Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Un quart innatendu

La République Tchèque et le Portugal se retrouvent à Varsovie pour y disputer le premier quart de finale de l'Euro 2012. Peu avait parié sur la présence des deux équipes.


A la fin du premier tour de la phase de poule, on ne pouvait imaginer que les Portugais et les Tchèques se qualifieraient pour la suite de la compétition.

Après une singlante défaite 4-1, le premier jour de ce championnat d'Europe, contre la Russie, les Tchèques nourrissaient les moqueries de l'Europe de football et les piques de sa propre presse sportive. On se rappelle qu'en regardant ce premier match, la plupart des supporters polonais avaient le sourire. Ce soir la, ce discours tournait en boucle dans les bouches du pays organisateur "on va battre les Tchèques facilement le dernier jour et on va se qualifier". L'ironie du sort, c'est que c'est cette même équipe qui sortit la Pologne de Ludo Obraniak. Les principales critiques : un manque d'homogénéité entre les pré-retraités datant de l'Euro 2004 et les jeunes pousses un peu trop frais pour une telle compétition internationale. Quelques jours plus tard, au soir d'une qualification innatendue pour la suite de la competition, les avis changeaient. Les grandes differences d'âges considérés comme des inconvenients devenaient subitement un avantage. Pilar et Jiracek, tres bons durant les trois premières rencontres, sont devenus des futurs ballons d'or en puissance dans la tête des supporters tchèques.

Contre l'Allemagne, les portugais n'avaient pas démérités mais son manque de densité au milieu de terrain était déjà décrié du côté de Lisbonne et la défaite a eu du mal a passé (1-0). Cristiano Ronaldo était visé particulièrement pour son manque d'emprise sur le jeu de son équipe. Dimanche soir, après le succès decisif de la Selecao sur la Hollande (2-1), les discours changèrent singulièrement. Auteur de deux buts, Cristiano Ronaldo redevenait le petit héros du pays. La faiblesse de Van der Wiel sur le côté du madrilène ne sauta pas aux yeux des consultants portugais. Le milieu devenait le meilleur d'Europe mais il faut avouer que le penchant individuel des néerlandais n'était pas propice à un bloc équipe fort. En effet, plus facile pour dominer !

Le match de ce soir s'annonce assez équilibré bien que le Portugal et son CR7 partent favoris pour la course au dernier carré.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Fruitier Manu
21 ans, Paris (France).
Publié le 27 juin 2012
Modifié le 26 juin 2012
Lu 435 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲