Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Un dernier sourire avant le dernier soupir

Témoignage d'une droguée bien rangée.


Encore un sourire qu'elle affiche et qui fait verser une nouvelle larme à son coeur... Pourtant ce n'est pas comme si elle mentait, elle sourit parce qu'il faut sourire, tellement de personnes vivent des choses que l'on juge bien plus terribles que ces pauvres problèmes pitoyables d'adolescente complexée... Oui mais seulement elle, ce n'est pas ce qu'elle ressent, ce n'est pas ce qu'elle vit, ce n'est pas ce qu'elle voit... Elle, elle assiste à sa propre descente vers la mort qui ne fait que progresser de jour en jour, pas de pas en arrière, juste d'immenses enjambées en avant qui la précipite de plus en plus dans le malheur, ce gouffre dont elle ne saurait trouver les limites. Mais elle sourit, affichant une joie de vivre obligée, dictée par ces règles de bonnes conduites qui lui ont été infligées dès qu'elle avait été en âge de comprendre le sens des mots. Elle sourit. Mais quand elle arrive dans sa chambre, là, seule, elle a le droit de pleurer. Alors c'est ce qu'elle fait. Elle pleure sans s'arrêter, il faut trouver toujours de nouveaux arguments pour redémarrer la machine quand un malheur énoncé ne suffit plus à saigner. Pourtant elle a tout pour être heureuse comme disent les gens... Une famille, des amis, elle est bonne élève, appréciée, quelques défauts ratrapés par quelques autres qualités,... tout... tout... tout ? Mais non ! Elle ce n'est pas ce qu'elle veut comme bonheur !!! Une autre vie, oui c'est cela il lui faudrait une autre vie ! Avec plus de rebondissements, plus d'inatendus, plus de surprises, plus de nouveautés, plus de rêves, plus de vie. Et on lui demande, elle qui ne veut rien de tout ce qu'on considère bon pour elle, de sourire en signe de gratitude... c'est trop injuste. Et quelle culpabilité de ressentir cette injustice alors que d'autres personnes vivent ces choses terribles dont elle entend parler mais qu'elle ne vivra jamais... parce que c'est bien cela son problème, sa vie est comme réglée, une vie bien sage sans encombres, suivant un chemin régulier orchestré par les règles de normalité de bonheur infligées par la vision moderne de la société... Alors une idée s'impose à elle, une idée que toute personne peut trouver totalement idiote, ridicule, et affligeante, l'idée de fumer pour oublier, fumer n'importe quoi en n'importe qu'elle quantité juste pour obtenir quelques minutes de tranquillité, loin de tout ça, loin de ce qu'elle ne veut pas, loin de ce qu'ele ne veut plus... Elle sait comment faire, où allaer, qui rencontrer, qu'échanger... alors elle le fait. Ses parents travaillent, comme d'habitude, alors elle n'a pas trop de mal. A ce moment la elle sait qu'elle ne sortira pas de ce cercle vicieux qu'est le malheur et la détresse... elle fume... Mais bientôt ce n'est plus suffisant. Il en faut encore, encore plus, oublier plus longtemps, pour oublier que ses parents ne voient pas qu'elle veut oublier, pour oublier qu'elle se force à oublier... alors fumer ne suffit plus, elle trouve toutes ces drogues en cachet, c'est bien c'est facile à prendre mais on s'y habitue trop vite alors on passe aux poudres... il en faut encore... encore plus !!! On arrive aux seringues... Mais là c'est déjà jouait depuis longtemps, ce n'est qu'une finalité parce que maintenant ils ont tous vu... ils ont tous compris... ils ont tous peur... Mais plus elle ! Depuis son premier cachet d'exta elle n'a plus peur... Même là, dans les bras de celui qui n'a jamais cessé de l'aimer tout au long de sa chute, entre les spasmes qui l'agitent de plus en plus fort elle n'a plus peur, elle sourit, et cette fois c'est pour de vrai... Un dernier sourir avant le dernier soupir... et elle n'aura plus mal, et elle aura prouvé qu'on peut avoir mal même quand on a tout pour être heureuse...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (42)
Re: Un dernier sourire avant le dernier soupir
Posté par blackmessiah666 le 20/08/2004 07:55:11
P'tite conne
(Renaud Séchan)

Tu m'excuseras mignonne
D'avoir pas pu marcher
Derrière les couronnes
De tes amis branchés
Parc' que ton dealer
Etait peut-être là
Parmi ces gens en pleurs
Qui parlaient que de toi
En regardant leur montre,
En se plaignant du froid
En assumant la honte
De t'avoir poussée là

P'tite conne tu leur en veux même pas,
Tu sais que ces charognes sont bien plus morts que toi...

Tu fréquentais un monde,
d'imbéciles mondains
Où cette poudre immonde
Se consomme au matin
Où le fric autorise
A se croire à l'abri
Et de la cour d'assises
Et de notre mépris
Que ton triste univers
Nous inspirait malins
En sirotant nos bières
Ou en fumant nos joints

P'tite conne tu rêvais de Byzance
Mais c'était la Pologne jusque dans tes silences

On se connaissait pas
Aussi tu me pardonnes
J'ai pas chialé quand t'as
Cassé ta pipe d'opium J'ai pensé à l'enfer
D'un téléphone qui crie
Pour réveiller ta mère
Au milieu de la nuit
J'aurai voulu lui dire
Que c'était pas ta faute
Qu'à pas vouloir vieillir
On meurt avant les autres

P'tite conne tu voulais pas mûrir,
Tu tombes avant l'automne juste avant de fleurir

Et t'aurais-je connu
Que ça n'eût rien changé
Petite enfant perdue
M'aurais-tu accepté ?
Moi j'aime le soleil
Tout autant que la pluie
Et quand je me réveille
Et que je suis en vie
C'est tout ce qui m'importe
Bien plus que le bonheur
Qu'est affaire de médiocres
Et qui use le coeur

P'tite conne c'est oublier que toi t'étais là pour personne
Et qu' personne était là

Tu m'excuseras mignonne
D'avoir pas pu pleurer
En suivant les couronnes
De tes amis branchés
Parc' que ton dealer
Etait peut-être là
A respirer ces fleurs
Que tu n'aimerais pas
A recompter ces roses
Qu'il a payé au prix
De ta dernière dose
Et de ton dernier cri

P'tite conne allez, repose toi tout près de Morisson
Et pas trop loin de moi
Re: Un dernier sourire avant le dernier soupir
Posté par lysou38 le 20/08/2004 07:55:11
pour commencer :

-kkun, je n'ai jamais dit que je prenais ce livre pour référence, j'ai dit, tiens au passage, t'as lu l'herbe bleue ?
donc calmos !

Ensuite va relire tes cours d'histoire où informe-toi mieux parce que si certains pays d'Afrique sont dans la merde c'est en partie parce qu'ils ont été colonisés je te laisse deviner par qui ! ! !

Enfin, Fyque, à la fin, la fille meurt d'une overdose, c'est pas très gai, lol
Re: Un dernier sourire avant le dernier soupir
Posté par depass_man le 20/08/2004 07:55:11
salut tlm !! jvoudrai juste rejouter que lysou si tu prend l'herbe bleu comme livre de reference ca fai peur parce que je l'ai lu je trouve ca a chier !!

ensuite tu parle de la misere du monde mai je te signale que c'est dans la société dans laquelle on vit qui a fait que, certains (je ne dis pas tous) pays sont dans la merde donc ca m'enerve les gens qui disent ah !! il y a des pays qui sont dans la misere alors qu'il ne font rien !!

pour en revenir o cannabis t'as oublier une categorie de gens qui fument: ceux pour qui c'est un reel plaisir (comme boir une verre de vin ou fumer une cigarette) en tout cas moi je suis dans cet categorie parce que je ne me suis pas fait entrainer j'y suis aller de mon plein grés mdr, j'ai rien a oublier, et je n'estime pas que ce soit mauvais au point que l'on ne puisse pas en user (et pas en abuser !!)
Re: Un dernier sourire avant le dernier soupir
Posté par fyque le 20/08/2004 07:55:11
Bin oué ckoi la fin ? :)
Re: Un dernier sourire avant le dernier soupir
Posté par lysou38 le 20/08/2004 07:55:11
Ouais remarque, une de plus, une de moins....
Au moins, tu peux la choisir, lol !

En fait, aux vues de tes réactions dans les premiers post, je pensais que t'étais un gros fumeurs un gros consommateur qui faisait pour toute autre raison que par plaisir.
Mais puisque tel n'est pas le cas....

Au moins, t'as le goût du risque, lol !
Mais le fait que tu en sois conscient c'est déjà une bonne chose
pas comme certaines gamines ou gamins de mon bahut qui font ça pour " faire bien "...
Hein, Audrey G. ...

Pour parler de moi, lol
mes voyages, je les fais au Cameroun (mon pays natal) ; tu penses bien que c'est un tout autre climat, une toute autre vie, une toute autre façon de penser.
Ces voyages m'ont appris pas mal de chose
m'ont rendu peut être plus consciente du monde
que tout le monde ne vivait pas dans d'excellentes conditions
parce que ça, même si tu le vois à la télé, en réalité ça flasche plus.
Et pour ce qui est de mon entourage, mieux vaut pas en parler.

Pour finir, l'herbe bleue c'est le journal intime d'une ado droguée et à la fin elle....
(dis-moi si tu veux savoir la fin)

Bonne nuit !
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (42)
Publié le 16 novembre 2003
Modifié le 16 novembre 2003
Lu 1 328 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲