FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Tout a commencé si jeune...

Témoignage sur le thème de l'automutilation...


Tout à commencer quand j'avais à peine 14 ans. J'ai jamais été la plus jolie et la plus populaire de l'école. Mais cette année, ça été la pire. à chaque fois que je rentrais chez moi je pleurais seule dans ma chambre. Je cachais tout. Mais j'ai dû un jour tout dire à ma mère... Après ça a encore empirer. J'ai essayer de me mutiler avec des ciseaux mais ça n'a pas fonctionner. De un ça ne coupais pas et de deux j'avais pas ce courage.
J'étais devenue violente. Mais maintenant ça va beaucoup mieux. Je suis vachement moins exclue de la société,...

Mais un autre problème est survenu. Une macro-compétence... (comme un mini TFE). J'y arrivais mais plus on s'approchait de la date buttoir plus je stressais et ça allait vraiment mal. Alors je me suis dit que je pourrais aller courir pour me défouler. J'ai couru, couru,... Mais ça devenait de la torture. J'avais mal à ma hanche, du mal à respirer et en plus de ça je suis asthmatique. Alors j'ai marcher jusque chez moi.
J'ai eu l'envie d'écrire sur un arbre les initiales de moi et mon copain. Mais je n'avais ni couteau,... Rien qui coupe. Alors j'ai chercher à terre mais toujours rien. Et je suis tombée sur une bouteille en verre. Je l'ai éclater une fois à terre. Elle ne s'est pas cassée. Encore une fois. Et là la bouteille s'est transformée en morceaux de verre super coupant. J'ai pris un morceau et j'ai commencer sur l'arbre. Mais j'ai remarquer que ça fessait des petites entailles sur mes doigts. Je sais pas ce qu'il s'est passé dans ma tête. J'ai pris le morceau de verre et je me suis fait 3 entailles plus deux petites. Elles n'étaient pas profondes. Mais ça piquait, je souriait,... Mais je commençais à avoir une infection mais je m'en foutais.
J'ai sonner à mon meilleur ami et à ma meilleure amie. J'étais limite en larmes. Je regrette pas du tout. Mais maintenant j'ai encore plus de stress avec cette macro-compétence et j'ai des envies de me couper avec tout ce que je peux trouver sous la main. Mais je n'ai encore rien fait. Pour le moment.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
Re: Tout a commencé si jeune...
Posté par melouu le 02/07/2011 21:56:29
Merci de ton commentaire mais si ça peux te rassurer je n'est pas recommencer depuis même si ça m'as traversé l'esprit. J'en avait parler à un ami qui lui aussi a eu une longue histoire avec la mutilation. Mais j'ai vraiment apprécier ce petit commentaire :)
Re: Tout a commencé si jeune...
Posté par louloute13 le 23/06/2011 18:38:32
Salut,
Je sais pas trop comment commencer ce message, mais je viens de lire ton article et il m'a enormément touché...
J'aimerais t'aider mais je ne te connais pas et je ne sais meme pas si tu veux de l'aide ni comment t'en donner; la seule chose que je peux faire est te dire comment je m'en suis sortie.
Comme toi je me suis scarifiée. J'ai commencé a l'age de 13 ans peu de temps apres que ma mere soit partie avec le meilleur ami a mon pere. C'était, pour moi, un moyen de soulagement impératif a ma survie; ou du moins je le croyais. Durant pres de 4 ans je me suis mutilée tous les jours parfois meme plusieurs fois dans la journée, et comme toi ca piquait sans vraiment faire mal mais je souriais... J'ai meme essayé de mourir plusieurs fois mais sans jamais aller totalement et réellement jusqu'au bout; c'était surtout un appel au secours pour un maletre dont je n'arrivais pas a me detacher. Puis un jours ma meilleure amie a tentée de se suicider, j'ai tellement souffert de la voir dans ce lit d'hopital et de la voir aussi désespérée, a penser que c'était le seul moyen de ne plus etre mal, que je me suis promis que plus jamais je ne tenterais de me tuer; mais je n'ai pas arrété les mutilations, j'en ai juste diminué la fréquence... (je ne te souhaite en AUCUN cas que cela t'arrive)
Un jour ma mere m'a emmené voir un Kinésithérapeute, qui, apres m'avoir vu deux ou trois fois, a fait en sorte que je ne me scarifie plus: ah oui, l'envie y etait toujours, mais je n'étais plus capable de passer la lame sur mes bras, ca me faisait mal, ca me degoutais ect mais j'en avais toujours l'envie...
J'ai vu des dizaines de psychologues, psychiatres... Et j'ai fini par rentrer en hopital psychiatrique, ce qui m'a fait enormément de bien. Apres 3 semaines en temps plein, j'ai continué a y aller plusieurs demi journées par semaine durant plus d'un an afin de continuer le suivi; parallelement, j'ai commencer a m'interesser aux religions, aux philosophies de vies qui existaient et qui aide a se libérer de la souffrance; c'est un travail a faire sur soi, bien que ca soit tres dur. Au bout de quelques temps, j'ai trouvé ma voix spirituelle et depuis maintenant 2/3 ans, je n'ai plus ressenti l'envie de me mutiler, excépté 2 ou 3 fois ou l'idée m'a traversé l'esprit mais s'en est, desuite, allée.

Je ne dis pas que ce que j'ai vecu est semblable a ce que tu vis car je n'en sais rien, mais je tenais a te raconter mon histoire et comment je m'en suis sortie, que tu saches que tu n'es pas seule et qu'on peut en sortir.. Tu dis ne pas voir de psychologue ni rien mais je pense que cela te ferais du bien de parler a quelqu'un, surtout quelqu'un d'extérieur aux situations qui se présentent dans ta vie; du moins, moi ca m'a fait beaucoup de bien meme si ca n'était que momentané...
Je ne sais pas ce que tu pense de ce que je viens de te dire, mais, bien qu'on ne se connaisse pas, sache que je comprend et que si tu as besoin de parle, je sais ecouter...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
L'auteur : Mélinda Haahaa
21 ans, Charleroi (Belgique).
Publié le 18 mai 2011
Modifié le 08 mai 2011
Lu 1 009 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143