Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

The sentinel

Un casting exaltant pour un film très publiscité au mois de septembre.


Pete Garrison (Michael Douglas) exerce un métier qui sort de l'ordinaire : garde du corps du président des Etats-Unis. Il veille sur la sécurité du président tout le jour et il a une relation avec la femme de celui-ci, la somptueuse Sarah (Kim Basinger). D'un autre côté, l'agent Breckinridge (Kiefer Sutherland), chef d'une section des services secrets reçoit une nouvelle recrue au sein de son service, Jill Marin (Eva Longoria).


Tout se passe pour le mieux. Lors d'une sortie officielle, le président est victime d'une tentative d'assassinat. Les services secrets ne savent plus où donner de la tête. Pete demande à un de ses informateurs de le dépanner. Ce dernier lui apprend qu'une taupe se cache au sein des services secrets...

Les films d'action sont en perte de vitesse ces temps-ci. Les thrillers, eux, reviennent sur le devant de la scène. "The sentinel" est arrivé sur nos écrans fin août dernier. Ce film très publiscité sur internet grâce à son casting de choix. Mais fait-il réellement le poid ? Rien n'est moins sûr.


Question réalisation, "The sentinel" est d'une qualité moyenne. Son scénario basé sur le double jeu d'un agent est très classique dans son déroulement. Tant de film ont deja joué là-dessus que l'ensemble sent le réchauffé. Le spectateur ne se sent jamais concerné par l'histoire due à un manque de rebondissements évident. Le suspense, quant à lui, qui aurait dû être halletant n'est à peine intéressant. Le long métrage garde néanmoins quelques scènes d'action intéressantes.

Mais alors quel est l'avantage de ce film ? Le casting de choix. Le long métrage réunit Kiefer Sutherland, Mickael Douglas, Kim Basinger et Eva Longoria. Kiefer Sutherland garde un rôle ressemblant à Jack Bauer dans la série "24 heures chrono" qui lui sied à merveille : l'arme au poing, le regard vif, et le tempéramment rigide. Malgrè cela, l'acteur n'arrive pas à retranscrire une pareille interprétation dans ce film. Mickael Douglas hérite d'un rôle qui n'est malheureusement pas à la mesure de son talent, bien qu'il tente quelques efforts désespérés pour donner du poid à son personnage. Kim Basinger et Eva Longoria ont toutes deux un rôle de figuration assez énervant sur le long terme. Ajoutant à cela que les personnages manque d'une psychologique consistante. On reste dans le superficiel.


Un film ambitieux et moyen qui est doté d'un scénario sans surprise mais d'un casting de choix qui n'est pas motivé. Le film n'évite donc pas le naufrage, se contentant du minimum syndical et de rester dans le superficiel. A louer à la rigeur.
L'auteur : Good bye Farmington
29 ans, Where my passion is (France).
Publié le 28 septembre 2006
Modifié le 20 septembre 2006
Lu 1 327 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲