FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







The Last Hope

En quelques lignes seulement... Le temps d'une lecture, pourquoi ne pas transmettre ce qu'on ressent même si nos espoirs sont futile, et que nos combats en vain. Le temps d'une lecture se donner la force et le courage d'y croire. L'impossible n'est en réalité qu'improbable et tout n'est pas perdu. En quelques lignes seulement redécouvrir nos rêves, nos attentes et notre envie.


J'ai la chance de vivre sur la côte, c'est en marchant au bord de l'eau scintillante éprouvé par une année rude. L'esprit ailleurs, si loin que je me demandais alors si je pourrais un jour retrouver la raison. Soudain, un rayon de Soleil m'embrasa la vue... C'était les derniers rayons que nous offrait l'astre avant de nous quitter l'espace d'une nuit. C'est alors que tout a changea. J'étais en proie au doute, au remord, et à la limite du désespoir, rien n'avait plus de sens à mes yeux. J'avais rejoint sans m'en rendre compte le courant des sceptiques que je méprisais pourtant autrefois. Mais les faits étaient là, ils parlaient d'eux-mêmes, guerre, famine, souffrance, oppression et la perte des êtres chers. J'avais l'impression que la mort chercher sans cesse de nouvelles images à graver en nous, jusque dans notre chaire, dans quel but ? L'amusement sans doute... Et ce rayon de lumière, cette flamme qui jaillissait et brillait de mille feux alors que le monde se diriger vers les ténèbres, vers la nuit, dans l'obscurité la plus totale.


L'éveil

Je ne saurais décrire avec exactitude le sentiment que j'ai ressenti. Si je devais le décrire, ce serait comparable à un coureur à qui on aurait retiré les poids qu'il porte aux jambes, ce sentant ainsi plus léger, plus fort et d'une certaine manière plus serein. Je fus submerger, éblouit aux larmes comme jamais auparavant. Je restai figer devant la mer, étonnement calme, un mistral adoucissant l'air. La plénitude m'envahissait peu à peu. C'est alors que je songeai, et si l'espoir demeurait encore ? Quand avons-nous perdu foi en nous ? A quel moment avons-nous perdu la force de conviction ? Où sont passé nos rêves d'enfants ?
Plus je m'interrogeais, et plus le mystère s'épaississait. Je me rendis compte peu à peu que nous nous sommes nous-même enfermer dans un cercle des plus vicieux, une boucle infernale. Cependant à l'instar du prisonnier enfermé dans sa cage, nous sommes libres de quitter notre enfer à tout moment. Ne serais-ce qu'une minute pour apprécier la vie qui nous a été offert. Le monde qui nous a été légué. Le monde est tellement incroyable que quel que soit vos désir et quel que soit votre paradis il existe un lieu sur cette planète où il est réalité. Vous pouvait aimer la montagne et les vaste étendu, la mer et les températures exotique, ou encore les grandes villes. Il n'y a rien d'impossible. Rien d'impossible pour celui qui a la force d'y croire. Vous pouvez penser que je suis naïf vous aurez probablement raison.
Pourtant le monde regorge de chose inimaginables, nos ancêtres nous léguer cette planète et malgré leurs erreurs de parcours tout comme les nôtres. J'ai toujours la conviction que l'Humanité qu'il y a du bon en chacun de nous et le potentiel d'accomplir des choses incroyables. Même si cet espoir est éphémère tout comme le rayon de Soleil qui m'éblouissais, je veux y croire. La raison est que même une fois le Soleil disparut, et la nuit parfaitement installé, je remarquais la Lune. A son tour elle projetait les rayons du Soleil sur la Terre, et apporta la lumière dans les ténèbres mais pas seulement elle. Des milliers d'étoiles dans le ciel brillaient de milles feu. Ce fut une nuit incroyable car je compris alors que l'Homme était comme les étoiles. Il peut entourer par les ténèbres, cerné de toute part, par la torpeur et pourtant il peut briller comme jamais et éclairer ce qu'il entoure. Alors même si le monde est dans le chaos je veux toujours croire qu'il y a du bon dans la vie et en nous et que l'Humanité brillera encore à travers l'espace
1
L'auteur : Yassine Graoudi
23 ans, Grasse (France).
Publié le 04 juillet 2014
Modifié le 29 juin 2014
Lu 1 116 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143