Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Un Mondial 2022 exotique

Après l'Afrique, la coupe du monde va découvrir un nouveau continent : le Moyen Orient. En effet, la FIFA a élu le Qatar comme pays-hôte de la 22em édition de la Coupe du Monde. Comment et pourquoi le projet luxueux du Qatar a convaincu la FIFA ?


La Coupe du Monde 2022 se déroulera au Qatar ! La nouvelle a été annoncée au environ de 16h par le frère du Prince du Golfe persique puis, officialisé par Sepp Blatter (président de la FIFA).
Le choix du pays-hôte a eu lieux après un vote à bulletin secret des 22 membres du comité exécutif de la FIFA a Zurich.
Le Qatar a été préféré a l'Australie, le Japon, Corée du Sud et surtout aux États-Unis.
Le projet ambitieux du pays Qatari avait des ambassadeurs de renom : Zinédine Zidane (qui a empoché la somme de 11 millions d'euros pour avoir supporter ce projet...) et l'entraineur du Barça Pepe Guardiola (200 000 euros par mois pour son soutient).
Le Golf Persique cherche a se donner une dimension sportive en attirant les plus grands évènements sportifs. Le sport est donc considéré par les élites du Qatar comme l'un des moyens les plus sûrs d'aboutir à une grande visibilité internationale.
Il utilise cette dimension sportive dans le but d'apparaître à terme comme une grande nation du sport et de bénéficier ainsi de l'importante couverture médiatique qui s'y attache.
Malgré ce qu'on pourrait penser, le football et le sport en général, connait un engouement grandissant au Moyen-Orient.


Qatar 2022 : la victoire des pétrodollars

L'aspect financier a aider à convaincre. Fort d'une économie en constante croissance, le dossier Qatari se chiffre à 100 milliards de dollars (75 milliards d'euros).
L'élément perturbateur aurait pu être la chaleur de juin à juillet (50°c). Mais le pays-hôte devrait y répondre en équipent leurs 12 stades ultramodernes (9 restent à être construit intégralement) de climatisation utilisant l'énergie solaire qui stabiliserait la température à 20°c.
Après l'évènement, le Qatar a promit de démonter certains stades pour les offrir à des fédérations en difficultés.
Le Qatar est le plus petit pays-hôtes de l'histoire de la coupe du monde (11437km²), ce qui lui donne l'avantage d'avoir tous les stades regroupés en moins de 50km.
Le transport des supporteurs sera désservit par des stations de métro spécialement conçu pour l'évènement.
Le projet du Qatar est grandiose et surdimentionné, mais la question, qui sera résolut en 2022, est quels supporteurs étrangers pourront s'offrir le voyage au pays des pétrodollars ?
Si les supporteurs étrangers sont présent en faible quantité, l'esprit Coupe du Monde (mélange de coutumes et cultures) pourraient être à nouveaux mit entre parenthèses.
L'auteur : Levaillant Simon
22 ans, Fecamp (France).
Publié le 20 décembre 2010
Modifié le 12 décembre 2010
Lu 833 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲