FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Une définition pour l'amour

Vous me direz que c'est impossible à définir. Je suis tout à fait d'accord avec vous. Mais il y a quelqu'un qui a réussi à exprimer ce que ça fait d'aimer. Et ce quelqu'un - vous le connaissez tous, jespère -, c'est...


Je vois d'ici tous les réfractaires à la littéraire bondir. -lol-

Mais oui, Ronsard, le poète du 16 ème, humaniste, romantique avant l'heure.
Sans vous faire sa bioqraphie complète, je vous rappelle que, non, ça n'était pas un espèce de coincé comme Pascal (qui d'ailleurs fait parti du mouvement du classissisme et non de l'humanisme). En effet, Ronsard était bel homme et aimait séduire. Sa vie fut marquée par trois amours principales, heureuses ou moins heureuses : Cassandre, une belle italienne, Marie, une jolie angevine et enfin Hélène, la noble Hélène de Surgères. Tout ça pour vous dire que son avis n'était pas uniquement basé sur la théorie : il y avait de la pratique derrière...

Mais le plus important, c'est qu'il aimait par dessus tout versifier ses amours, et qu'il savait exprimer ses sentiments en trouvant les mots justes. Ce n'est pas pour rien qu'on le surnommait, à l'époque, le "Prince des Poètes"

Mais voilà le plus important, le premier de ses Sonnets pour Hélène :

"Si c'est aimer, Madame, et de jour et de nuit
Rêver, songer, penser le moyen de vous plaire,
Oublier toute chose, et ne vouloir rien faire
Qu'adorer et servir la beauté qui me nuit;
Si c'est aimer de suivre un bonheur qui me fuit,
De me perdre moi-même et d'être solitaire,
Souffrir beaucoup de mal, beaucoup craindre et me taire,
Pleure, crier merci, et m'en voir éconduit;
Si c'est aimer de vivre en vous plus qu'en moi-même,
Cacher d'un front joyeux une langueur extrême,
Sentir au fond de l'âme un combat inégal,
Chaud, froid, comme la fièvre amoureuse me traite,
Honteux, parlant à vous, de confesser mon mal;
Si cela c'est aimer, furieux je vous aime.
Je vous aime et sais bien que mon mal est fatal,
Le coeur le dit assez, mais la langue est muette. "

Voila, c'était la vision de Pierre de Ronsard, et moi je trouve qu'il a raison.

Et notez tous que c'est un mec qui a écrit ça, ce qui prouve bienque le romantisme n'est pas réservé aux filles, comme le disait avec raison Zak le torturé, dans son article " Les garçons aussi sont romantiques"
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (5)
Re: Une définition pour l'amour
Posté par expandablehumans le 20/08/2004 07:54:24
Je suis heureux de pouvoir commenter l'article d'un auteur aussi touché par la littérature. Peu savent qui est Ronsard, ou même son prénom.Il y a toutefois une légère erreur, et il faut la signaler.
Ronsard a reçu plusieurs distinction de l'Eglise, et a défendu les catholique. Il est donc naturel qu'il définisse l'amour comme un mal ("honteux, parlant à vous, de confesser mon mal", "je sais bien que mon mal est fatal"). Il n'y a pas ici de définition humaniste de l'amour.
De plus, il s'agit d'un des fondateurs du mouvement artistique bien trop peu connu de la Pleiade, définit comme étant "l'art pour l'art" par ses membres, et qui cherchait à renouer avec les racines de l'art poétique. Ronsard était surtout connu pour ses oeuvres épiques. Ce que l'on trouve écrit par lui sur l'amour ne sera que billeversée rococo avant l'heure, bien trop de mot et de lyrisme.
Dans le même mouvement, si je puis conseiller un auteur certes plus célèbre, mais plus exact et plus long sur l'amour, ce serait Le comte de Lisles.
POur ma part, je préfère adopter une aproche largement inspirée de Nietzsche de l'amour, en en donnant une analyse basée sur l'opposition perpétuelle entre l'idéal Apollinien de l'affection et l'orgie effrénée de la passion dyonisienne.
Cela serait parfaitement illustrée par les pièces de Racine qui sont les plus connues, bien que Racine fut antérieur à Nietzsche (Bajazet, Phèdre)
Re: Une définition pour l'amour
Posté par appelez-moi-jadka le 20/08/2004 07:54:24
pr Abzalon:
si tu vois les etrev ivants comme des machines, et non comme des esprits, c'est sur que l'on peut définir l'amour ainsi
pourtant, l'histoire de Gladiateur ( un cheval, pas un homme)
montre le contraire. Il etait un champion, mais aucune jument ne l'interressait, jusqu'au jour ou il est tombé amoureux d'une vieille jument demi trait, maigre, mal foutue et cie. Ses propriétaires eurent alors l'espoir qu'il puisse procreer un jour, mais il ne s'interressa jamais à une autre qu'à la vieille...
aussi, je ne trouve pas que Ronsrad trouve le bonheur dans l'amour. Il souffre et n'est pas heureux. Alors la " vie en rose ", je ne vois pas où tu la trouve ici
Re: Une définition pour l'amour
Posté par appelez-moi-jadka le 20/08/2004 07:54:24
ça fait plaisir des gentils commentaires comme ça
Re: Une définition pour l'amour
Posté par alal le 20/08/2004 07:54:24
ahhhhhhhhh c beau l'amour..........
Re: Une définition pour l'amour
Posté par appelez-moi-jadka le 20/08/2004 07:54:24
bravo
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (5)
Publié le 26 janvier 2004
Modifié le 26 janvier 2004
Lu 9 200 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143