FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Uncle Sam's dream

C'est banal de dire ça, mais être une adolescente, c'est parfois dur et compliqué... Je sais ce que les gens plus "agés" vont dire : "mais c'est qu'une gamine, elle comprend rien à la vie, elle est pas stable, elle sait pas ce qu'elle veut; pourquoi se plaindre lorsque l'on est nourri, logé et qu'on a pas besoin de penser au boulot... ".


La vie, c'est pas rose : petit, on se fait juger ou emmerder par les autres, ado, il faut qu'on ait ceci ou cela, qu'on pense à l'avenir, et grand, et bien on fait tout pour pouvoir se caser et rentrer dans la norme... C'est peut-être plus difficile lorsque l'on est une étrangère.

Ca va bientôt faire 10 mois (à l'heure où j'écris cet article) que je vis aux Etas-Unis. La pluspart des personnes que je connais me disent "chanceuse de pouvoir quitter la France" et je vois pas vraiment pourquoi vu que j'étais bien là-bas... Je vis dans une ville surpeuplée proche de Los Angeles, dans un appartement pas top (quand il y a de l'eau qui tombe de votre toit à cause de la pluie et que vous payez $1000 par mois pour ça...), mais on fait avec, je crois qu'il y a pire. Pourquoi suis-je partie ? ça, il faut s'en référer à mon père. D'après lui, l'économie française n'était pas géniale et mon frère et moi, on aurait une meilleure vie ici... J'ai jamais cru à ses arguments.
Mon père a sa famille ici et je comprends parfaitement qu'il veuille passer du temps avec sa mère... Ça, c'était la raison de nos disputes avant de partir. Il m'engueullait à chaque fois et comme il a une voix qui porte et que j'ai assez peur de mes parents (il faut le dire... Et d'ailleurs, je comprends pas d'où vient cette intimidation, mais bon, on s'éloigne du sujet...), il gagnait et j'ai fini par prendre sur moi. Je me suis dit que c'était qu'une passe, que j'oublierai ça et que surtout, on avait pas besoin de ça pendant cette période : on vendait la maison, je faisais mes préparatifs, c'était un moment assez troublant, c'était un moment où on avait besoin d'être solidaire... Alors je me la suis fermée...
Je commençais à être frustrée arrivée ici, et ça à exploser et on s'est engueullé encore 2 ou 3 fois et plus rien. J'ai compris que ça servirait à rien de lui parler, têtu comme il est et puis, il ne m'écoute jamais alors pourquoi gâcher mon énergie à argumenter avec lui ? Et ma mère dans toute cette histoire ? Et bien je sais pas vraiment... Bien sur, elle s'engueulle avec mon père et en fait, ma mère était pas vraiment partante pour les USA. Elle a vécu pendant 28 ans en France (je suis issue d'une famille d'immigrés), elle a sa famille là-bas, ses amis, ses habitudes, bref, sa vie. Mais bon, mon père a réussi à la convaincre et les USA, c'était devenu 50-50...

Donc voilà... je crois qu'à partir de ce moment là, les Etats-Unis m'ont plus paru comme une épreuve du "ça passe ou ça casse dans ta famille" que comme une terre d'acceuil et de rêve. Bon ok, c'est vrai mon état d'esprit n'était pas totalement positif (je suis assez pessimiste de nature) avant de partir et, ça a surement joué dans la balance. Les premiers mois furent les plus diffciles. Je pensais naïvement que la famille de mon père allait jouer un rôle important dans ma vie, je croyais qu'ils nous aideraient, qu'ils nous conseilleraient... que dal. Je sais, je dois être tombée sur les mauvaises personnes... Et bah ouais. On s'est démerdé tout seul pour l'appart, la voiture, les papiers... Qu'ils étaient là ou pas, j'aurai même pas vu la différence... je leur en veux ? Oui. Si vous voulez pas aidé les gens, faut le dire, pas la peine de donner quelconque illusions. Mais ça malheureusement, je peux pas leur dire en face. Vous savez, bon je suis chinoise et comme tout le monde, on vous apprend le respect des aînes, mais c'est un peu plus accentué chez les asiatiques je pense. Et puis, mon père, c'est limite s'il n'est pas en adoration en face de sa famille, comme s'il cherchait leur approbation ou une reconnaissance, ce qui est surement normale lorsque l'on appartient à une famille de 9 enfants... Sans parler qu'il a pas besoin de ça en ce moment...

Cette frustration, je crois que ça s'est traduit par une certaine isolation volontaire au bahut. En fait, j'ai toujours été avec les mêmes gens depuis toute petite et j'ai ré-appris à socialiser mais bon, quand vous étiez pas top-top en anglais en France... Et puis, j'arrivais pas à m'exprimer comme je le souhaitais... Aujour'd'hui, ça va mieux, mais quand vos parents vous empêchent de sortir (même à l'âge de 16 ans, c'est encore possible), ça aide pas vraiment, et j'ai l'impression de passer à côté de tellement de choses... Comme je l'ai dit précedement, je suis asiatique et mes parents ont encore cette vieille mentalité. Ils ont toujours basé ma vie sur mes notes et mon travail, ça passait surement avant les amis ou les amours. J'ai demandé une fois à ma mère si j'étais une bonne personne et la première chose qu'elle m'avait répondu, c'était "oui, t'as des bonnes notes à l'école"... c'est pour ça que j'ai un problème de communication avec eux... d'ailleurs, je leur parle, mais jamais de ce que je ressends ou des problèmes que je puisses avoir et en fait, je m'en fous complètement maintenant parce que je cherche pas à créer un "lien spécial" avec eux... Mais il ne faut se méprendre; je continue à les aimer, je crois savoir quelque part que c'est pour me protéger (ou peut-être pour se protéger qu'ils font ça...) et c'est d'ailleurs contradictoire...
Finallement, le seul point positif, c'est que je suis devenue presque bilingue, et que j'ai connu une culture différente, c'est tout. J'avoue volontier ne pas être la plus heureuse des filles mais bon, ai-je déjà connu le bonheur ? Non. Les 3/4 des personnes qui sont en train de lire cet article doivent se dire "mais t'es aux USA ma pov'fille, profites-en" et vous avez surement raison...

Je ne vous raconte pas tout ça pour descendre les USA ou quoi que ce soit (je tenais à le préciser) et d'ailleurs, je sais plus vraiment pourquoi j'ai commencé cet article, mais merci de m'avoir écouté (pour les plus courageux qui l'ont fini), ça m'a soulagé... C'est assez étrange à dire, mais quelque fois, il est plus facile de parler à des étrangers qu'à ses propres amis...

Take care !
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (6)
Re: Uncle Sam's dream
Posté par nawara le 11/06/2015 16:31:23
j'aime <3
Re: Uncle Sam's dream
Posté par lalette le 20/08/2004 07:56:34
bravo je te félicité pour ton article.j'ai très bien compris le sens de ton message.je comprends que ca soit dur d'etre coupé de la france, de tes habitures et amis mais mnt que tu es aux USA autant essayer que ca se passe le mieux possible!ne te renferme pas autour de toi il y a surement des gens qui ont les memes problèmes mais tu ne peux le savoir que en PRARLANT avec eux!
essaye aussi de parler avec ta mere elle a l'air plus compréhensive et ca fait tellement de bien de dire ce qu'on a sur le coeur meme si l'interlocuteur n'est pas d'accord, on est soulagé!
bon courage et bisous de la belgique!!!
tu peux em contacter : aurelie865@hotmail.com
Re: Uncle Sam's dream
Posté par groumph le 20/08/2004 07:56:34
Sacré Julien
Re: Uncle Sam's dream
Posté par bob razowsly le 20/08/2004 07:56:34
Je suis pas d'origine asiatique, mais je suis juif, et crois moi, la France, c'est pas le pied de ce côté-là. Je tiens aussi à me barrer d'ici vers les USA, à la nage s'il le faut. Pourquoi?
a) Une entreprise lancée en France qui ramène 30000 F le premier mois en paie 40 000 en taxe en France, 0 aux USA. CQFD. The american dream, en tout cas de ce côté là, c'est au moins ça.
b) J'en ai ras le cul qu'on me considère comme une ethnie, le genre "tu viens Samedi, en boîte? Ah, mais j'oubliais, t'es juif, tu peux pas." Aux USA, il y a une cynagogue juste devant l'océan sur Venice, les feujs se baladent avec des Mangen David de la taille du point sans craindre d'emmerde,... Ils trainent ensemble, le melting pot, c'était pas trop ça, mais au moins, ils sont tranquille.
c) Ma soeur a 14 ans, et elle peut pas sortir sans moi derrière pour une raison simple: à Cannes, il y a déjà eu plusieurs tentatives de viol, et l'été est pas encore commencé.
d) Communiste, Socialiste, ... jusqu'à FN. On est SURCHARGE de politique, on peut pas faire autrement. Au moins, aux USA, c'est démocrate/républicain, souvent le programme, c'est kiffe-kiffe, et de toutes façon, il y a le Canada au Nord, le Mexique au Sud au cas où on serait pas content.
e) je cite un ami à moi qui s'est tiré de ce coin: "Aux USA, je peux me faire virer du jour au lendemain, sans indemnités, walou en poche, mais au moins, je sais qu'en face, j'ai toutes les chances d'être pris vu que comme s'ils ont plus besoin de moi ils me licencient, mais au moins, ils hésitent pas à embaucher."
f) Last but not least: l'Europe vient d'accueillir dix pays considérés parmi les plus pauvres. Ce rapprochement peut assez bien être comparé à la réunification Allemande: riche d'un côté, pauvre de l'autre, union => transfert de richesses de l'Ouest à l'Est pour la reconstruction + manque d'activité à l'Est (manque d'infrastructures, bureaucratie excessive, corruption, URSS oblige) => Déflation à L'ouest, inflation à l'Est, en conséquence de quoi l'Ouest se trouve ruiné, les gens de l'Est peuvent plus rien acheter, plus émigration ouverte grâce aux accords de Shengen => Je ne donne pas dix ans avant que dans un des 25 pays les communistes ou les racistes prennent le pouvoir. D'où la conclusion: l'Europe est une belle grosse bombe à retardement, et je tiens vraiment à être loin quand ça va exploser.
Bon, je m'arrête de cracher sur ce pays que je hais. Juste: ton père a à mon avis fait le bon choix, et beaucoup aimerai être dans ton cas. On se retrouvera si Dieu veut un jour du côté de Santa Monica, je connais une addresse où ils servent des fish'n chips.
Si Dieu veut.
Have fun in the land of the free, and remember that every day's the first day of the rest of your life.
Re: Uncle Sam's dream
Posté par lenaya le 20/08/2004 07:56:34
Je suis moi aussi d'origine asiatique et mes parents on immigrés en France pendant la guerre. Je peux comprendre ce que tu ressens, la "mentalité asiatique" et tout ça. C'est vrai que mes parents sont très portés sur le travail, et les notes aussi... mais je crois que cela s'explique: ils ont tellement galérés dans leur vie pour en arriver aujourd'hui à un quotidien stable et agréable qu'ils ne veulent pas qu'il m'arrive la même chose. Puisque j'en ai les moyens, ils veulent que je réussisse. J'avoue que parfois ça me gave de n'entendre que le mot "avenir" mais je fais avec. J'espère que pour toi, les choses vont mieux.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (6)
Publié le 15 juin 2004
Modifié le 15 juin 2004
Lu 1 219 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143