Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Un dernier verre au World Trade Center

La dernière journée d'un homme d'affaire.


Lorsque mon reveil sonna, plus q'une envie de rester au lit m'envahit, un mauvais présage m'ordonna de m'évanouir dans mes draps.
Mais l'homme d'affaire que je suis n'aurait pas pu s'offrir un appartement aussi spacieux dans une ville si chere en restant au lit.
Je pris ma douche rapidement pour me vétir prestement, une fois ma cravate mise, je partis a mon bureau.
Une fois sortie du métro, je pris un ascenseur pour atteindre mon étage.
Aujourd'hui c'est le grand jour, j'allais enfin savoir si mon gros contrat allait etre signé.
Dans le cas contraire ce serai dramatique.
A peine je posai mon derriere dans mon confortable fauteil de ministre que le téléphone sonnait deja.
- hallo !
C'etait ma femme, elle avait décidé d'entamer une procédure de divorce.
J'ai furieusement raccroché ce putain de téléphone et je me suis servi un whisky mais il en fallut 2 autres.
Le téléphone sonna encore pour m'apprendre que le cours de mes actions venait de perdre 22%, je réussi a sauvez les meubles en vendant ce qui me restait.
Un autre whisky fut nécéssaire et je m'allumais un cigarette en me demandant ce qui arriverai si les japonais refusaient le contrat.
Le téléphone resonna ce qui me fit sursauter "hallo".
Mon contrat était refusé, je défis ma cravate et m'envoyai un autre verre.
Lorsque ma secrétaire est entrée dans mon bureau, je finissais la bouteille au goulot et je lui ai dit :
- vous etes licenciée
Elle me ragarda d'un air pétrifiée et fit tomber ses dossiers par terre.
- c'est pas un drame, faut pas le prendre comme ca. (lui dis ai-je)
C'est alors que j'entendis un bruit et je compris que ce n'était pas moi que ma secrétaire regardait.
Je mis alors un grand coup de pied dans mon bureau et mon fauteil se tourna vers les fenetres.
- En effet !
Il y avait de quoi en perdre ses dossiers.
Un avion de ligne nous fonçait droit dessus, je suis resté assis.
J'ai croisé mes jambes et je me suis mis a rire face a la baie vitrée ROCK N'ROLL.
L'avion est entré dans mon bureau et j'ai cru voir les pilotes fous.
Le bureau explosa tout comme l'avion, la suite vous la connaisez tous.
A l'heure actuelle je suis de la poussiere qui flotte au dessus de NEW YORK.
Une fin à la con pour une vie de merde.

Le 11 septembre 2001,
Ecrit par Azzoug alex d'apres une idée originale d'Oussama Ben Laden.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (17)
Re: Un dernier verre au World Trade Center
Posté par dead star le 20/08/2004 07:54:47
Hum, je ne vois absolument pas l'intéret de l'article, ok c tragik, mais y'en a marre du WTC...

Y'a des gosses palestiniens, des rwandais, des irakiens, etc... qui meurent bien avt l'heure eux aussi mais personne n'en parle, pourquoi? Parce qu'ils n'ont pas de fric dc tlm s'en fout.
Ca me saoule un peu, mais cela dit ton article est bien écrit, même si n'a pas provoqué en moi un flot de larmes. Bye
Re: Un dernier verre au World Trade Center
Posté par angenoir66 le 20/08/2004 07:54:47
et pis j'ai oublié de preciser ke oui c pessimiste a souhait! j'm bp ce txt
Re: Un dernier verre au World Trade Center
Posté par angenoir66 le 20/08/2004 07:54:47
salut a toi ô admirable spahi (je c pô si ca s'ecrit comme ca :-/ ) c olivier.
et bien je suis royalement surpris de ton style d'ecriture, je trouve ça tres... hummm.... spontané. disons ke c rare de trouver des nouvelles, où l'action est tellement implicite qu'elle en deviens vivante, je pense ke tu a tres bien reussi ^^
lawrence m'avais fait lire une autre de tes nouvelles (je me rapelle sur son palm pilot, le truc bien pratique si tu veux avoir des yeux d'albinos :p), et je trouve tes textes tres bon (d'aileur mon vote c exellent, je doit etre dans un bon jour ^^)
kan a la question de l'orthographe, c sur il y a qq fautes, mais qui n'en fait pas, je trouve même, pour ce texte seulement, que ça rajoute encore un peu plus du "vivant" que j'evoquais tout a l'haure, car apres tout les repetitions de mots (comme le "une fois" ne sont en theorie faites qu'a l'oral, et du coup ca donne le sentiment de vivre à travers le narrateur, ce ki est tres bon)
le seul vrai reproche ke je peux te faire, c d'avoir fait ce texte trop court, d'un autre côté je conçoit tt a fait ke le faire plus long l'aurait denaturé, car là un autre des interets est que par ces petites brides de pensées d'une personne, somme toute insinifiante (woaw je c plus comment ca s'ecrit ptet il faut mettre un g... :p) l'on voit bien que malgré le drame ki c produit cette journée à été une journée ordinaire. Les gens parlent desormais du 11sept, comme d'une guerre, c loin d'être le k, oki ya u beaucoup de morts, mais cela n'implique qu'une partie du globe... immaginez les ecatombes ki se produisent ts les jours dans des petits pays (bon ok celle la ne tuent pas un aussi grand nbr de personnes d'un coup) mais ce n'est pas pr autant ke l'humanité va se dire "hoooo les pauvressss", notre monde est materialiste et egoiste, ce n'est ni un avantage ni un inconvenient, c un fait.
tout ca pr dire, ke voir le drame par la lucarne d'un homme ordinaire, avec c propres merdes (divorce, contrat...), nous rends cet evenement (plus mediatique que sentimental soit dit en passant (dans le coeur de la majorité des francais, enfin j'espere pas etre le seul du moins :p)) je disais donc nous le rends plus humain, plus accecible... beaucoup moins "bloc buster" (paske oui malgre tout l'audimat a pété les records "grace" (je precise grace en parenthese kan mm ^^) a ca...
voilou ce ke j'avais a dire :p et toc!
Re: Un dernier verre au World Trade Center
Posté par colleen le 20/08/2004 07:54:47
J'aime bien l'idée de base. C'est assez original ... très pessimiste (surtout la phrase : Une fin à la con pour une vie de merde) mais je trouve l'idée de parler de la journée d'un homme d'affaires avant que les 2 tours s'écroulent, très intéressante et bien recherchée.

Mais, le style et la syntaxe sont plutot moyens ; exples : parfois tu répètes plusieurs fois les mêmes mots " une fois " ; certaines phrases sont assez lourdes et ne font pas très naturelles " Je pris ma douche rapidement pour me vétir prestement " .
Et certains détails, comment dire ... " clochent " un peu. Je ne citerai qu'un exemple ; tu nous fais clairement comprendre qu'il n'est pas vraiment enthousiaste à l'idée d'aller au travail, qu'il est nerveux (à cause de son gros contrat) et le narrateur, en s'asseyant à son bureau, ne trouve rien de mieux que de penser que son fauteuil est confortable ! Un homme d'affaires comme lui se soucie, à mon avis, peu de ce genre de détails.

Je pense que tu devrais reprendre ton texte et le retravailler un peu car l'idée de base est vraiment intéressante.
Disons que dans l'ensemble, c'est pas mal !
Re: Un dernier verre au World Trade Center
Posté par jerry turner le 20/08/2004 07:54:47
je ne vois pas en quoi cet article consiste...appart choquer....
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (17)
Publié le 24 octobre 2003
Modifié le 24 octobre 2003
Lu 934 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲