FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Toc toc.

Papa, papa ! Tu sais quoi ? A l’école on nous a demandé si on pensait que la musique pouvait changer le monde, tu sais ce que j’ai répondu ? Hein ? Papa ? T’es là ?


Toc Toc.

Papa, papa ! Tu sais quoi ? A l’école on nous a demandé si on pensait que la musique pouvait changer le monde, tu sais ce que j’ai répondu ? Hein ? Papa ? T’es là ?


Bonjour à vous, je m’appelle Tom et à l’heure où je vous parle je suis enfermé dans ma chambre, un tube de somnifère à la main. Je suis chanteur. Mais attention, pas un de ces jeunes chanteurs de POP/RN’B/Rap qui ne savent pas aligner trois mots d’affilés dans une même langue. Enfin plus maintenant.


C’est vrai, j’ai commencé ma carrière comme eux. Grosse boîte de distrib’, énorme promo, concerts à en faire mouiller une pré pubère avec arrivée en hélicoptère, un bouquet à la main pour une petite chanceuse tirée au sort, dans les billets les plus chers évidemment.


Mais cela fut de courte durée, dés que je fus sûr de ma renommée, je lâchai ma boite et, à l’aide d’amis de confiance, je me lançais dans une carrière en indé’. Je ne cherchais pas le succès par là. Seulement, chanter était la seule chose que je savais faire et j’avais l’illusion de l’âge beau que la musique, que ma musique pourquoi pas, pourrait changer le monde.
C’est ainsi que l’on me vit arriver sur scène, armé seulement de mon piano et de chansons aux textes nouveau, honnêtes, engagés, engageants et porteurs d’espoir. Je voulais me dire que, peut être dans le monde, il y avait une personne mal, triste et abandonnée qui, écoutant ma chanson, se remettrait à croire en la vie et se battrait jusqu’au bout. Je voulais me dire que, peut être, en écoutant ma chanson, les gens, les peuples, ensembles, s’unirait pour créer quelque chose ensemble en reprenant foi aux autres.


Mais j’étais stupide, je ne reste qu’un chanteur de variété chantant des chansons « engagées » parce qu’il a fait une bonne étude de marché et à vue que ce segment était prometteur. Mes chansons ne font rien, les gens se battent toujours, meurent toujours et ceux que je voulais aider ne savent probablement même pas que j’existe et pense à eux.


Vous voulez la vérité, un chanteur ne sert à rien et il le sait. Chanter ce genre de chanson était sûrement un moyen pour moi de me soulager la conscience du fait que j’étais incapable de changer quoi que ce soit au monde. Je ne suis qu’un menteur, pour moi et pour les autres. Il ne me reste plus qu’une étape afin de finir le chemin de « ceux qui croyaient »…


Et c’est ainsi que Tom mourut. Seul, abandonné et perdu dans sa voie. Il a fait partie de ces gens aux principes si élevées, aux ambitions si impersonnelles, si désintéressées, si forte et si inébranlable qu’on les croit forts et intouchable sans penser que ce c’était peut être une sensibilité et une faiblesse particulière qui les avait conduit là. Ce jour là est mort un homme bon, un homme qui avait les moyens de porter un message aux peuples, de les faire croire et espérer.


Ce jour là est mort un homme.


Mais si Dieu avait existé ? S’il avait existé un homme qui l’avait compris ? Que lui aurait t’il dit ? Peut être qu’il ne fallait jamais abandonner, que s’il pensait que son message ne passait pas, il lui fallait se battre pour le faire passer, peut être que s’il ne touchait pas la majorité des gens, il en touchait une minorité quand même. Peut être lui dire qu’il n’était pas seul, lui rappeler que lors de la chute d’un certains mur, un homme était arrivé, son violon à la main et avait joué pour la réunion de deux peuples, lui rappeler que l’image de cet homme est gravé dans l’histoire comme le symbole d’une leçon donné aux hommes. Après tout, peut être lui aurait’ il dit que la musique, peut changer le monde, aux mains d’hommes biens, aux mains d’hommes bon, aux mains d’hommes comme lui.


« Peut être lui aurait’ il tout simplement dit, d’une voix douce, que derrière la porte, un petit enfant avait répondu trois heures plus tôt à sa maîtresse, heureux, que c’était pas la musique qui pouvait changer le monde… Juste celle de son père. »
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (4)
Re: Toc toc.
Posté par the_walou le 27/06/2008 10:12:51
Bah disons qu'il me semble que ce sont toujours ces personnes semblant si forte qui ont le plus besoin d'un soutien. Pas d'inspiration ou de conseils, juste une présence ou une reconnaissance... Merci pour vos coms
Re: Toc toc.
Posté par o0-miss_pretty_in_punk-0o le 26/06/2008 17:50:23
j'adore ton texte
nan mais franchement, c'est vrai que des fois, t'es avec ta p'tite grat' et tu te dis:
"à quoi ça sert?"
franchement des textes comme ça (ça vaut mieux que les miens mais ça on savait XD) ça remonte le moral de se dire que même si on se croit seul, il y a toujours des gens pour nous écouter.

bizoos
Re: Toc toc.
Posté par lollia le 25/06/2008 22:55:10
Beau texte
Simple mais efficace
Heureusement que tu finis sur une note gai parce qu'à un moment ça donne plutot envie de se flinguer ;)
Re: Toc toc.
Posté par tchit le 24/06/2008 02:26:06
J'aime bien.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (4)
L'auteur : Walid Zaim
27 ans, Poitiers (France).
Publié le 24 juin 2008
Modifié le 29 avril 2008
Lu 796 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143