Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Un monde Underground

Petit article pour décrire un monde mal connu et souvent plein de préjugés.


- Vas travailler !

Combien d'entre vous ont prononcé cette phrase en réponse à un SDF qui demandait un peu de charité ? Combien d'entre vous ont pensé que ces gens là étaient des feignants ? Combien se sont dit que jamais ils ne rentreront dans ce monde là ?

Levez la main.

Rentrons maintenant dans ce monde. Tout n'est pas si simple, voyez-vous. La majeure partie des personnes sont dans la rue non pas par obligation, certes, mais presque. Tout fait partie d'un long engrenage dont on ne voit pas la fin, une partie qui ne peut finir que en perdant, une route où l'on roule à contre sens. Beaucoup ont chuté par rapport à la drogue, petite fée au douces paroles qui devient peu à peu une veille sorcière à sortilèges. Mais pas tous. D'autres se sont trouvé sur un trottoir sans même s'en rendre vraiment compte, aprés avoir vécu dans une joli maison avec un joli mobilier et avec un joli travail. La société est carnacière, ne l'oubliez pas. Quand à certains, ce fut un choix au tout début (envie d'aventures, de vivre au jour le jour etc) puis une necessité par la suite.
Et s'il vous plait, oubliez ces stéréotypes de la cocaine ou de l'héroine, de ce camé qui bave au coin d'une rue, qui n'a plus aucune morale et qui serait prêt à battre sa mère pour aller acheter sa dope, ils existent bien sur, mais tous ne sont pas comme ça. La vie n'est pas un film, la réalité est beaucoup plus dure.

Car si vous preniez le temps de parler aux "zonards", vous apprendriez enormément. Un bout de vie énorme, un bout de rêve à continuer et un morceau d'amour. Ils ne sont pas des monstres, et si ils puent l'alcool c'est pour oublier justement le regard des gens qui refletent leurs conditions si dure à assumer. Croyez moi, ils sont bien plus humains que beaucoup d'entre nous. Et quand je dis beaucoup plus humain, c'est tout autant pour le meilleur que pour le pire : oui ils trahissent parfois, oui ils peuvent mentir et être les auteurs d'abjectes vols; mais qui d'entre nous n'a jamais trompé, volé, menti ?
Tout est si extrême dehors, le gris n'existe pas : tout est Noir ou Blanc. Et vous savez, on y vit aussi de superbes moments. Des instants magiques et des rencontres exceptionnelles, bref des bribes de vrais bonheurs.

Ceux que vous ignorez, c'est que beaucoup veulent en sortir de cette merde. Ce que vous ignorez c'est que tous les squats ne puent pas la mort, il en existe de tres propre et même où parfois on est beaucoup mieux lotis que la moitié de la ville. Ce que vous ignorez c'est qu'ils haissent tous cet alcool qui les détruisent tout aussi bien de l'extérieur que de l'interieur.
Imaginez un cercle vicieux : comment se sortir de cette situation ? Pour celà, il faut un minimum d'argents. Et pour avoir de l'argent, il faut un travail, on est d'accord. Maintenant concretement comment se presenter à un employeur lorsque l'on dort dehors ? Lorsque l'on a aucun toit ? Oui c'est faisable, mais toutes les chances sont déjà réduites.

Je ne fais aucunement l'apologie du monde de la rue - il est vice, mensonge, dégout, violence... Mais il n'est pas que ça - non, mais lorsque vous passerez devant un homme ou une femme qui vous tend la main, ne lui crachez pas dessus, offrez lui tout simplement un sourire.

Le serveur mySQL "master" est injoignable, aucune mise à jour, insertion ou suppression ne peut se faire.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (4)
Re: Un monde Underground
Posté par han89 le 30/07/2005 18:39:05
"tout est noir et blanc"...c'est vrai...mais il y a des gens plus noirs que blancs...et la plupart d'entre eux sont ou sur les rues ou en hauts de la société...tous les SDF ne sont pas des criminels, mais comment le savoir? comment savoir que celui-là est un voleur, criminel, drogueur... et que un autre est vraiment là malgrès lui? on peut pas le savoir et c'est pourquoi on agit de cette façon..."va travailler"...on le dit non pas parce que on est cruel...mais parce que on refuse de penser à ce pauvre mendiant devant nous...ce mot provient d'un sentiment qui nit la presence de cette ame en besoin devant nous...c'est aussi le sentiment de pitié masqué par ce sentiment qui nit l'humanité injuste à laquelle est subit ce mendiant...et si on choisi de penser à lui, on se sent mal, injuste et incorectte...et "va travailler" est notre refuge de ces sentiments qu'on veut éviter...c'est tout...
Re: Un monde Underground
Posté par pléiades le 30/07/2005 10:37:59
killerman-----> les sourires ne sont pas interpretés de la meme façon par tout le monde certain peuvent prendre sa pour de la pitié d'autre pour de la moquerie ou encore pour de la compasion on ne sait jamais comment les gens vont le prendre
Re: Un monde Underground
Posté par unangepasse le 28/07/2005 12:15:13
Non il ne faut surtout pas leur donner de l'argent! Ils ont faim? Offret leurs un sandwich!
Re: Un monde Underground
Posté par killerman le 28/07/2005 08:39:23
je ne sais pas s'ils sont tous heureux de recevoir un sourir a la place d'argent.
si on leur souris on leur donne un peu de notre pitié mais concretement on ne fait rien.
ont'ils besoin de notre pitié non ils ont besoin d'argent alors arretez de dire donnez un sourir mais dites aidez les concretement et si vous ne pouvez pas passez votre chemin.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (4)
Publié le 28 juillet 2005
Modifié le 09 juillet 2005
Lu 830 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲