Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Un an en Ecosse

J'ai passé un an en Ecosse pour raison professionnelle. Je vous livre ici mes impressions sur ce pays, mes 4 "flops" et mes 4 "tops". De quoi vous donner un petit aperçu ou quelques souvenirs pour ceux qui ont déjà visité l'Ecosse !


Je suis partie pendant une année scolaire en Ecosse pour un travail. Etudiant l'anglais, c'était pour moi une énorme opportunité linguistique ainsi qu'une énorme chance professionnelle. En plus de cela, cette année m'a permis d'apprendre ce que l'on apprend pas dans les livres ou en cours, même à l'université.
Tout le monde le sait, rien ne vaut la pratique. Evidemment, sans théorie, dur de s'attacher à la pratique, mais celle-ci est selon moi bien plus importante que la théorie.
Linguistiquement tout d'about, être face à un professeur pour un examen oral n'a rien à voir avec un " vrai " écossais ou anglais... RIEN (et vous vous en doutez bien !). Le bruit de la circulation, la vitesse, l'accent sont des conditions que l'on a rarement en classe ou sur une cassette audio !
Comme je le disais donc, ce long séjour m'a beaucoup appris de la langue anglaise mais aussi des " moeurs " et habitudes de nos amis " outre manchiens " !
Evidemment, quand on débarque dans un pays étranger, on a tous des idées préconçues, des gros stéréotypes sur les gens que l'on ne connait pas encore ! Les British nous imaginent tous à Paris (parce qu'en France il n'y a qu'une ville : Paris), à manger des choses étranges tout en ayant la " meilleure " cuisine du monde, étant un peu " rude ", ne connaissant pas la douche etc... Je ne sais pas quels stéréotypes vous avez des British, mais moi j'oscillais entre deux.
Soit j'étais à l'époque victorienne, avec les Dear Ladies et les Gentlemen, portant haut de forme et queue de pie. Des gens extrêmement bien élevés, polis et calmes qui boivent du thé. Les villes sont propres et limite il y a des calèches qui passent dans les rues (comme vous le voyez, j'ai du trop lire Dickens !! Faire des études d'anglais et lire des " classics ", bah ça nous influence énormément).
Soit, le contraire total. Je suis dans le Royaume Uni de nos jours, avec les anciennes cités minières un peu misérables, les " mates " qui se retrouvent au pub après le dur boulot pour boire une pinte ou deux, les enfants un peu perdus dans la rue, les punks, les hooligans etc...
Bref, les deux caricatures aucun rapport, mais les deux stéréotypes auxquels je pensais quand j'imaginais la vie en Ecosse.
Evidemment, aucun de ces deux caricatures n'est bonne quand confronté à la réalité. Cependant, je dois dire, maintenant que j'y réfléchis, qu'il y a, je trouve, un peu des deux dans la réalité !

Je vais essayer, dans cet article, d'énumérer les 4 choses qui me plaisent en Ecosse et les 4 choses que je n'aime pas dans ce même pays. Cela rappellera peut être quelques petits souvenirs à ceux qui ont vécu ou vivent dans ce beau pays !

Je vais commencer par les flops car malgré quelques cotés négatifs, je dois tout de même dire que j'adore vivre ici et que ce fut pour moi une très bonne expérience. Il y a évidemment des choses que je n'aime pas, mais c'est comme dans tous les pays, il y a du bien et il y a du nul ! Bref, je commence avec le négatif pour laisser le positif en " last but not least " !


La pollution

Oui, la pollution. En arrivant en Ecosse, je m'imaginais les landes, la nature propre, presque sauvage, les châteaux entourés de verdure immaculée etc... Eh bien non !
Bien au contraire même...
Je prends souvent le train en France et je le prends très souvent ici aussi. Les talus sont jonchés de saletés ici... C'est une catastrophe ! J'ai un peu l'âme verte on va dire et à chaque fois que je voyage en train, je me dis que ça donne envie de pleurer tant de saloperies partout !
Tout d'abord, il faut savoir que contrairement à la France, les British continuent d'utiliser des sachets plastiques pour transporter leurs achats du magasin à leur domicile. Ca m'a beaucoup étonné la première fois que j'ai fait des courses ici : ça fait des ANNEES qu'on a plus de sachet en France (je ne sais même plus combien d'années, tellement ça me parait lointain !!).
Faites des courses pour acheter des cotons tige et des cure dents, la vendeuse va au-to-ma-ti-que-ment vous offrir un sac plastique pour porter vos nombreux et lourds achats... Et quand vous dites " no, thanks ", la vendeuse semble très surprise... Il y a des sacs rigides qu'on peut acheter à la caisse et qu'on peut réutiliser, mais c'est rare : les gens se baladent très souvent avec leur petit sachets plastic Tesco, Farmfoods, Asda etc...
Alors évidemment, des milliers de sachets distribués par jour dans tout le pays... Il faut bien qu'ils finissent quelque part et malheureusement c'est souvent dans la nature qu'on les retrouve. Et ce genre de chose me tord le cœur... Vraiment.
Une autre chose qui me dérange aussi énormément ici, c'est les bouteilles de lait et tous pleins d'autres emballages de nourriture. Quand j'y pense, en général le lait est présenté en brique de carton en France : du lait qui dure longtemps (tant qu'il n'est pas ouvert) et qu'on peut donc ouvrir quand on veut. Il existe bien sur aussi des bouteilles en plastique, mais j'ai l'impression que les français achètent plus souvent des briques...
Ici, c'est le contraire : les gens achètent le plus souvent des bouteilles en plastique (vous savez les grosses bouteilles dans le style bidon). Ces bouteilles n'ont pas vraiment d'avantage : le lait doit être consommé tout de suite (même si vous n'en aurez besoin que dans une semaine) et la bouteille est faite de plastique, évidemment plus polluante que le carton. Il en existe de plusieurs tailles, 2L, 1L et même 50cL... Comble du ridicule, j'ai déjà vu des gens se balader avec 2 bouteilles de 50cL...
Alors évidemment, encore une fois, à moins de recycler, ces bouteilles se retrouveront immanquablement dans la nature.
Autre chose : les " take away " ici (plats à emporter) sont presque toujours servi dans des Tupperware en plastique ou des espèces de boites faites en polystyrène. A la fin du repas, qu'Est-ce qu'on fait ? Bah soit par terre soit à la poubelle. Mais bon encore du plastique quoi...
Bref, vous l'aurez compris, les British ne sont pas encore à l'heure verte... Enfin pas tout à fait ! Toutes les choses que j'ai énumérées sont des petits gestes de tous les jours (cela dit TRES dur à faire rentrer dans les mentalités). Cela étant, on doit remarquer que les transports en commun sont plus répandus ici : beaucoup de bus et beaucoup de gens qui le prennent !


La nourriture

Ce deuxième flop est un peu lié au précédent car je vais parler du junk food, de la " nourriture - poubelle ". Pour moi, c'est un " flop ".
Je reviens avec mes caricatures : j'imaginais les écossais grands (rouxf course), minces et musclés... Un peu comme dans " Astérix chez les Bretons ". Encore perdu !
Eh oui, on ne peut pas s'y tromper : les Etats-Unis ont su importer leur nourriture ici. Voyons voir, dans ma rue, il doit y avoir (sur à peu près 700 mètre donc) : un Subway, un restaurant chinois, deux restaurants indiens, trois pizzerias, une sandwicherie (Greggs, on en voit par-tout), trois fish and chips et un glacier. Impressionné ? Moi en tous cas je l'étais quand je suis arrivée. Je n'avais jamais vu autant d'endroits où manger agglutinés dans un si petit secteur !! Et encore... Ce qui m'a le plus choqué, c'était les bonbons et autres barres chocolatées que l'on trouve par-tout, PAR-TOUT !
Déjà, je ne parle pas des petits rayons de rien du tout : je parle d'énormes rayons réunissant toutes les variétés possibles ! En plus, comme je le disais, on trouve ces rayons partout, dans pratiquement toutes les sortes de boutiques ! Au supermarché bien sur, dans les kiosques à journaux, les pharmacies et parapharmacies (comme Superdrug ou Boots). Trouver des chips, des bouteilles de coca et des bonbons dans une pharmacie, c'est toujours très étonnant !
Le snack national ici, c'est les chips : vous en trouverez toujours dans les distributeurs ! En France, c'est assez rare de trouver des petits paquets de chips dans les distributeurs, mais ici, c'est automatique ! Baladez vous en Angleterre ou en Ecosse, vous trouverez toujours quelqu'un, que ce soit un élève qui sort de l'école ou un cadre qui prend le train en train de manger des chips !
Et puis bon, il y a bien sur des choses qu'on ne trouve pas ici qu'on trouve en France et vice et versa. J'ai " visité " un Aldi (car pour moi aller dans un magasin ici c'est comme visiter tellement les choses peuvent être très différentes) et j'ai trouvé des produits qu'on a du mal à trouver en France... Les choses les plus " junk " qu'on ne trouve pas en France mais qu'on a ici sont en l'occurrence la boisson Mars. Eh oui, des bouteilles de Mars ! J'en ai jamais gouté personnellement... Et l'autre chose particulièrement étrange que l'on trouve ici, à Edimbourg, est le " deep fried Mars Bar ", autrement dit le Mars frit. Oui, FRIT ! Ca non plus je n'en ai jamais gouté : j'avais dit que j'essayerai, mais... Bon regardez des photos sur Internet vous comprendrez !!!
Les gens ici, d'une manière générale, adorent les choses frites ! On pourrait frire un morceau de carton, les gens seraient contents ! Vous connaissez la pizza frite ? Vous en trouverez ici aussi ! Entrez dans un fish and chips et vous comprendrez ce que je veux dire ! Pas besoin d'y rentrer en fait : vous sentirez le gras et la friture bien avant de mettre les pieds dans la boutique.
Sur le présentoir : tout est frit, que ce soit fish, chips, pizza, saucisses, mars etc... Et c'est de la friture très bof : des frites noyées dans l'huile, y'a pas d'autre mot...
Et puis bien sur je vous passe les nombreux " restaurants " que l'on trouve partout dans le style McDonald's, KFC, Subway, Burger King, Pizza Hut etc...
Evidemment tout cela se répercute sur la population qui est, comme vous l'aurez compris, tout sauf mince et musclée... Mais plutôt bien rondelette. Les anglais sont les plus ronds d'Europe et maintenant je comprends pourquoi... Une histoire qu'ils aiment entretenir à en croire les unes du Sun (journal ragot - people - faits divers) qui nous présentent assez souvent " la personne la plus grosse de Grande Bretagne ".


La télévision

Etant souvent chez moi, j'ai une expérience assez importante de la télévision britannique. Tout comme aux Etats Unis, beaucoup de TV poubelle. (Comme en France, bientôt ? Déjà ? !). Pas mal de talk shows dans le genre " Jerry Springer Show ", mais en pire ! En pire, c'est possible ?? Oui. Le " Jeremy Kyle Show " n'est pas pire que son mentor américain au niveau langage mais au niveau " tordu " (car il faut déjà du lourd pour rivaliser avec Jerry !). Le Jeremy Kyle show nous présente tous les jours des couples qui se déchirent, des enfants qui renient leurs parents etc... Une fois, je m'en souviens très bien, le titre de l'émission était " Tu as beau être le père de ma fille, elle appellera quand même ma copine " papa " ". Ca, c'est du TRES lourd ! Et puis bien sur, des moyens performants pour remettre de l'ordre dans ces familles bouleversées : des tests ADN ou ... Le détecteur de mensonges (je le jure !).
A part ça, de la TV réalité, comme Big Brother qui s'est " malheureusement " arrêté cette année, ou " I'm a celeb, get me out of here " (je suis une célébrité sortez moi de là).
Autre chose de plutôt énervant à la télévision britannique : la publicité. Oh my God ! Regarder un film ici prend, je le jure, au moins 2h30. Quand un film qui dure 1h30,2h30 ne parait pas logique... Mais c'est sans compter les coupures pubs qui sont au moins au nombre de 5 ou 6, et pas des petites pub de rien en plus ! Croyez moi, c'est extrêmement énervant !! Eh puis, certaines pubs en elles même sont très irritantes, comme les nombreuses pubs pour charités. En France on n'en voit pas beaucoup, mais alors ici, c'est continuel ! Que ce soit pour sauver les enfants dans les pays en développement, les ours blancs, les ânes utilisés dans les carrières, les tigres, les animaux maltraités etc... Je ne suis pas contre en principe mais dans la réalité, une publicité qui dure 3minutes pour vous convaincre de donner 3£/mois est très énervant.

Et puis bien sur, n'oublions pas la censure ! " On est British et on bien au dessus des " gros mots " ". Je connais la série Friends par cœur, que ce soit en français ou en V. O. J'ai vu chaque épisode au moins 3 fois chacun : je sais ce qu'il se passe et je sais comment ça se passe, les répliques etc... Eh bien regarder Friends ici nous donne une nouvelle version épurée. Vous n'entendrez jamais le mot " porn ", " slut " ou " whore " dans la version British : ils ont été coupés au montage. Pour quelqu'un qui ne connait pas Friends, certains épisodes peuvent sembler un peu bizarre, comme si quelque chose manquait et c'est vrai ! Enlever une réplique d'une série créée un trou tellement superficiel qu'il est impossible de ne pas le remarquer et ça peut parfois empêcher la compréhension de certains passages ! Je peux vous citer un exemple par exemple : Est-ce que vous vous souvenez quand Chandler revient une fois à l'appartement un peu bourré en disant que Katie est une " garce " parce qu'il croit qu'elle a une liaison avec Nick son partenaire sur scène (elle est actrice). Dans la V. O normalement, Chandler arrive, crie dans l'appartement des filles " SLUT !  ", puis dans l'appartement des garçons " SLUT !  ". Eh bien à la TV British : cette scène est coupée. Quel dommage !
Quelle contradiction dans ce pays ! C'est pas comme si les habitants étaient tous des saints ici !


La mode

J'en viens justement aux mœurs et à la mode ! Comme je disais deux lignes plus tôt, malgré la censure qu'ils exercent à la télévision, tout n'est pas rose ici. Il est très dur de prendre le bus à coté de jeunes sans entendre des dizaines de fois dans une même phrase " the f- word " prononcé " fock " par ici !
Et puis la mode est différente ici... En France, c'est rare de voir les filles en jupe. Je ne sais pas exactement pourquoi : peut être que les françaises sont moins sures d'elles et ont peur d'être sifflées - abordées dans la rue. Ici, c'est le contraire total : les filles portent très souvent des jupes et des très courtes ! Je pense que ceci a un rapport avec leur éducation : ici les élèves portent l'uniforme et bien sur les filles portent la jupe. Les filles et les garçons y sont donc habitués. En France, pas d'uniforme et les filles portent le plus souvent des pantalons : donc une jupe dans la rue, c'est plus rare et attire plus les regards ! Car ici, les filles ont beau s'habiller en jupe, les garçons n'en deviennent pas plus fous que ça !
Et puis, c'est des mini jupes avec ou sans collants... Et par -10°, bah ça choque ! Quand c'est pas les jupes, c'est les leggings, extrêmement serrés qui laissent tout voir. Et j'oubliais les énormes décolletés ! Bon bien sur toutes les filles ne se trimbalent pas comme ça, n'exagérons pas ! Mais plus qu'en France déjà...
Bref une mode assez étrange... Je trouve ça assez étonnant et plutôt sain que les filles portent des jupes et n'aient pas peur d'être féminine (bien que vulgaires des fois). Car il faut le dire je n'ai jamais vu ça en France...
Ne voyez pas forcément de liens entre ce qui précède et ce qui va suivre, mais il y a beaucoup de " filles - mères " ici, beaucoup beaucoup plus qu'en France ! L'autre fois, j'ai lu dans le Sun que le plus jeune grand-père de Grande Bretagne avait 29 ans, juré ! Si vous vous baladez ici vous croiserez obligatoirement des jeunes filles de 15-16 ans qui se promènent avec leur poussette. Au début je me disais que c'était la grande sœur qui s'occupait du petit frère... Mais c'est plutôt la maman et l'enfant. Je ne sais pas exactement à quoi c'est du, peut être un problème dans la gestion des contraceptifs des jeunes...


Mon article se finit donc ici. Les "tops" sont à suivre dans un autre article !
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
Re: Un an en Ecosse
Posté par cdizen le 14/03/2011 19:32:22
Un autre document ! du 14/03/11
Émeutes attendues... en Angleterre (Du site Apocatime) 14/03/11

Nous avons le plaisir de vous présenter Karen Ward. Qui est cette charmante jeune femme ? Une analyste de marché pour la banque HSBC. Apparemment une personne compétente pour nous prédire le futur. Boulette ou pas, elle s'est lâchée sur l'antenne de la télévision Sky News. Comme nous le révèle ce papier publié par Business Insider, elle prévoit des émeutes de la faim en Angleterre... Rien que cela ! "Ward say that the combination of high food prices, high oil prices, and wages that aren't moving much may send people in the developed world to the streets, like in the Middle East". Vous voilà prévenus : préparez-vous à un beau bordel. Hausse des prix et baisse des salaires, la meilleure des équations pour pousser les gens dans ce qui ressemblera à un Moyen Orient européen...
Re: Un an en Ecosse
Posté par cdizen le 14/03/2011 09:36:51
Un excellent documentaire ... !

Ci-joint une information complémentaire.

Une femme sur deux refuse de faire l'amour en raison de son physique
Créé le 12.03.11 à 18h34 -- Mis à jour le 12.03.11 à 18h34
PULSE/SIPA
De Zigonet INSOLITE - C'est ce que révèle une étude britannique...
Finie l’excuse de la migraine. Selon une étude britannique réalisée sur 4.000 personnes, 52% des femmes refusent de faire l’amour avec leur partenaire car elles ne se sentent pas bien dans leur corps.
Parmi elles, 29% se sentent grosses et 23% mettent en avant leurs poignées d’amour pour refuser une partie de jambes en l’air. De leur côté, 8% et 11% des hommes utilisent respectivement ces deux excuses.
La fatigue, meilleure excuse
Mais c’est la fatigue qui remporte la palme de l’excuse la plus utilisée pour éviter les galipettes. Elle est en effet utilisée par 72% des femmes, dépassant ainsi celle du poids et celle du stress, invoquée par 32% d’entre elles.
13% des femmes interrogées déclarent également ne faire l’amour que dans le noir complet pour éviter que leurs partenaires ne les voient nues. En outre, une femme sur dix refuse certaines positions sexuelles en raison de leurs complexes.
Selon Catherine Hood, sexologue à l’université d’Oxford et citée par le Daily Mail, les résultats montrent à quel point la quête de perfection physique des femmes a des conséquences sur leur vie sexuelle. Rappelons toutefois que l’étude a été réalisée par Fembido, une pilule censée booster la libido féminine…

J. R.
Re: Un an en Ecosse
Posté par ginger_bread_woman le 08/03/2011 15:10:11
Depuis l'écriture de cet article, j'ai appris l'existece de "Maltesers FRITS" !
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
L'auteur : Clochette La rétameuse
27 ans, Neverland _ second star to the right etc (France).
Publié le 08 mars 2011
Modifié le 06 mars 2011
Lu 2 001 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲