FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Un Roman d'Amour

Les étapes d'une Maman pour trouver un Papa à Alexandre...


La fin d'une histoire, le début d'une autre !

Juin 1993 Rupture ! Difficile à digérer, tout un été reclue, pour essayer de penser à reconstruire.

Septembre 1993, je recommence à sortir, à vivre, et à communiquer avec les autres. Le chagrin de la rupture commence à s'estomper, même si la douleur, n'est pas totalement dissipée ; mais, ma volonté d'avancer, elle, est toujours en activité.
Quoi qu'il arrive ne pas se laisser aller !
Quelques aventures d'un soir, avec une personne connue de mon entourage mais qui ne veut pas s'engager, car lui aussi déçu, ça ne fait pas avancer grand chose, mais ça fait évoluer quelque part...


1994, l'année de l'inattendu

1994, fut pour moi l'année du renouveau,
un travail qui s'annoncait dans un secteur qui m'avait toujours attirée, de nouvelles expériences, et... Un bébé qui allait rentrer dans ma vie !

Eté 1994, un an après ma rupture, beaucoup de choses ont changé, j'ai trouvé des amies et amis, quelques aventures par-ci, par-là, en célibataire que je suis !
Mais le moral est revenu, et moi, décidée à me fabriquer une vie bien sympathique.

Un soir de juillet, alors que j'avais eu une rude journée dans un champs de maïs, je sors quand même, et vais retrouver mon amie Muriel dans notre endroit habituel.
Et... C'est ce soir là que les choses ont commencé à changer !
Alors que nous discutions au bar, Muriel, Arnaud, et Moi, un groupe de Garçons, est venu pour manger et,... Se joindre à nous ! Dans un premier temps, c'est mon amie qui était sollicitée, elle avait beaucoup de succès !
Puis, tout en parlant nous nous sommes retrouvées invitées à manger à leur table, je sentais le piège, et je devais me lever tôt le matin. J'étais tombée dans une embuscade ! Oh, pas méchante mais je ne voyais pas comment m'en sortir !
Le garçon qui m'avait séduite, se faisait appelé Baba, je ne le connaissais ni d'Eve, ni d'Adam, mais il me semblait correct et je savais que je ne risquait pas grand chose.
Il voulu me faire connaitre le bar qu'il fréquentais un peu plus bas dans la ville, Bar, où mon histoire, celle de mon fils à débuté.


Marcel, un géniteur, alex le fruit d'une aventure

Août 1994, Le Manille, Baba me l'avait fait connaître, et comme chaque fois, je fréquente un bistrot, c'est souvent à cause d'un garçon, mais Baba s'est déjà du passé, et j'ai eu un jour l'idée lumineuse d'aller dans ce bistrot à l'heure de l'apéro ! Belle idée ! Je ne me suis jamais sentie aussi mal de ma vie ! J'aurai pu me mettre en terrasse ! Non, dans le bistrot devant le bar, ou au moins 4 types entre 40 et 50 ans ne me lâchait pas du regard, et dans ce groupe masculin, se trouvait Marcel, qui m'avait repérée, vous l'aurez deviné !
Grand, charpenté, la quarantaine, moustachu (j'adoooore les moustachus), et beaucoup de charme, moi 26 ans et complètement inconsciente, malgré le stress que j'ai pu ressentir, je me suis repointée le soir suivant, un peu plus tard et en terrasse. J'ai commandé un perrier au patron, et qui s'est amené avec son plateau ? Je vous le donne en mil ! Marcel évidemment !
Il m'avait repérée, j'étais sa proie, une de plus, (il faut quand même le dire cet homme est un vrai courreur ! Dès qu'il voit un jupon, c'est plus fort que lui !) Je n'ai jamais su ce qui lui a plu chez moi ! (ma jeunesse ! Je ne vois que ça !) Mais dans la soirée la proposition ! Et voilà, je me suis enflammée, mais cette fois ça n'était pas pour rien !
Non seulement, j'étais littérallement tombée amoureuse de ce type, mais en plus on venait de faire un bébé ! LA TOTALE !
Il ne me lâchait plus ! Ah c'est beau d'être jeune !
Septembre 1994 : Annonce de ma grossesse !
Qui a fait l'effet d'une bombe pour tout mon entourage ! Personne ne s'attendait à ça ! Ma mère, mon père, mes amis, et quant à celui qui avait laissé sa petite graine... à tout nié en bloc : le salop !


La grossesse, et les rapports avec le géniteur

Après avoir tout nié en bloc, ça n'a pas empêché, ce dernier de venir, régulièrement à la maison, et pourtant !
Le fait d'avoir nié sa paternité ne l'a pas arrêté, et moi non plus ! Vengence, vengance, malgré les sentiments que j'avais pour lui je l'ai cassé, démonté, j'ai dit à toute la ville (ceux que je connaissais) monde que l'enfant que je portais était de lui. Mais là encore, il avait la conscience tranquille, mais lorsque, le petit allait sortir, qu'allait-il advenir de la réputation de Marcel : "Le plus beau de Castel" (c'est lui qui disait ça !). Quelle importance ! J'avais essayer de lui présenter la chose, mais je n'ai pas eu le temps de finir qu'il s'est levé et a dit : "Ce n'est pas moi ! Je me suis retiré ! ". Il s'est levé et il est parti, je ne lui en ai jamais reparlé, mais je vous prie de croire que je ne l'ai pas ménagé. D'autant plus, je ne l'ai jamais agréssé avec de quelconques poursuites, car après quelques jours que le mal était fait j'ai su qu'il était marié et pére de trois enfants. Le fait de garder le bébé était mon choix et j'estimais n'avoir rien à lui demander.


1995 alexandre est prêt à venir au monde

Début Mai, 1995, Je sais que c'est un Garçon, il s'appellera Alexandre, ce petit bout commence a peser bien lourd et manque un peu de place. Inutile de dire qu'avec la bombe que j'ai lâché au sujet de la paternité de Marcel, tout le monde est sur les dents ! Tous veulent savoir, à qui il va ressembler, et les paris sont ouverts. Dieu Merci, j'ai accouché à 50 kms, cela m'a évité d'avoir un défilé !
9 mai 1995 Alexandre, voit le jour pour la première fois, ou plutôt l'éclairage du bloc ! Car il est 21h15, et, est né par Césarienne.
En pleine santé, et un beau bébé de 3.680 kg pour 51 cm !
Etant un peu dans les choux à cause de l'anesthésie, on m'amènera Alex, quelques heures plus tard pour les présentations !
Puis le lendemain matin vers 11h00, je vois mon fils, avec les yeux d'une maman heureuse, qui a toujours attendu ce petit bout d'homme. Eh oui la maternité, cela faisait très longtemps que ça me travaillait !
Evidemment après toutes les critiques entendues lors de l'annonce de ma grossesse, vous imagninez les remarques en voyant le bébé : Oh comme il est mignon ! Oh tu l'as réussi... Bravo, vraiment.
Alors que ces salops voulaient que j'avortent...


1997 la rencontre avec mon mari : le papa d'alex

1997, Alexandre grandit il a maintenant 2 ans. Et moi, j'ai fait un gros break ! Plus un mec à la maison, il faut arrêter ce défilé et trouver un Papa pour Alex !
Nous sommes en décembre et cela fait 4 mois que je vis dans l'abstinence, ça fait pas de mal ! Bien sûr je donne de mauvaises habitudes au petit, il fait dodo avec Maman assez souvent mais... Il faut prendre tout ces moments si importants, c'est mon seul enfant, et je ne veux sûrement pas le priver d'Amour,

26 décembre 1997, lendemain de Noël, après avoir dépensé les étrennes, nous montons avec Alex dans un petit village où se trouve un petit bistrot de village. Le Lagon, je connaissais déjà et je m'y suis trouvé bien la première fois. Ce jour là était particulier, j'ai rencontré Joël, évidemment ça n'a été qu'une approche, mais sans le savoir je venais de rencontrer l'homme qui allait devenir mon mari et le Papa d'Alex 6 ans plus tard.


1998-2002

C'est une nouvelle aventure ! En plus l'année de mes 30 ans, alors si Joël est vraiment l'homme de ma vie !
Mars 1998 exactement le vendredi 13 ! Et soir de pleine lune !
Un jour comme ça il ne peut que se passer quelque chose d'extraordinaire !
Non ?
Tout en montant au village je me disais en regardant la Lune qui était énorme ! "Ce soir je ne rentre pas ! "
Et, je ne suis pas rentrée !
22h00, Joël arrive, petites lunette rondes, les cheveux courts sur le dessus et long derrière ! Petite moustache et mouche, un mousquetaire ! Je suis en train de tomber amoureuse d'un mousquetaire ! C'est vrai qu'il m'attire, mais après un demi, et une partie de billard il me dit : "On va chez moi, après ? " et moi je lui réponds : "oui ! "
Pensez ! 7 mois que je vivais comme une nonne ! Et lui itou !
Nous sommes restés tout de même jusqu'à la fermeture du bistrot : 2h00 du mat, sachant que je bossais le lendemain, mais quel importance, quand je savais que l'avenir s'ouvrait devant moi !
Ce n'était pas le fait de refaire l'amour, mais de me retrouver seule avec lui qui m'attirait, il est gentil, attentionné et doux, et avec ça bourré d'humour !
La nuit qui a suivi a bien sûr été concluante !
Le lendemain sur un nuage car j'étais sous le charme.
De là a suivi une période de 3 mois de vie commune, puis nous avons vécu durant 4 ans chacun de notre côté, nous voyant régulièrement, allant chez l'un, chez l'autre avec de bons moments.
Je voulais durant cette période que Jojo et Alex apprenent à se connaitre, ce qui n'a pas été très facile, car ayant vécu avec mon fils sans la présence d'un homme pendant 8 mois, il y avait un peu de jalousie, normal, mais ça se passait pas trop mal. Jojo essayait de se conduire en père vis à vis d'Alexandre qui en avait bien besoin.
Ce qui a fait le plus de bien à Alex c'était aussi ses grandes soeurs (les filles de Joël), l'ainée l'adore et les autres aussi d'ailleurs !
2002, Nous commençons à parler de vie commune, et oui, il faut bien franchir le pas ! Ce que j'ai fait volontiers, mais pas sans peur !


2002 - 2003

Août 2002, je commence à m'installer avec Jojo, il va falloir en parler à Alexandre. Cela a été assez difficile pour lui de quitter ces copains. Nous avons vécu tous les 2 durant 4 ans dans un petit village, c'est un peu ses racines et je crois que ça l'a un peu déstabilisé, mais d'un autre côté je me devais d'avancer aussi.
Ce qui lui a fait plaisir c'est de savoir que l'on allait se marier, et qu'il allait changer de nom et avoir un Papa.
Il fallait le voir au mariage à la mairie entre nous ! Il portait les alliances comme le saint sacrement !
J'y ai cru de tout mon coeur, à cet évènement, je l'ai toujours souhaité, bien que c'était loin d'être évident, Joël avait eu une très mauvaise expérience avec sa première femme. Mais, les sentiments qui nous lient sont tellement fort qu'il ne pouvait en être autrement. C'est ce que je ressens. Et bien que nous ayont vecus dernièrement des moments assez pénibles, je crois en l'avenir de notre couple. Je veux croire que nous vieillirons ensemble. Le couple, c'est comme une plante, il faut l'entretenir, tous les jours et ne pas s'enfoncer dans la routine.


Conclusion

Si vous croyez au Bonheur, en l'Amour, vous pouvez y arriver.
Il faut être patient, et surtout prendre le temps. J'ai su attendre...
Je comprends que le célibat peut peser, mais il faut aller vers l'autre, et surtout sortir.
Par expérience je dirai que les rencontres sur le net je n'y crois pas ! Je crois aux vrais rapports humains, directs, les paroles, les regards, c'est comme cela que l'on peut voir à qui l'on s'adresse.
Certains de mes amis je les rencontrés dans un bistrot, quoi qu'on dise, c'est le meilleur endroit pour un célibataire, on y trouve chaleur et convivialité. Mais une chose est sûr il faut savoir trier !

Pour tous les célibataires actuellement, y compris les timides, je les invite à sortir, il fait beau, mettez vous à une terrasse de café, ou pour les moins timide un petit verre au bar, une parole gentille, et une conversation demarre. C'est le premier pas qui coute, mais croyez moi, je jeu en vaut la chandelle.
Pour être heureux, il faut quelque fois savoir prendre des risques...

Bonne chance !
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (4)
Re: Un Roman d'Amour
Posté par christine le 04/09/2006 15:51:12
super beau et encouragent , un jour moi aussi
ca va m arriver ,
moi aussi j ai un ti alex la y a 12 ans et il veut un nouveau papa lui il la perdu ca y manque je ne veux pas n importequel qui aimera mon fils
comme il est ( autiste) y a toujours moyen de moyener dure detre juger avant mais je crois que ca vaux le coup d attendre mieux etre seul que d etre mal accompagner .....dans bien des cas.
Christine
Re: Un Roman d'Amour
Posté par crossy1968 le 04/09/2006 10:15:52
Un grand merci pour les deux premiers qui ont lu mon article.
A qui je veux dire, que lorsqu'on croit en sa chance et que l'on est patient, tout peut arriver. kiss
(k)
Re: Un Roman d'Amour
Posté par ushiwa.sasuke le 04/09/2006 09:46:46
Et ben...étonnant...je ne pensais pas qu'une chose comme ca pouvait arriver...

En tout cas mes félicitations et bonne continuation !
Re: Un Roman d'Amour
Posté par fleurs des champs le 03/09/2006 17:19:26
Bravo pour tout ce en quoi tu crois; j'admire surtout ton espérance et ta confiance, qui ont su être récompensés...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (4)
L'auteur : Hélène Cros
48 ans, Villeneuve la comptal (France).
Publié le 01 septembre 2006
Modifié le 08 juillet 2006
Lu 955 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143