Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Un amour cruel

Qu'est ce que l'amour ? Un sentiment si beau et en même temps si cruel, une notion si imperceptible. Je ne sais pas ce que vous en pensez mais pour moi, l'amour me joue des tours en ce moment et me rend vulnérable. Je trouve l'amour cruel et impossible à dompter.


Il y a trois ans, j'ai fais la rencontre du garçon qui est devenu l'amour de ma vie.
On s'est rencontré un soir et ce fut "le coup de foudre." Ce garçon est parfait, je ne sais pas si vous pouvez me comprendre mais il est macho sans l'être complètement, il est mignon et bourré de charme et il est (excusez moi de l'expression) mais con et en même temps adorable, marrant et sincère.
Je l'aime plus que tout mais je suis dans une impasse totalement destructrice.


L'impossibilité d'aimer

Alors que ça faisait un an qu'on vivait un amour parfait, il est partit en école militaire pour devenir gendarme et là tout c'est dégradé.
La distance, le mensonge, le manque... Tout nous a séparé. Il avait changé, il me cachait des choses notamment ses permissions pour rentrer. Alors ça a éclaté et on s'est séparé.
Pendant six mois, j'ai été très malheureuse car je lui en ai voulu d'avoir changé à ce point.
Cependant, à la fin de son apprentissage, il a emménagé à deux heures de Toulouse, ville où j'habitais auparavant. On a retrouvé notre complicité mais un obstacle nous empéchait de nous aimer comme avant : la distance.
Les jours ont passé et mon sentiment de sollitude c'est emplifié.


Que faire pour oublier

Au jour d'aujourd'hui, Ma complicité avec ce garçon est très grande malgré la distance mais ceci me détruit petit à petit.
On habite très loin l'un de l'autre, on ne se parle qu'au téléphone mais cette situation me fait espérer un amour que je retrouverai peut-être. Cependant, cette espérance me frène dans toutes mes relations amoureuses. ça fait deux ans que je suis célibataire (avec quelques relations très furtives) et je m'enfonce de plus en plus dans cette incapacité d'aimer quelqu'un d'autre que lui et ça me détruit. Je me sens très mal en ce moment car je ne sais pas quoi faire pour m'en sortir. Je ne peux pas couper les ponts avec lui car il est devenu trop important et en même temps j'aimerais passer à autre chose, l'oublier, oublier notre amour pour pouvoir aimer quelqu'un d'autre.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
Re: Un amour cruel
Posté par isienforce le 12/11/2005 01:03:32
L'amour me fait peur. De plus en plus. Et ca m'énerve.
Re: Un amour cruel
Posté par windowman le 09/11/2005 10:01:00
Je compatis à ton malheur bien trop récurrent dans nos sociétés. L'homme, bien souvent, ne mérite pas la femme. Et souvent, c'est la femme qui s'adapte jusqu'à la rupture pour garder son homme. C'est loin d'être la solution idéale. En amour, il faut faire des sacrifices pour l'autre. L'amour se cultive au quotidien et en présence. De même qu'onne peut vivre sereinement en ne se nourissant qu'au regard d'images représentant de la nourriture, l'amour ne se nourrit que de la présence de l'autre. Le téléphone et le courrier sont une alternative temporaire toujours difficile et dangereuse pour un couple. L'amour est une réalité physique, un traitement dopant avec ses addictions. Il faut à l'amoureux sa dose de l'autre, à intervalles fréquents. Les rencontres "coup de foudre" ont ceci de dangereux qu'elles commencent la relation sur une passion aveugle et irrationnelle. La découverte de l'autres se faisant progressivement, lorsque l'intimité physique est devenue telle que tout décalage entre les personnalités des amoureux est ingérable. Il y a vite incompatibilité entre la situation physique du couple et la compatibilité d'âmes. On ne peut construire une relation qu'avec quelqu'un qui veut construire une relation. Les mecs ont souvent ceci d'exaspérant que le premier regard qu'ils jettent sur une fille est celui de sa queue. Ce n'est que ses "couilles" rassasiées qu'il retrouvera l'usage (partiel, certes...) de sa cervelle. A la femme (quelle injustice), de tenir contre ses espoirs et de s'assurer avant que de céder de l'état d'esprit et de la mentalité du bel étalon. Je suis un mec, élevé par des femmes, ayant surtout eu des femmes comme amies. J'ai trop souvent recollé les morceaux et écouter le triste récit du don de soi de femmes qui se sont fait larguer ou reléguer au second plan dès que le mâle était assouvi. Pour éclaircissement, la vie de couple est une invention humaine. Le sexe est l'expression de l'animalité de l'homme. Construire un couple, c'est lier deux esprits et deux coeurs d'hommes, pas de paires d'organes reproducteurs. Un moyen intéressant de faire des rencontres aidées est internet.
Cette coïncidence de âmes dans une rencontre "encadrée" sur internet vient du fait que les deux partis recherchent l'autre, qu'ils veulent se présenter à l'autre sur leur mailleur jour, qu'ils désirent construire. La priorité est sur soi. On se met en valeur et on se centre sur son projet, dont l'autre n'est plus pour le coup que l'instrument. Raté. Alors, pour profiter de l'heureuse coïncidence de la rencontre de deux âmes aux aspirations amoureuses ma foi quelque peu analogues, il suffit de s'arrêter un temps sur cet inconnu. Il ne s'agit pas de se vendre, mais de se faire connaître et de voir si l'on provoque l'adhésion. Il s'agit donc d'être honnête. On ne construit pas qu'avec soi-même, la rencontre ne peut donc être que égoïste ou égocentrique. En se livrant à l'autre, et l'autre se livrant à vous, vous en viendrez naturellemet à mieux vous connaître et vous apprécier - ou, le cas échéant, à aller voir ailleurs !-. Dans le cas où ça colle sur internet, il faut passer à d'autres moyens de communication : courrier traditionnel, téléphone, sms, mails... Les moyens les plus directs et les plus explicites étant bien entendu ceux les plus propre à permettre une communication de qualité.
Moi, de ce régime-là, j'ai rencontré ma belle sur un Chat et, après un mois de communications en tout genre et deux après-midi passés ensemble à se ballader et papoter, nous nous savions faits pour vivre ensemble. Deux mois après notre premier contact, j'avis laissé ma famille, mes amis, mon boulot, mes études et ma région pour tout recommencer avec elle. Il y a maintenant un peu plus de deux ans que nous sommes ensemble, et il n'y a toujours pas de nuage à l'horizon. Bien sûr, ce n'est pas évident de repartir à zéro. Mais l'amour pousse à des sacrifices. Si on ne les fait pas de bon coeur, on assèche cet amour. Je me suis immergé dans mon amour pour elle et ai osé le sacrifice de tout ce que j'avais, et je ne regrette rien. Chacun des efforts qu'on fait pour l'autre creuse notre intimité et renforce notre affection mutuelle, notre confiance et nos sentiments.
L'amour n'est pas nécessairement un miracle. Il est si rare parce qu'il procède presque plus de la volonté des parties de vivre à deux et d'être prêt à faire des efforts pour l'autre que d'une correspondance inscrite dans un destin métaphysico-magique définitif. Comme souvent, c'est à l'homme de s'adapter à la situation, et non l'inverse. C'est comme ça que l'on avance : en acceptant de regarder devant.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
Publié le 09 novembre 2005
Modifié le 27 octobre 2005
Lu 2 317 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲