Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Un gars... Une fille !

Cette émission Québécoise qui a fait le tour du globe !


Qui, aujourd'hui, ne connais pas la populaire série "Un gars, une fille" ? Diffusée pour la première fois en 1997, elle fait la fierté des Québécois que nous sommes. Pourquoi alors ne pas faire le tour de cette émisson marrante et créative afin de bien connaître l'univers de Guy et de Sylvie (Version française : Loulou et Chouchou).


Les Débuts

Premièrement, Guy. A. Lepage ne se serait jamais douté, lorsqu'il a commencé l'écriture d'Un Gars, Une Fille, que l'émission aurait un tel succès. Pourtant, bien vite, Guy et Sylvie ont conquis les Québécois par le sens de l'humour ironique et leur réalisme. Ils sont nous, ils sont vous. Ils ont la réplique facile, ils sont vrais et heureux de l'être.


Les Personnages

Guy, mâle typique, aime les voitures, l'informatique, les belles femmes. Il est celui qui est heureux de ce qu'il possède et qui ne se pose pas de question outre mesure, exactement comme son alter ego français, Jean. Sylvie, quant à elle, est jalouse, possessive, drôle et attachante. Elle est celle qui veut toujours tenter de nouvelles expériences, exactement bien sur comme son alter ego française, Alex. Nous retrouvons également, dans la version Québécoise, Daniel et Loulou (Jeannette et Roger, Version Française), les amis de Guy et de Sylvie. Ce sont eux, les granolas, eux qui gagnent le million, eux qui donnent tout leur argent à l'Afrique. Ce sont eux qui se convertissent à l'Islam, ce sont eux, les bons copains. Nous retrouvons également Denise, la maman de Sylvie, malheureusement décédée l'année dernière. C'était elle, celle qui critiquait toujours Guy : c'était elle qui lui reprochait tout, sans cesse. On s'ennuie d'elle ! Il y a ensuite le copain envahissant de Guy qui habite le sous-sol de Guy et de Sylvie et qui, lorsque ceux ci déménagent, décide de les suivre dans leur nouvelle maison, au grand damne de Sylvie ! Martin (Jean-Michel, version Française) est celui qui ne se rend pas compte qu'il dérange. Il colle, il colle... et ne décolle plus ! Geneviève (Isabelle, version Française) est également un personnage important : c'est la collaboratrice de Guy, celle qui Sylvie jalouse et déteste ! Elle est belle, talentueuse, énergique... tout pour devenir l'ennemie jurée de Sylvie. Nous connaissons également le père de Guy et sa copine Mélanie (qui a garder le même nom dans la version Française). Lui, il est matcho, viril, il fume ses joints et boit sa bière. Il n'est s'occupais jamais de Guy lorsqu'il était plus jeune et la situation ne change pas vraiment. Mélanie et lui ont eu un fils, Anakin, qu'ils ont confiés à Guy et à Sylvie lorsqu'ils se sont momentanément séparés. Guy, en plus de son demi-frère Anakin, voit sa famille s'agrandir encore plus : il se découvre une demi-soeur lesbienne, Élise. Entre alors dans le grand cercle d'un gars une fille la blonde d'Élise, Isabelle. Bref, tout un monde !


Dans le monde

Vendu à travers le monde, le concept Un gars, Une fille réjouit des millions de téléspectateurs dans plusieurs pays. En quelques mois, Un gars, Une fille a atteint 22% de parts de marché Français. Chaque nouvelle naissance est suivie de très près. Guy A Lepage travaille étroitement avec les producteurs d'Outre-Atlantique et supervise les premiers tours de manivelle afin que le concept réalisé à l'étranger respecte la formule originale. La série est actuellement diffusée dans 5 pays : Le Québec (bon, le Québec n'est pas encore (!) un pays, mais considérons le comme tel... !), la France, le Portugal, la Grèce et l'Espagne. Elle est en cours de développement en Italie, en Allemagne, en Israël, en Bulgarie, en Pologne, au Royaume-Uni et en Belgique.


La fin

Un Gars, Une Fille québécois a évidemment beaucoup d'avance sur la version Française. Ainsi, après l'émission du lundi 20 janvier, le compte à rebours débutera : en effet, il ne restera plus que 10 émissions d'Un Gars, Une Fille. Guy. A. Lepage considère qu'après 6 années de diffusion, mieux vaut se retirer dans la gloire plutôt que d'attendre que le public se désintéresse de la série. On nous annonce beaucoup de choses... Un mariage et un bébé !

Finalement, Sylvie et Guy nous manqueront beaucoup ! Ils ont été l'élan pour une toute nouvelle forme de télévision.

Il ne nous reste plus qu'à attendre octobre 2003 afin de se procurer les DVD...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (12)
Re: Un gars... Une fille !
Posté par afgaetan le 20/08/2004 07:49:34
un gars, une fille. ça déchire grave chantmé
Re: Un gars... Une fille !
Posté par wymbly le 20/08/2004 07:49:34
cest le concept qui a ete repris labas mais a la base c'est quebecois !!
Re: Un gars... Une fille !
Posté par miss.monde le 20/08/2004 07:49:34
si c quebecois , alors pk les acteurs sont francais et que c tourné en france
Re: Un gars... Une fille !
Posté par anaximandre le 20/08/2004 07:49:34
Vulgaire?! Euh, elle est pas vulgaire? Sylvie et Guy (au Québec) s'adore même si oui, ils sont pénibles quelque fois. C'est sur qu'ils ont des défauts (la jalousie de Sylvie, par exemple) sinon... il n'y aurait pas d'émission! Vulgaire... écoutes South Park si tu veux du vrai vulgaire!
Re: Un gars... Une fille !
Posté par lez le 20/08/2004 07:49:34
Ben moi, j'trouve que c'est la serie la plus vulgaire qu'on puisse trouver(a part les Simpsons).
Si c'est ca un couple, autant rester celibataire.
Ils se font les pires vacheries, se jettent des trucs a la tronche. La nana est impossible a vivre et le gars est un gros lourd.

Bravo le respect du couple quand LE lui viole sa femme qui a la tete coincee dans la machine.

Ca craint.
Voir des soi-disants series qui sont censees faire rire et montrer ca, c'est nul !

Lez.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (12)
Publié le 23 février 2003
Modifié le 23 février 2003
Lu 2 331 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲