FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Un monde qui changera toujours

A l'origine message écrit très rapidement et dédié à un communiste pris dans son schéma bourgeoisie-prolétariat. J'ai voulu montrer que d'une part notre monde avait fait de grands progrès et que d'autre part ce n'était qu'une étape vers autre chose. Comme toujours...


Cher Communiste invétéré,

Tout d'abord un bilan
Oui le monde dans lequel nous vivons doit changer, oui il y a des tas de choses inacceptables. Mais essaye de relativiser cette vision du monde en la regardant avec les yeux de l'historien, en cherchant à capter la continuité de l'humanité depuis qu'elle existe jusqu'à aujourd'hui. Je vois que tu es québécois mais je vais te parler en tant qu'européen. On a toujours tendance à voir le présent avec nostalgie. Mais quelle est notre histoire ? Comment vivait-on avant ? Pour prendre simplement exemple de l'Europe, alors on peut déjà balayer la période gallo-romaine pleine de ses barbaries. Puis vient le moyen-âge. Esclaves, serfs, paysans, voilà la majorité de la population. Guerres, massacres, inquisition, noblesse... Comme ça jusqu'à Napoléon. Les hommes vivent 30 à 40 ans. Napoléon chamboule l'Europe. Des millions de morts. La France perdante, l'Europe essaye de maintenir ses traditions. Révolutions en masse dans toute l'Europe, toujours des inégalités, le nationalisme voit le jour dans la plupart des pays. Révolution industrielle, les ouvriers galèrent dans les mines ou dans les usines. Droits sociaux proches de 0. Inégalité bourgeoisie/prolétariat extrêmement marquée. Les ouvriers crèvent. Puis quelques petits progrès, et la Grande Guerre (14-18). Immense massacre. Patriotisme exacerbé. Crises économiques. Toujours pas de démocratie véritable. Les gens en ont marre, en particulier en Allemagne très durement touchée par la crise. Et quand les gens en ont marre, quand ils ont faim et quand ils se sentent mal, ils votent extrême gauche ou extrême droite. En Allemagne c'est 50-50. Mais les Nazis l'emportent. Je reviendrai pas sur les barbaries nazis. 1945 c'est parti pour la guerre froide. Mais en même temps les pays se reconstruisent. D'un côté il y a des sous (capitalisme), le niveau de vie augmente. Les démocraties se renforcent, s'améliorent. On élargit le droit de vote à la femme, on s'ouvre un peu l'esprit. Révolution culturelle. Toujours des guerres bien sûr... Dans les pays "communistes" cependant la nature humaine des dirigeants à pris le dessus sur l'idéal rêvé et les seuls communistes se trouvent dans le monde capitaliste. Fin de la guerre froide. Fin des idéaux aussi, place à une jeunesse sans illusions. Monde unipolaire (? Et les musulmans... Rdv dans 1 siècle pour tout savoir).

Un monde pas si mal...
Une partie du monde est capitaliste et cette partie vit très très bien. L'autre partie crève de faim car elle n'a pas su (et n'a pas pu) s'adapter à cette forme d'organisation qu'est le capitalisme... Tout comme le communisme ne lui convenait pas. Explosion démographique au tiers-monde, bidonvilles et tout le reste. Comme d'habitude la guerre partout.
Le monde capitaliste semble fonctionner. Il amène son lot d'inégalités mais ces inégalités, au sein même du capitalisme, semblent en même temps minimes comparées à celles d'auparavant :
Chômage, oui. Mais avantages sociaux (allocations, etc.), eau potable, électricité, santé, nourriture. Nous avons TOUT à portée de la main. Nous mangeons de la viande chaque jour quand un paysan sous Louis XIV en mangeait 1 fois par an. Notre durée de vie ne cesse d'augmenter. Dans les pays démocratiques, que ça soit aux USA ou dans les pays Européens et la plupart des autres pays, nous pouvons voter, choisir nos dirigeants, nous rebeller. Nous vivons dans un monde de confort même si ce confort n'est pas le même pour tous. Je plains la caissière qui gagne le SMIC pour un boulot éreintant contrairement au patron qui touche 15000€ par mois, mais objectivement ces deux personnes vivent dans le confort.
Donc le monde capitaliste se porte bien et si nous ne sommes pas satisfaits physiquement c'est parce que nous nous y sommes habitués.

Mais vers quoi se dirige-t-on ?
Par conséquent, si les gens sont physiquement heureux, moralement également, le monde capitaliste est en partie acceptable.
En partie oui, car il y a plusieurs problèmes. Commençons par le plus flagrant :
- Le déséquilibre entre pays riches et pays pauvres. Nous sommes égoïstes. Des pays de par leur culture et pour des raison géologiques et politiques n'ont pas pu nous suivre. Je pense bien sûr à tous les pays du tiers-monde. Ces pays progressent doucement, trop doucement. Leurs dirigeants sont rarement honnêtes et la démocratie n'existe pas souvent. Les guerres sont incessantes. Famines, maladies, misère... Ais ma vision est globalement optimiste et je pense que le tiers-monde saura se relever si on l'aide.
-Le capitalisme entend la mondialisation, une culture de masse, une culture moderne, une culture où les gens perdent de plus en plus leurs repères. La télévision, les médias ont pris une place immense dans nos vies et représentent par conséquent une menace gigantesque. L'uniformisation de la "culture" entraîne plusieurs dangers :
-D'une part le retour à beaucoup de superstitions. Les gens se tournent vers ce qui pourrait donner un sens à leur vie. Les sectes rassemblent chaque année des nouveaux adeptes par millions. Et les idées de ces sectes rejoignent pour beaucoup les autres dangers que je vais aborder.
-La perte de culture et de repères entraîne des déformations de la raison. Déjà un certain ras-le bol dans la jeunesse couplé à une fascination pour l'interdit dans un monde beaucoup trop "clean" et formaté. Pas toujours innocente, cette fascination... Fini les idéaux.
-La démocratie existe mais elle évolue et risque insidieusement, sans que l'on s'en rende compte, avec l'aide de la technique, d'évoluer vers un monde très réglé, un monde robotisé où l'on donnerait à l'homme ce dont il a besoin et où finalement plus personne ne serait vraiment libre (ça vient doucement avec la publicité, l'engouement sécuritaire, la phobie de l'axe du mal et tout le reste).
-Enfin le problème de l'écologie, ce je m'en foutisme dont nous faisons TOUS preuve (car trier ses ordures ne sert qu'à nous donner bonne conscience).
Sans parler de ces éternelles guerres... Que croyez-vous ? Chez nous Français le service militaire n'est plus obligatoire mais n'oublions pas qu'il ne s'agit que d'une "suspension" et que le chef de l'Etat peut le rétablir quand il le souhaite.
Que croyez-vous ? Que le monde va rester tel qu'il est ? Que tous les pays du monde ne vont plus changer, évoluer ? Que la démocratie française, américaine, européenne, restera toujours pareille ? Quel régime a donc pu durer indéfiniment ? Tout change, tout se transforme, rien ne subsiste. Nous allons vers quelque chose d'autre, de différent, essayons de deviner quoi. Je pense moi que le capitalisme dans sa forme actuelle a encore de beaux jours devant lui. La démocratie va continuer encore un certains temps. Les pays du tiers-monde vont remonter la pente. On va connaître des guerres, comme d'habitude. Mais je prévois que cette démocratie va devenir fausse et que l'on entrera dans un univers un peu comme celui de l'écrivain Aldous Huxley, "Le meilleur des mondes". Nous serons tous heureux et formatés. Sans humanité. Notre génération ne connaîtra pas cette période.


Conclusion

Mais je suis allé un peu loin et revenons au présent. Pour le moment, toi cher Communiste tu te plains, tu dis que rien ne va. Pourtant regarde dans quoi tu vis. Tu te plains de la destruction de la planète, pourtant chaque jour, chaque seconde, tu contribues à cette destruction. Tu dis que le faible est exploité et le riche enrichi. Compare donc cette situation à celle d'il y a 70 ans, sans parler d'il y a 200 ans. Le problème est-il le même ? Ton Karl Marx est-il toujours d'actualité ? Il a fait quelques erreurs car nos pays capitalistes se portent bien, trop bien même et c'est ce qui risque de les tuer.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (66)
Re: Un monde qui changera toujours
Posté par flougaussien le 14/09/2008 19:51:52
Tchit : On ne m'a pas laissé le choix. Je suis né ici sans qu'on m'ait demandé mon avis. Avant que je naisse, le système a pris soin de tout s'accaparer pour que je ne puisse pas être autonome : il doit donc m'offrir de quoi vivre.

Il faut agir là on le peut.
Re: un monde qui changera toujours
Posté par tchit le 14/09/2008 17:18:57
flougaussien : tu ne profites pas de tout ce que le monde capitaliste a à t'offrir ? Que fais-tu dans ce cas ?
Re: un monde qui changera toujours
Posté par flougaussien le 08/09/2008 12:42:48
Je ne suis pas égoïste sur ce point, non ( "laisser faire et profiter tant qu'on est vivant" ).

Modifié le 08/09/2008 12:43:21
Re: Un monde qui changera toujours
Posté par tchit le 06/09/2008 11:10:58
flougaussien : tu veux dire que toi tu n'es pas égoiste ?
Re: Un monde qui changera toujours
Posté par flougaussien le 05/09/2008 21:56:31
Tchit :

Cet égoïsme-là devrait être honteux. Au même titre que de vivre en parasite (non, pas les chômeurs : plutôt les banquiers privés internationaux qui on pris possession de la monnaie mondiale et créent des "dettes" artificielles pour nous rendre esclaves).
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (66)
L'auteur : Tchit Kom
31 ans, Nantes (Etats unis).
Publié le 11 avril 2005
Modifié le 10 avril 2005
Lu 1 963 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143