Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Tigresse Blanche : Au service secret du grand timonier

Dans les bas-fonds de Hong-Kong, gentlemen au service de Sa Gracieuse Majesté, "Mouches rouges" aux ordres du Grands Timonier Mao et tueurs impitoyables de la triade des "Treize invisibles" s'affrontent sans merci...


"Sur fond de guerre froide et de psychose atomique, les auteurs de "Tigresse Blanche" brossent avec un humour noir une galerie de portraits complètement atypiques. Cette nouvelle série qui se déroule à Hong-Kong enchaîne quiproquos délirants et situations rocambolesques. Alix Yin Fu, agent secret communiste et membre de la secte taoïste féminine des Tigresses Blanches, est LA James Bond asiatique. Et c'est une bombe. Sa mission ? En récupérer une autre, atomique celle-là, avant tous ces diables d'étrangers. Pour ce nouveau projet, le tandem Yann - Didier Conrad s'est inspiré du cinéma. Conrad a dessiné chaque séquence jusqu'au bout, sans interruption. Les auteurs se sont ensuite occupés des raccords, puis du "montage". L'histoire, qui nous raconte une époque troublée et riche en rebondissements, gagne en fluidité. A lire dans le noir le plus total !" (Présentation Dargaud)


Yann et Conrad retrouvent le personnage le plus sexy de leur série BD culte : "Les Innommables". En effet, avec "Tigresse Blanche" les auteurs retracent l'histoire d'Alix avant sa rencontre avec Mac. Ce prologue aux "Innommables" leur permet d'évoquer la Guerre Froide et Hong-Kong tout en dérision. Bref, on n'est pas loin de l'atmosphère de la série mère. Les auteurs parodient à la fois nos clichés sur la Chine, le parti communiste, mais aussi certains personnages cultes de la BD (le plus évident est bien sûr Francis Flake pour le personnage de Jacobs, mais les personnages de Martin n'échappent pas non plus à la caricature avec Alix et son compagnon Eh-Nak). Jeux de mots, allusions à connotation sexuelle, sous-entendus parsèment cet album. Les auteurs jouent aussi avec amusement sur la psychologie des personnages. Mais les albums de Yann et Conrad ne sont jamais pure bouffonnerie. A travers ce monde instable de la Guerre Froide, les auteurs interrogent les incertitudes de notre monde contemporain. De plus, les auteurs évitent tout simplisme en n'épargnant aucun parti. Ici tout le monde tue tout le monde, et personne n'échappe à la dérision.


Les amateurs des "Innommables" retrouveront le graphisme particulier de Didier Conrad. Son dessin non seulement traduit la dimension burlesque du scénario mais retranscrit aussi l'atmosphère de Hong-Kong (du moins l'imaginaire que l'on a pu avoir à travers les vieux films). Le trait de Conrad se fait particulièrement délicat quand il s'agit de représenter Alix et le dessinateur fait preuve de toute son habileté pour donner vie aux mouvements (on appréciera la vivacité de la chevelure de l'héroïne).


Dans ce premier album, les auteurs plantent le décor en ne dévoilant que le minimum de mystère pour satisfaire la curiosité du lecteur tout en lui donnant de lire la deuxième partie du diptyque. Qui sont ces "treize invisibles" ? Quel est l'amant de la mère de Francis ? Que va faire Alix a propos de sa découverte concernant la "Fat Girl" ? Des questions en suspend auxquelles répondra peut-être le deuxième tome prévu pour septembre de cette année.


Pour vous donner un avant-goût de cette nouvelle série, vous pouvez découvrir les 14 premières planches sur le site http://www.read-box.com


Série : Tigresse Blanche
Titre : Au service secret du grand timonier
Auteurs : Yann - Conrad
Editeur : Dargaud
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Lorna Lorna
33 ans, Angers (France).
Publié le 26 juillet 2005
Modifié le 17 octobre 2005
Lu 1 220 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲