FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Tony, le retour

Tony Parker s'engage avec l'ASVEL pendant la durée de la grève en NBA...


Cela faisait déjà quelques semaines, voire quelques mois que l'on en parlait. Aujourd'hui, c'est officiel, Tony Parker fait son retour en Pro A, à l'ASVEL. On parle d'un retour car TP avais commencé sa carrière il y a une dizaine d'années. A l'époque, il avait évolué au PSG-Racing avant de s'envoler outre-Atlantique. Le choix de ce club n'est pas tout à fait annodin : Tony Parker est un actionnaire important de l'ASVEL. Il ne faisait aucun doute à ce que Parker joue un jour à Villeurbanne.


Un choix du coeur

L'arrivée du texan dans le Rhône est un vrai choix sentimental. Pas qualifié pour la prochaine Euroleague, la décision de Parker n'est pas sportif. Des clubs espagnols, comme le FC Barcelone, l'avait contacté avant l'Euro en Lituanie. Mais il déclina l'offre. L'envie de TP de revenir jouer dans l'héxagone était trop forte. Par cette decision, il montre une nouvelle fois l'amour qu'il a pour son pays. Ce n'est pas non plus l'argent qui prévalu dans le choix du "Frenchie".


Parker refuse les malettes

Avec ce lock-out, les clubs chinois ont vu une aubaine d'attirer des grands noms du basket NBA. J. R Smith et Kenyon Martin (Denver Nuggets) ont été convaincu par le salaire mirobolant qui leur était offert. Tony aussi fut courtisé. On lui donnait un contrat à 800000 par mois. Mais il choisit l'ASVEL où il gagnera 1500 brut par mois (minimum syndical en Pro A). En plus, il devra payer de sa poche près de 200000 d'assurance (pour 3 mois renouvelable si le lock-out perdure).


Le rebond de la Pro A

Tony Parker n'est pas le premier français évoluant en NBA à revenir en France. Le premier est Boris Diaw. Il s'engagea en faveur du club de Bordeaux. Comme Parker, c'est un choix de coeur. Boris a été formé à Bordeaux et lui aussi percevera un salaire bien inférieur à celui des Bobcats de Charlotte. Pour Nicolas Batum, c'est différent, il voulait allier le sportif et un retour aux sources. Il se dirigea tout naturellement vers Nancy qui ira en Euroleague.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Fruitier Manu
21 ans, Paris (France).
Publié le 13 octobre 2011
Modifié le 09 octobre 2011
Lu 721 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143