FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Un ange inoubliable

Un petit article qui résume une grande souffrance vécue par un jeune homme et qui n'a pas pu s'en sortir.


Il s'était une fois, à l'institut où il termine ses études universitaires, à quinze heures, il sortait de la buvette en se dirigeant vers un groupe de ses collègues qui sont réunis pendant la recréation, il la vue à une trentaine de mètres l'épaule contre une poutre avec des amies de classe et sans aucune résistance, il n'a pas pu lever les yeux de son visage. En train de discuter avec l'un de ses camarades, il lui a demandé s'il connaît cette fille et qu'il croyait qu'il s'est rencontré avec elle mais il a oublié où et quand, son ami lui annonçait la probabilité qu'elle était étudiante au sien de l'institut avant. En changeant le discours, il a dépassé ce sujet en gardant son doute pour lui.
La nuit, lorsqu'il est en train de se reposer sur la terrasse, ce petit film a passé devant ses yeux, il se met à réfléchir afin de se souvenir du moment ou du lieu où il a rencontré cet ange avant qu'il décide de dormir.
Dû à son projet de fin d'études, sa présence à l'institut n'est pas régulière. Et un jour, quand il est allé chercher son encadreur, il l'a vu de plus prés. Cette fois ci, il s'est senti comme s'il y a quelque chose qui s'est levée après un long sommeil dans son esprit. Il a pris une place en face et se met encore une fois à se souvenir mais son deuxième essai est aussi en vin, il a bien distingué sa tranquillité et son comportement avec ses amies. Il a remarqué la composition du blancheur du bébé et la sagesse de lionne; elle était vraiment admirable.


Recueil des informations

Sans hésiter, il l'a suivi à la fin de la recréation jusqu'à connaître la salle où elle étudie avant qu'il se dirige vers la bibliothèque pour prendre une place devant un ordinateur et commencer sa recherche par les emplois des salles pour la terminer par avoir quelques données qui ont affaiblis la probabilité de sa rencontre avec elle précédemment. Alors, la question s'est posée : que ce passe t-il ?
D'un jour à l'autre, ce fantôme lui accompagne jusqu'au moment où il s'est rendu compte qu'il est indispensable de le voir quotidiennement, il faut alors le chercher chaque matin avant de commencer son bouleau. Peu à peu, il se trouve en train de collecter les informations qui lui concernent de prés ou de loin et ne n'importe qui sans que personne ne s'aperçoive de la situation. Entre temps, il n'a pas voulu se présenter pour elle à cause de ses doutes à propos de son sentiment : peut être que ce n'est qu'une simple admiration et qu'elle ne va pas durer.


Début de la souffrance

Un mois plus tard, il s'est créé quelques problèmes dans son projet afin d'avoir la possibilité de le terminer au sien de l'institut et gagner plus de chance de la voir, et comme elle est tracée, sa stratégie est bien appliquée et il s'est trouvé avec elle dans le même laboratoire en faisant l'étudiant intéressé par son job, seulement ses regards ne sont pas fréquentes mais son esprit est avec elle le long de la séance. Une fois, en absence de l'enseignante, les étudiants se mettent à bavarder, il s'est lancé naïvement dans le discours et lui posa une question oratoire à propos de son nom et ses identifiants ; puisque notre jeune homme a un caractère timide et une hypersensibilité dans ces genres d'affaires, il a cru qu'elle sera passionnée par cet acte, mais ça s'était la calamité, la jeune fille s'est mit en colère puisqu'elle voit ces choses confidentielles.
Une semaine plus tard, il l'a trouvé dans la bibliothèque en train de réviser, il s'approcha avec l'un de ses amis et prennent la place en face d'elle, peu à peu, on a commencé à discuter la vie universitaire et ses problèmes en passant par admonester sa déclaration de ses coordonnées l'autrefois et finissant par le regret et les excuses de sa part; il était vraiment un jour de désespoir.
Les jours se mettent à passer et notre adorateur est sur le même état : présence quotidienne et tôt à l'institut vu qu'elle arrive aussi le bon matin.
Le jour du délai de rémission des rapports des projets, il l'a trouvé assise dans un coin, il s'est dirigé vers elle, la passé le bonjour et s'asseoir à côté, de son malheur, plusieurs de ses camarades sont arrivés quelques minutes après, il a hésité de l'inviter pour son soutenance du PFE et se trouva obligé d'atermoyer l'invitation. Et comme d'habitude, à cause de sa timidité, il n'a pas pu le faire ultérieurement, elle lui a manquée le moment de soutenir bien qu'il ait bien prié Dieu qu'elle vienne ; il s'est sentie seul malgré la présence de ses proches.
Sans être désespéré, il est revenu le jour de la délibération des résultats, il l'a vu, la appela et la demanda la permission de discuter un peu, avec trop de politesse, elle s'est excusée en avouant qu'il ne reste plus de temps pour sa rentrée chez elle. Il a comme même gagné un rendez-vous : la rentrée universitaire prochaine.


En plein désespoir

L'été cette fois a trop traîné, de même, l'attente de la rentrée est semblée comme une hétéroclite d'espoir et de peur, comme si quelqu'un attend le résultat d'un examen vital.
En outre, un de ses cousins qui réside dans la même ville vient l'inviter pour son fiançailles et en s'expliquant sur sa fiancée, il s'est rendu compte qu'elle a la même origine que notre ange, il décida alors d'y aller.
Le jour prévu, il est allé raser sa barbe chez un coiffeur, soudain, un jet d'œil sur la vitrine, il a vu les extrêmes des cheveux d'une femme passante de là, il a douté qu'elle est elle, il n'a pas pu se lever, seulement il a regardé sa montre. La soirée, il a beau essayé de la trouver dans la fête mais le résultat est toujours négatif. Le lendemain, il s'est dirigé vers le salon de coiffure à quatorze heures, une demi-heure après son arrivée, son ange est passé, il l'a vu, il l'a trop admiré, cette regard lui a semblé satisfaisante, par la suite, il a prit une décision qu'il ne rentrera pas chez lui, il va résider dans la ville jusqu'à la rentrée et attendre son passage chaque jour.
D'une journée à l'autre, il l'a suit, connaître son domicile, porter son frère à changer le local du travail et de l'habitation, il a même cherché une maison dans la même rue qu'elle mais encore, son malheur empêche cette rêverie. Quand même, il l'a rencontré deux ou trois fois, il n'a pas osé réclamer son amour, il doit être fidèle à sa promesse.
Le jour de la rentrée, il s'est trouvé dans l'institut bien qu'il n'ait aucune relation légale avec ce lieu. Notre jeune homme a passé deux semaines en essayant de la rencontrer mais ça n'a rien abouti. Il est revenu chez sa famille, là où personne ne peut pas remarquer sa faiblesse et ses blessures. Pour la première fois, il a abhorré le succès ; c'est à cause de lui, il ne va pas voir son ange quotidiennement.
En profitant de ses relations avec quelques étudiantes, il a essayé de choisir une qui pourra lui transmettre ses nouvelles lors de son absence, et grâce à cet affidé, il a pu obtenir son numéro de téléphone. C'était vraiment un événement pour lui vue la longue période de malheur qu'il a passé.
Au mois de Ramadan, il a décidé de la contacter, il a passé un coup de fil d'un taxiphone pour demander la permission de la parler de son cellulaire, après l'accord, il renouvelle son appel et en regroupant toute sa curiosité, il a pu déclarer son sentiment. Comme son habitude, elle lui a répondu négativement mais avec beaucoup de soin et de gentillesse et affirmant qu'elle est déjà engagée avec quelqu'un d'autre. Malgré sa confiance illimité en elle, il ne l'a pas cru, quelques choses indiquent son mensonge. C'est le seul facteur qui l'a aidé à supporter le choc. De l'autre côté, elle lui a permit de la téléphoner d'un moment à l'autre, deux semaines plu tard, elle s'est excusée en disant qu'elle va donner son cellulaire à son frère ; c'est alors la catastrophe.
De ce moment, notre jeune homme vie un état de désespoir total : il a perdu le goût de tout, seul ses prières le rendent résistant. Il a beau essayé de la oublier mais il n'a pas pu, vraiment il n'a pas pu !!
Plu tard, il a su qu'elle a récupéré son téléphone portable, il a resté fidèle a sa promesse de ne pas la contacter ; le seul moyen est d'envoyer des messages : pour l'Aid, pour son anniversaire, pour la réussite... , un jour, elle lui a remit une message de remerciement, c'était comme un prix Nobel pour lui. Tout de suite, il la rappela, cette fois, elle lui a donné l'accord de la téléphoner, il a beaucoup remercié Dieu. D'un téléphone à l'autre, il essaye de s'approcher plus de son ange jusqu'au moment où elle lui a demandé de la prêter un document qui va l'aider dans ses études. Avec un grand plaisir, il l'emmena malgré sa maladie et sa fatigue vu le marathon qu'il a fait quand il est en train de préparer ses papiers. En se rencontrant, ils ont discuté un peu quelques sujets avant d'entamer la choses la plus importante : il a déclaré pour la deuxième fois se qu'il sent et ce qu'il veut même s'il n'a pas pu s'exprimer comme il faut à cause de sa fatigue et la perturbation qu'il a eu en ce moment. Et comme d'habitude, elle refuse sa proposition avec beaucoup de soin, cette fois ci, rien ne va le condoléancer, il a rentré chez lui dans l'état des morts. A la maison, il s'est souvenu de qui s'est passé, il constaté de ses paroles qu'elle veut rejoindre son cousin à l'étranger ; son désir de quitter le pays est devenu alors plus exigé. C'est vrai que notre jeune homme a affaibli la probabilité que son amant sera un jour pour lui, mais il décidé de continuer la procédure de poursuivre ses études à l'étranger ; peut être qu'il la rencontrera là !!?


La perte et l'éspoir

Les jours après passent sans apporter rien de spécial, de temps en temps, il lui passe un coup de fil afin de s'expliquer sur son état et ses études et le plus important est d'entendre sa voix ; c'est l'essentiel. Seul son esprit est avec lui puisqu'il n'a pas eu la possibilité de télécharger sa photo car notre ange est très conservateur, mais, chaque jour, il visite le site de l'institut afin de voir son visage, discuter un peu avec elle jusqu'il imagine sa sourire avant de la passer la bonne nuit : c'est comme ça il évite de trop réfléchir avant de dormir.
Souvent, il analyse ce qu'il est en train de faire : plein de choses lui apparaissent normales et d'autres sont bizarres, c'est vrai qu'il l'aime à la folie mais est ce qu'elle va être un jour son complément ? Est ce qu'une fille avec une telle valeur morale n'est pas vue par quelqu'un d'autre qui peut être plus proche d'elle, qui a peut être plus de moyens, qui est plus curieux que lui, qui a plus d'expérience dans ce genre d'affaires, pour lui, c'est la première fois qu'une femme le plait, c'est vrai qu'il n'a pas cherché, mais son ange s'est imposé forcement dans son chemin. Seul Dieu pourra lui offrir ce qu'il désire. Seul dieu qui est au courant de ce qu'il est en train de voir, de sentir, de supporter... Seul dieu qui connaît bien que notre passionné l'a aimé de bon cœur et de bonne foi, qu'il a aimé proprement, il n'a pas voulu son physique, ni sa situation sociale, ni son pouvoir, il l'a voulu telle qu'elle est ; tout simplement, il n'ose pas imaginer son état lorsqu'il va la perdre, il la considère comme un organe de son corps : propre à lui et personne n'a le droit de le prendre. Il est sûr qu'il ne va jamais connaître d'autres femmes, il va l'attendre même jusqu'à la fin de sa vie, l'essentiel est qu'elle va le sentir un jour, elle va se souvenir de lui, elle va revenir et annoncera son sentiment réciproque, au nom de l'amour, elle va revenir. Au nom de la justice, elle va revenir. Au nom de toutes valeurs morales et humaines, elle va revenir et lui remplacera sa soufflure par son sourire idéal.
C'est comme ça qu'il la vu et qu'il la voulu, c'est comme ça qu'il a toujours prié Dieu. Sa croyance est illimitée que cette rêverie verra le jour, que ses rêves seront une vérité et qu'il récupérera tôt ou tard son ange inoubliable.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (1)
Re: Un ange inoubliable
Posté par mayunine le 15/08/2006 19:47:39
c un peu flippant ton histoire... j'aimerais pas etre a la place de la fille. Mais bon en mm temps povre mec, car c'est sur kel ne reviendra jamais vers lui (oups je suis cruelle la, après tout un miracle c'est possible!)
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (1)
L'auteur : Khalil Ben salah
36 ans, Sousse (Tunisie).
Publié le 15 août 2006
Modifié le 21 juin 2006
Lu 630 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143