Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Un prêtre pédophile enfin jugé

Un prêtre, sensé être en relation avec Dieu, suivre les commandements de la Bible, et par dessus tout montrer l'exemple, viole un jeune garçon de 15 ans, et fait subir des attouchement sexuels à plusieurs enfants...


Il se nomme Emile Leblond. C'est un prêtre de 84 ans, qui a, on peut le dire et le souligner, pêché plus qu'il ne fallait... C'est un ancien curé de Pont Saint Pierre, dans l'Eure. Il est mis en examen le 8 mars 2001, accusé de pédophilie, plus précisément de "viol sur mineur de 15 ans par personne ayant autorité". Il était prêtre depuis 1942. Il avait été déjà mis en examen auparavant (en 2001) par un juge d'instruction du Calvados, pour des faits remontant au 30 juillet 1990 suite à une plainte déposée fin 1999 pour viol sur mineur de 12 ans !
Il avait été laissé en liberté en raison de son état de santé, il avait quitté son ministère et pris tranquillement sa retraite...

Ce prêtre amenait régulièrement des enfants, souvent en groupe mais parfois seuls, en vacances dans un mobil home à Blonville sur mer (Calvados). Le prêtre n'a jamais reconnu le viol sur mineur, mais a avoué les attouchements sexuels.


Les gendarmes de la brigade de recherche de Lisieux ont découvert d'autres victimes de viols et/ou attouchements par ce prêtre grâce à l'envoi de lettres auprès de 150 familles de Pont Saint Pierre : beaucoup d' enfants de cette ville faisaient du catéchisme depuis 1976. Les anciennes victimes sont tombées sous le coup du délai de prescription, malheureusement, leurs témoignages ne seront donc pas pris en compte. Mais certaines d'entre elles ont tout de même eu le droit à la parole lors de l'audience dernière.

Lors de cette audience, à Caen, il a été condamné à 8 ans de prison pour viol sur mineur de 15 ans. Il doit payer 15'000 euros de dommages et intérêts.





Madame Yves Crespin, avocate de la victime, Pierre (un étudiant agé à présent de 24 ans) est satisfaite de la peine infligée au coupable. "Ce qui est important, c'est que soit reconnu le crime, donc la pénétration" explique-t-elle. Pierre a été violé à l'âge de 12 ans par Emile LeBlond, il a porté plainte en 1999. Il est apparemment la dernière victime du prêtre, la première datant de 1960... C'était un garçon agé d'environs une 10aine d'années, qui avait subi les attouchements du prêtre. Un second, du même âge, avait subi une tentative de pénétration. D'autres ont été touchéS, violéS,... mais combien ? Nous ne connaissons aucun chiffre exact.

L'avocat général avait requis 10 ans d'emprisonnement.

L'avocate du prêtre, Madame Xavier Hubert, avoue la culpabilité de son client, mais ajoute : "Il n'est qu'un vieillard abattu par la honte et le remords, comprenez-le... Il n'a eu aucune éducation sexuelle, il est entré très jeune au séminaire, il a une vision de la sexualité très infantile, il n'avait pas conscience du mal qu'il faisait... " S'il n'a pas la notion du bien et du mal en tête, il faut l'interner dans un asile psychiatrique, pas le mettre dans une simple prison pour quelques années, et le faire ressortir ensuite !!
L'avocate de la victime réplique : "Il minimise ses actes, il sait très bien que ses actes sont interdits !"


L'abbé a trahi la famille et les enfants, il n'a jamais voulu prendre ses responsabilités et les assumer. Certaines victimes ne se sont pas présentées au tribunal, seulement 5 mais un seul crime à été jugé (celui de Pierre, les 4 autres n'ont pas été pris en compte pour cause de prescription !).

Le coupable admet qu'il aime "toucher les petits enfants", qu'il ressent une attirance envers eux, et ce monstre, tentant d'atténuer les crimes exercés, explique : "C'était des pénétrations pas très profondes, juste au bord... " !

Il est possible que la hiérarchie de l'abbé soit au courant de ses agissements depuis le début. C'est certainement cela qui a incité ses supérieurs à sa mutation à Pont Saint Pierre en 1976, pour que les victimes d'Evreux restent dans le silence, pensant que le départ de cet homme serait un soulagement. Comme par hasard, le dossier du prêtre LeBlond à Evreux s'est volatilisé !...



L'abbé Emile LeBlond a tracé un véritable parcours pédophile ; nous ignorons combien de personnes il a violé, certaines témoignent mais il est déjà trop tard, d'autres restent dans le silence de peur de faire ressortir des souvenirs traumatisants datant de leur enfance, ils préfèrent oublier et se taire... Seule la plainte de Pierre s'avère recevable, mais je trouve cela insuffisant face aux multiples crimes de ce prêtre, sensé être en relation avec Dieu et la Bible, sensé montrer l'exemple !
8 ans d'emprisonnement, pour des viols, attouchements sexuels, des personnes traumatisées et des vies dégradées... ainsi que de l'argent,... Comme s'il n'y avait que cela qui comptait, comme si l'argent faisait oublier, adoucissait la mémoire, estompait les souvenirs douloureux...
8 ans d'emprisonnement : je trouve cela insuffisant, et inacceptable ! : (
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (26)
Re: Un prêtre pédophile enfin jugé
Posté par rota le 21/11/2007 09:51:22
http://www.maltraitance.fr.nf/
Re: Un prêtre pédophile enfin jugé
Posté par thom le 20/08/2004 07:56:50
...et voila encore un autre cas de pedophilie ou on parle d'un prêtre, dans une affaire sordide dont les journaux parlent abondament en ce moment...hors, curieusement, on entends guere de monde souligner le faite que dans cette affaire, l'un des sujet visé est un prêtre!!!
(il faut cepedant attendre le jugement pour etre definitivement fixé sur la culpabilité ou non de ce notable).
Pour autant, l'affaire est d'autant plus grave qu'il s'agit non seulement de viols, - ce qui revet déja un caractere abominable, - mais aussi d' actes de tortures!!!...

amicalement

thom
**********************

http://fr.news.yahoo.com/040502/5/3rum9.html


dimanche 2 mai 2004, 15h33
Affaire de pédophilie d'Outreau: 17 personnes accusées de viols sur mineurs

SAINT-OMER (AP) - C'est un procès hors norme qui va débuter mardi devant la cour d'assises du Pas-de-Calais à Saint-Omer où comparaîtront 17 personnes, dont six femmes, notamment accusées d'avoir violé en réunion de jeunes enfants entre 1995 et 2000 dans un appartement d'une cité HLM d'Outreau, près de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais).

Trois des dix-sept accusés, deux pères de famille et un prêtre-ouvrier retraité, sont également poursuivis pour actes de torture et de barbarie infligés à des enfants pendant des séances d'orgie sexuelle, selon l'accusation.

La plupart des accusés, dont six vont comparaître libres, nient les faits qui leur sont reprochés.

Plus d'une centaine de témoins, de policiers, de médecins et d'experts - et certains des 18 enfants victimes âgés de 3 à 12 ans à l'époque des faits - défileront pendant six semaines à la barre pour témoigner sur l'affaire de pédophilie la plus importante et sans doute la plus sombre à avoir éclaté à ce jour en France.

Les 17 accusés risquent des peines allant de vingt ans de réclusion criminelle à la réclusion à perpétuité. Mais en raison d'un grand nombre d'incohérences dans le dossier, plusieurs acquittements pourraient être prononcés à l'issue du procès.

L'affaire d'Outreau démarre fin décembre 2000 après des révélations faites à des assistantes maternelles par trois des enfants du couple Thierry D., 40 ans, et Myriam B., 37 ans, tous deux sans profession. A la mi-février, le couple est incarcéré notamment pour viols sur mineurs et proxénétisme aggravé. Dans une perquisition à leur domicile, les enquêteurs ont découvert 163 cassettes pornographiques, dont certaines à caractère zoophile, et une mallette contenant de nombreux accessoires de jeux sexuels.

Au printemps 2001, sept voisins ou amis du couple sont mis en cause. Parmi eux, deux jeunes couples, dont les six enfants ont aussi été victimes de viols ou d'agressions sexuelles.

En novembre, l'affaire s'emballe avec la mises en examen de ceux qu'on désignera sous le nom de "notables".

Six personnes sont écrouées, dont un huissier de justice et sa femme, un chauffeur de taxi et un prêtre-ouvrier. En tout, dix-huit adultes sont accusés d'avoir participé aux viols et aux agressions sexuelles. L'un des mis en cause, un homme de 32 ans, se suicidera en prison en juin 2002.

Les témoignages des enfants recueillis au cours de plusieurs mois sont estimés "crédibles" par les experts et plusieurs associations de protection de l'enfance qui se sont portées partie civile.

"C'est horrible ce que ces enfants ont vécu. Il ne faut pas opposer leur parole à celle des adultes", explique Me Thierry Normand, qui défend les intérêts d'une partie des enfants.

Cependant, certaines déclarations des victimes n'ont pu être prouvées par des éléments matériels, notamment celles du tournage de films vidéo et la prise de nombreux clichés en France et dans une maison située près d'un parc de loisirs en Belgique.

L'existence d'un véritable réseau pédophile franco-belge n'a ainsi jamais été démontrée dans une enquête complexe et souvent ralentie par les dénégations, les contradictions et les "accusations fantaisistes et délirantes" de certains des accusés, selon plusieurs avocats de la défense.

Les fouilles menées en vain en janvier 2002 pour retrouver le cadavre d'une petite fille qui aurait été violée et tuée feront ainsi planer sur l'affaire d'Outreau le spectre d'une nouvelle affaire Dutroux. AP
Re: Un prêtre pédophile enfin jugé
Posté par thom le 20/08/2004 07:56:50
helas...mille fois helas...le proces d'un abbé en france avec la condamnation d'un evêque pour avoir fait silence des crimes du premier ainsi que d'autres exemples de silence aux etats unis ou les pretres etaient deplacés pour le soustraire a la justice (autrement plus juste que la justice francaise...)...
helas encore helas, j'ai bien peur que tout ca ne soit que la pure verité...
je sais que pour certain, c'est comme un coup de masse derriere la tête que d'apprendre qu'une eglise a si soigneusement laissé faire des pratiques ignobles...en les encourageant même d'une maniere indirecte (si l'on se refére a l'article que je cite ci dessous).
je fus croyant, j'ai été a l'eglise catholique tout en etant pas baptisé, puis baptisé protestant a 8 ans selon ma propre volonté et je constate depuis des annees que la plus grande religion de france se fourvoie dans l'immondice la plus abjecte

le systeme (l"eglise) est devenu plus important que le message du christ qu'il etait pourtant sensé servir.

amicalement
thom
Re: Un prêtre pédophile enfin jugé
Posté par jubi07 le 20/08/2004 07:56:50
Si ce que tu viens de nous dire est vrai, il y a vraiment de quoi s'inquiéter ! C'est vraiment choquant :| pire encore que ce que j'imaginais...
Re: Un prêtre pédophile enfin jugé
Posté par thom le 20/08/2004 07:56:50
j'aimerais renforcé l'impression que donne jubi dans sa reponse...apres avoir lu ce que je mets ci dessous...vous aurez comme moi de tres serieux doute sur la neutralité de l'eglise catholique dans le reglement des affaires de pedophilie...je vous laisse en prendre ou reprendre connaissance...c'est edifiant!!!

amicalement
thom


( http://www2.infinit.com/infos/lemonde/archives/200 3/08/20030818-113446.html et l'adresse ne contient aucun espace contrairement a celui ou ceux qui pourraient apparaitre)
voici l'article:

Un document confidentiel vieux de 40 ans rendu public hier par l’Observer de Londres affirme que le Vatican a demandé aux évêques catholiques du monde entier de camoufler les cas d’abus sexuels au sein de l’Église.
En 1962, un document de 69 pages portant le sceau du pape Jean XXIII avait été envoyé aux évêques catholiques du monde entier leur demandant d’étouffer toutes les plaintes pour abus sexuels contre des membres du clergé, sous peine d’excommunication.

C’est un avoca texan, Daniel Shea, qui a levé le voile sur l’existence de l’ouvrage dans le cadre de ses travaux sur les abus sexuels commis par des membres de l’Église catholique aux États-Unis. Il a remis le document aux autorités judiciaires fédérales, leur demandant de déclencher une enquête.

«Cet ouvrage fait la preuve que l’Église catholique est à l’origine d’une conspiration internationale pour cacher les cas d’abus sexuels. Il s’agit d’une tentative détournée de camoufler des comportements criminels. C’est un plan de tromperie et de dissimulation», a déclaré l’avocat, en entrevue à l’Observer.

L’Église catholique d’Angleterre a confirmé l’authenticité du document.

La loi du silence

Cette histoire vient ajouter de l’eau au moulin du scandale qui secoue toujours l’Église catholique américaine. Le cardinal Bernard Law, tête dirigeante de l’archidiocèse de Boston, avait été forcé de démissionner après avoir couvert des abus sexuels commis par des prêtres sous sa juridiction.

En février 2002, l’ancien prêtre John Geogan avait été condamné à 10 ans de prison pour des agressions sexuelles sur un petit garçon. Cette condamnation avait fait boule de neige, si bien que plusieurs centaines de plaintes ont été déposées depuis contre des membres du clergé de Boston.

La semaine dernière, l’archidiocèse a offert 55 millions de dollars pour mettre un terme à plus de 500 poursuites. L’archevêché de Montréal et l’Assemblée des évêques du Québec n’ont pas rappelé le Journal.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (26)
Publié le 06 avril 2004
Modifié le 06 avril 2004
Lu 5 284 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲