FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Une autre vision de Maladie

Allégorie de la Maladie, ou comment j'espère pouvoir faire relativiser les gens que j'aime...


MALADIE était née en des temps tellement anciens que même elle ne se souvenait plus de son âge exact.
MALADIE avait connu les dinosaures, elle avait croisée les premiers homo-sapiens, vu la Révolution Française et participé à Mai 68. Si bien que tout être vivant avait déjà soit entendu parlé d'elle, soit croisé son chemin.
MALADIE, cependant, possédait un énorme d"faut qui faisait d'elle la rejetée dans relations humaines. Malgré tous ses efforts, elle n'arrivait pas à se détacher des Hommes. Ils l'attiraient comme une drogue.
MALADIE était pourtant tout ce qu'il y a de plus saine et normale. Elle pouvait, comme tout un chacun, apporter des moments de détente, de repos, ou arriver à point pour vous sauver et vous donner un excellent alibi pour fuir une obligation trop pesante. Prise à petite dose, la présence de MALADIE pouvait donc être tout à fait bénéfique. Mais comme il lui était impossible de se rendre compte que "Point trop n'en faut", elle était détestée de tous et provoquait la peur panique chez certains rien qu'à l'évocation de son nom.




Un tel défaut : la suite logique

Tant et si bien que différentes techniques avaient été mises en place pour se débarasser de MALADIE si celle-ci réussissait à vous attraper.
Vous pouviez tout d'abord choisir la manière douce, et ignorer MALADIE quand celle-ci vous choississait pour cible. En vivant votre vie sans l'écouter ni la voir, il arrivait parfois qu'elle se lasse et se décide d'elle-même à aller voir ailleurs.
Vous pouviez également choisir une manière plus active et vous décider à entrer en guerre contre elle. Ainsi, à grands coups d'armes blanches ou chimiques, il arrivait que vous parveniez à lui faire peur, et que celle-ci s'enfuie à toute jambe à la recherche d'un nouvel ami moins violent que vous.
Mais il arrivait aussi parfois que MALADIE, quoi que vous fassiez, refuse de vous laisser tomber. Pour quelque raison que ce soit, vous lui plaisiez. Alors, vous aviez beau l'ignorer, tenter de l'assassiner, pleurer pour qu'elle vous laisse ou la secouer, rien n'y faisait. Quelquefois, un nouveau coup de foudre la faisait se détourner de vous et vous étiez enfin débarrassé. Mais, le plus souvent, il lui était impossible de vous oublier quand vous lui aviez tapé dans l'oeil. Vous deviez donc la subir pour le meilleur et pour le pire...


Doit-on en être si sûr

La subir ? Et pourquoi pas tenter de vivre avec elle, justement ? Car tout ce que demandait MALADIE, c'était qu'on la comprenne et qu'on la laisse exister. Vous ne pouviez certes pas forcément vous en détacher, mais vous pouviez la regarder avec un regard nouveau.
MALADIE, une fois comprise et acceptée, devenait plus douce et ne vous empêchait plus de vivre. Ainsi, même si vous deviez la supporter, elle ne serait plus un boulet, plus une fatalité, mais plutôt cette petite chose qui manque à chaque personne pour appréhender la vie différement...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (5)
Re: Une autre vision de Maladie
Posté par meureu le 23/11/2005 06:40:09
j'aimerais te dire quelque chose de plus que "magnifique, génial, bravo" mais c'est un peu tot et je prend le car (pour le lycée...) dans 10 min et surtout je suis un peu submergé par c'est vue ! ça m'a ouvert le yeux ! mnt j'ai envie de baiser sans capotes ! lol, je deconne !

franchement, super interressant comme point de vue que j'adopte dès à présent !

alors, merci
Re: Une autre vision de Maladie
Posté par lyralia le 22/11/2005 21:14:17
Merci à ceux qui ont pris le temps de lire cet article, tout d'abord..

Juste pour recadrer un peu les choses, au tout départ, cet article, je l'ai écrit pour aider une personne qui n'arrivait pas à relativiser, quelqu'un qui se laissait complètement bouffer par sa maladie justement..
Traiter un sujet avec humour, ou avec une vision un peu moins gâché par le négativisme moderne des choses, et donc pour certains un peu "enfantin" ou "simpliste", cela redonne parfois un peu d'espoir.
Pour ceux qui connaissent d'ailleurs, traiter le sujet de la maladie comme cela n'a rien de nouveau: l'idée est empruntée au Shadoks, petite série qui passait bien avant ma naissance, simple dans ses idées et ses dessins, mais plus profonde qu'on aurait pu le croire.

Qu'on y croit ou pas, je parle d'expérience.. il est parfois plus simple d'accepter les choses et de sourire à la vie que de se faire bouffer par une chose contre laquelle on ne peut rien.. on profite de tout, au moins, au maximum.
Re: Une autre vision de Maladie
Posté par minus le 22/11/2005 20:50:02
J'aime bien ton style. Le dernier paragraphe n'est pas assez travaillé mais le fond est sympathique. Je t'ai mis une super bonne note :-P
Re: Une autre vision de Maladie
Posté par windowman le 22/11/2005 09:03:13
Intéressante façon d'envisager leschoses. J'aurais aimé un peu plus de subtilité et de finesse. Certains traits sont un peu maladroits. Mais le principe est tout à ton honneur. Quoique la notion de combat dans la maladie est souvent la seule chose que le corps et l'âme comprennentr. Cela demande une force hors du commun que de se résigner à sa maladie tout en continuant de profiter de la vie. La plupart du temps, il est plus facile de la refuser et de se battre contre elle. Surtout en ce qui concerne les maladies dégénératives contre lesquelles on ne peut assister qu'à sa déchéance. Ce serait trop déprimant que de se voir mourir un peu plus chaque jour pour parvenir à garder sourire et sérénité !
Re: Une autre vision de Maladie
Posté par himura29 le 22/11/2005 08:00:58
arf, jm'attendais à une apologie de la pensée malthusienne moi, chuis déçu...:(
et pi je trouve cette personnification de LA maladie un peu... enfantine et naive (ce qui est certainement voulu, mais perso, j'aime pas trop).
@+
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (5)
L'auteur : Lyra ****
30 ans, Paris (France).
Publié le 22 novembre 2005
Modifié le 01 novembre 2005
Lu 658 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143