téléchargent, le méga fric n'est plus là, les cupides s'en vont... restent les vrais artistes, ceux dont les vrais fan achèteront toujours les disques.

Modifié le 13/08/2006 21:02:40
Boarf, boarf.
Posté par prosper le roi du pain d'épice le 13/08/2006 12:41:08
Ha la la la la la la la la la ( et soupir), Sylvain, je t'avais dis de réfléchir à ce que tu disais avant d'écrire des articles. Et le pire dans tout ça, c'est que tu es comforté dans cette attitude par les commentaires d'autres gens.
Bon, il faudrait que j'écrives un article entier pour t'expliquer où ton raisonnement cloche, mais, tu me connais, je vais pas me faire chier à écrire un truc et à l'envoyer à ce connard de webmaster qui dirige ce site de trous du cul égocentriques (si monsieur).

1) Etre un artiste, c'est aussi un métier.

Franchement, tu crois que Michel Ange aurait pu peindre le plafond de la Chapelle Sixtine s'il avait du en même temps être boulanger ? Franchement, j'en doute.
En outre, j'ajouterais que cela à pris un an de sa vie à Nick Drake, pour enregistrer son premier album, que Proust a passé un certain nombre d'années (15) pour pondre les quelques 5000 pages d'A la recherche du temps perdu.

Mais oui, c'est vrai, ces artistes n'étaient pas des feignasses, comme beaucoup de gens qui se prétendent artistes aujourd'hui, et qui ne "font" une "oeuvre" que quand ils doivent payer le troisième tiers.

2) Choisir de vivre de son art, c'est aussi risquer de crever de faim, et donc c'est être obligé de faire de son mieux pour s'éxtraire de la fange.

Exemple : que les membres de Joy Division ont pris la décision d'enregister leur premier album, tous avaient encore un travail en parallèle, c'étaient donc des "amateurs". Mais pour avoir le temps d'enregistrer cet album, ils ont dû quitter leur travail, ce qui était prendre le risque de se retrouver à la rue si l'album ne marchait pas, où s'ils ne trouvaient plus de concerts.

Je sais que tu peux opposer l'argument : "C'est faux, s'ils doivent impérativement vivre de leur art, ils vont essayer de faire quelque chose qui va se vendre le mieux possible, c'est à dire que la musique mainstream (Dire Straits, Muse, Lorie...)", mais je pense qu'il y a beaucoup de groupes amateurs qui font déjà de la musique mainstream, sans même devoir en vivre. C'est plus une question de talent, que de cupidité.

Et si tu me dis que Joy Division, c'est de la musique faite pour plaire au plus grand nombre...

L'essentiel, c'est de croire qu'il existe encore des artistes sincères, qui malgré leur compte en banque conséquent, essayent toujours d'exprimer une vision et des émotions (ou même de s'amuser, tout simplement) plutôt que de gagner plus d'argent.
Si, il faut y croire.

3) 90% des gens qui téléchargent en P2P téléchargent des bouses qui passent à la radio, à la télé, en boucle, mais qu'il ne veulent pas payer, où alors veulent juste faire des concours de disques durs ("moi, j'ai 170 gigaoctets de MP3, mais je sais pas ce que c'est").
Ce n'est pas un argument, c'est un constat.

Bien sûr, il y a des gens qui cherchent la rareté, la merveille méconnue, l'enregistrement pirate de Bob Dylan à son concert de Newport en 1963 où il y avait 4 spectateurs, mais c'est une attitude qui, sans être marginale, est largement minoritaire.

Les gens qui téléchargent sans discernement des centaines de MP3, qui en bourrent leur i-pod et qui se baladent dans la rue avec deux fils blancs, comme deux ténias leur sortant des oreilles, connaissent-ils vraiment ce qu'il écoutent, l'artiste, son message ?
Permet moi d'en douter.

Sur ce, je t'embrasse, à la prochaine.
Re: Je suis un facho musical
Posté par beauf de france le 29/01/2006 19:36:09
Exactement j'ai vu le sketch et depuis cela m'a marqué ^^, tu m'as demasqué

"Maman, Papa j'aime le beauf. On ne va pas rester le cul vissé à la casba on va en discothèque ce soir, il y a soirée Tuning" lol
Re: Je suis un facho musical
Posté par fan_de_orlando_bloom le 29/01/2006 18:27:30
beauf de france : Eh, tu serais pas un fan de Kad & Olivier tea ? (Je demande ça par rapport à ton pseudo ^^ "Maman, j'ai quelque chose à vous dire ... J'aime le beauf." :p)
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (32)
L'auteur : Chandler Bing
34 ans, Rennes (France).
Publié le 26 décembre 2005
Modifié le 29 mai 2006
Lu 3 201 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲