Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Une aile de fée...

Une journée comme celle-ci beaucoup en ont vécu, peut-être sans aile de fée, mais avec le manque d'une personne qui est partie trop tôt... à toutes ces personnes qui ont vécu un jour pareil, je dédie ce texte.


Je suis seule dans ma grande maison. Les murs blancs sont aussi nus que la plus douce et authentique vérité. Une légère brise balaie la poussière blanche accumulée sur le sol tandis que les rayons d'un soleil doux traversent la fenêtre...
Je suis seule mais la maison n'est pas vide pour autant... Elle est habitée par une présence bienfaisante...
Une douce mélodie s'envole de ma chambre, accompagnée de paroles non moins douces mais entêtantes. Elle s'insinue partout, dans les plus petits recoins. Elle appelle à la délicatesse, la douceur... Je me sens légère et seule. Dehors, par la fenêtre, je vois les arbres s'agiter, le vent joue avec leurs feuilles, comme un enfant avec un cerf-volant.

Je rêve... Quel silence tout à coup... La musique s'est tue. L'air est vide de sens et plus frais... Je m'assied sur le rebord de ma fenêtre... Je pense... à la vie, à l'amour, la mort... Quand mes yeux se posent sur un éclat brillant tel un diamant... Je me penche pour observer cette chose qui vient de se poser en tournoyant sur la pierre froide. C'est une aile. Une toute petite aile, fine, légère comme un courant d'air. Elle est parcourue de nervures et scintille au soleil, illuminée de milliers de petites paillettes... Elle semble s'être posée là, non pas par hasard mais comme si elle était maîtresse de sa destinée...
Je ne peux m'empêcher de la saisir pour la contempler.

Elle raconte une histoire à elle seule... dans ses reflets brillants se cache le secret d'une vie, qu'elle veut nous conter. Une vie un peu tourmentée, éphémère bien sûr et avec une fin brutale. Oui, brutale, car cette aile est déchirée en son milieu. Un trou béant la partage presque en deux. Elle nous narre la vie mais aussi la mort d'une fée tendre, maligne et douce, qui s'est éteinte trop tôt...
C'est une belle journée d'été qui se finit avec un drame :
La mort prématurée d'un être aimé.
Une journée comme celle-ci beaucoup en ont vécu, peut-être sans aile de fée, mais avec le manque d'une personne qui est partie trop tôt... à toutes ces personnes qui ont vécu un jour pareil, je dédie ce texte.


Le 19 juin 2004 AUDREY
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (4)
Re: Une aile de fée...
Posté par pepito.micolazon le 29/09/2004 21:31:31
Beau texte. Et qui "m'est dédié", si j'ose en croire les dernières lignes... Je ne sais pas si ça fait du bien ou au contraire enfonce un peu plus la lame du regret et rameute les larmes, mais c'est toujours touchant de savoir que des gens "l"'écrive et pensent aux autres, ceux qui gardent ça tout au fond d'eux, et qui n'osent pas trop laisser remonter ça à la surface, parce qu'ils ne veulent - ils ne peuvent - l'accepter.
Ouais, je crois que l'écrit est la meilleure thérapie du monde, parce qu'avant de confronter son mal aux autres, on le confronte à soi-même. Bonne initiative.
Re: Une aile de fée...
Posté par thats_the_way le 28/09/2004 23:45:29
ce texte est un peu le rayon doux du soleil qui traverse ma fenetre, en cette belle journée d'automne....
Allège plus ton style d'écriture, et ce sera aussi léger que cette aile de fée ... :-)
Re: Une aile de fée...
Posté par aureliedog le 28/09/2004 20:47:02
C'est vraiment trop beau!
bravo.
c'est emouvant j'en ai la larme a l'oeil!
Re: Une aile de fée...
Posté par démy le 28/09/2004 20:42:25
belle histoire
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (4)
Publié le 28 septembre 2004
Modifié le 28 septembre 2004
Lu 971 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲