Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Une histoire

Mon histoire, comme beaucoup d'autres... Est sans intérêt puisque vous ne me connaissez pas. Mais voila, j'avais besoin d'écrire pour me libérer d'un poids de non-dits et de tourments... C'est donc mon histoire, son histoire, mon rêve, sa réalité... Et ça dure depuis 3 ans, j'en souffre depuis 3 ans...


Il s'agit d'un garçon... (Oh ! Comme de par hasard !!!)
Ce garçon ? Une simple connaissance me dirait-on. Oui, pour eux... Mais moi, je ne le considérais pas comme une simple connaissance... Pour moi, il était tout. Il était ma raison de vivre depuis 2 ans, il était mon rayon de soleil quand je le voyais. Mais, vous me prendrez peut être pour une folle, en fait je ne sortais pas avec lui. Les seules fois où je lui parlais, je ne savais plus où me mettre, je suis tellement timide... Je n'osais même pas lui faire la bise pour lui dire bonjour... C'est pour dire un peu la complexité de la situation... Je ne lui parlais pratiquement jamais... à part un bonjour ou un au revoir... Mais ça en restait là... Ses mots m'impressionnaient, même pour dire des banalités.
Cela... Je l'ai gardé tout au fond de moi pendant 1 an. Une longue année où il était assit pratiquement devant moi... Et oui, il était dans ma classe.


La réalité

Entre temps, j'ai connu ma meilleure amie... Et qui dit meilleure amie, dit discussions de tout et de n'importe quoi... Et on en est venu aux garçons qu'on trouvait mignon dans la classe... Je lui ai fais confiance et je lui ai dis ce que je ressentais pour ce garçon. Pendant plus de 3-4 mois, elle m'a encouragé pour aller lui parler... Pour moi, c'était comme arriver au bord des chutes du Niagara... Le vertige, le vide, l'inconnu au bout de la descente... Le flou total quoi... Même s'il avait l'air gentils et attentionné, j'avais peur... Peur de lui, peur de sa réaction, peur de la mienne aussi... Je me suis bien imaginée tous les scénarios possibles... Pour appréhender sa réaction et la mienne... Mais impossible, je ne le connaissait quasiment pas et donc je ne pouvais rien prévoir.
Finalement j'ai décidé de lui dire le dernier jour de l'année... Je savais qu'il partait l'année d'après donc si la réponse était négative, je l'aurais vite oublié... Et puis si j'avais par une chance inouïe, le plaisir d'entendre un "oui" provenant de sa bouche, les grandes vacances auraient été là pour faciliter la situation...
Mais il ne faut pas croire que ça a été facile... Tout d'abord, c'était un pote de mon frère... Vous devez penser "ah mais c'est cool, comme ça elle a pu demander à son frère de faire l'intermédiaire !!!"... Que dalle oui ! Enfin au début... Je ne parlais pratiquement jamais à mon frère de sujets aussi personnels... Et je peux vous assurer que ça a été dur... Très dur... Et c'est pour ça d'ailleurs que je remercie ma chtite pour m'avoir soutenu tout au long de cette histoire... Donc j'en reviens à mes moutons... J'en ai quand même parlé à mon frère et il a pu en parler a son copain. Ça c'était le matin de l'avant dernier jour de cours... Je me demandais pourquoi il me regardait bizarrement pendant toute la journée, mais quand j'ai su que mon frère lui avait parlé (c'est-à-dire le soir en rentrant... Donc c'était pas cool) j'ai tout de suite compris...
Le lendemain je décidais donc d'aller lui demander sa réponse, en face... Et bien il m'a fallu vraiment beaucoup de courage parce que j'ai failli tomber plusieurs fois... Je n'avais plus de jambes... C'était horrible. Donc à la sortie du cours, je l'appelle, on se met à l'écart et il me dit tout bas "je suppose que tu veux une réponse... " et moi "bin... Ouais...". Instant magique pour moi... C'était la première fois que je lui parlais, et le sujet n'était pas l'un des plus simples à aborder... Mais j'ai réussi... Enfin... Sa réponse fut "je suis désolé mais je ne ressens rien pour toi... Je suis désolé... " et il me dit ça tout bas, pratiquement la tête tournée contre le mur... Après ça, on a échangé 2-3 mots et on s'est dire au revoir (Même si l'on se retrouvait en cours après lol).
Le pire fut la descente des escaliers... 3 étages... C'était horrible parce qu'il me suivait... J'ai failli tomber plus d'une fois... L'horreur totale. Je suis finalement arrivée dans la véranda du lycée, pour rejoindre mes amies. Il n'y avait que ma chtite au courant de la discussion qui venait de se faire car elle m'avait soutenue jusqu'au dernier moment. Je lui ai donc raconté... J'étais au bord des larmes, mais il ne fallait pas que je pleure devant tout le monde, je ne voulais inquiéter personne et surtout je ne voulais pas que ça se sache... Donc sourire forcé oblige, mais ma chtite était là pour me remonter le moral et elle avait réussi (du moins pour la journée au lycée). Lui, il est retourné tranquille vers ses potes. Quelques regards furtifs et je suis remonté en classe avec mon amie.
On fini la journée, et je rentre chez moi... Et là, le cafard, le blues, les idées noires, une folle envie de lui courir après et de lui faire comprendre mes sentiments... Je voulais le revoir. Les chutes du Niagara me paraissaient si loin mais proches en même temps... Je voulais le revoir. Je n'ai pas dormis de la nuit.


Après...

Je l'ai revu au bac de français... Je lui ai dis bonjour et fais la bise... Mais il y avait mon amie avec moi ^^ sinon je ne l'aurais jamais fais... Il était cool et apparemment, ne paraissait pas plus troublé par le fait que je vienne lui dire bonjour alors qu'il m'avait rejeté 1 semaine avant...
Depuis ce jour, je n'ai pas cessé de l'aimer. Même si sa réponse est et sera toujours négative, je continuerais à espérer... Je sais, il faut passer à autre chose... Mais même si j'ai réussi à l'oublier pendant 3-4 mois, le jour où je l'ai revu, tout est revenu... Et même si je m'intéresse à d'autres garçons, il ressurgit toujours dans un coin de ma mémoire, et occupe alors toutes mes pensées.
Aujourd'hui j'aimerais lui dire quelque chose... Mais je n'en ai pas le courage. Alors je l'écris ici, même si je suis à 100% sûre qu'il ne lira jamais cet article... Mais bon c'est pour laisser une trace, un écrit, un sentiment enfoui au fond de mon cœur prêt à ressurgir à tout moment...


Une petite vérité...

J'ai écris mon histoire le 31 août 2006, en pensant la publier à ce moment là. Or je n'ai jamais eu le temps de le faire, à cause de la rentrée à la fac et le déménagement pour l'appart...
Il faut que vous sachiez que lorsque j'ai écris cela, je sortais avec un autre garçon... Bon aujourd'hui, je me suis séparée de lui. Mais c'est pour vous dire l'attachement que j'ai pour le garçon dont je ne fais que vous parler depuis le début. Même si je suis à la fac et donc à plus de 150 km de ce garçon, je le revois régulièrement et je correspond avec lui via le net... Ce sont des discussions banales bien entendu... Je ne peux pas espérer plus de lui, il accepte que l'on corresponde et c'est déjà bien. Malheureusement, j'ai toujours des sentiments pour lui, et j'en avais même quand je sortais avec mon ex (c'est d'ailleurs la raison pour laquelle j'ai arrêter de fréquenter ce dernier...). Le clou du spectacle c'est que je l'ai croisé en ville, alors que j'étais main dans la main avec mon ex... Je ne vous raconte pas la situation... J'avais l'impression que je mentais aux deux garçons. L'un, parce que j'étais amoureuse de l'autre, et l'autre, parce que je n'étais pas réellement amoureuse du 1er alors que je sortais avec ce dernier.
Ça fait 3 ans que ça dure et je n'arrive pas à l'oublier. Mes sentiments s'estompent peu à peu, quand je ne le revois pas avant longtemps, mais je sais que de toute façon je serais amenée à le recroiser un jour ou l'autre. C'est quand même un copain de mon frère...

Alors voilà, je vous demande de l'aide... Ne me dites pas de l'oublier, c'est ce que j'essaie de faire depuis 3 ans... Dites moi ce que vous en pensez, ça me suffira et ça m'aidera a sortir de cet enfer amoureux...

Certains me reconnaitrons peut etre, je leur demande donc de se taire et de ne pas me harceler avec cette histoire. Merci.
L'auteur : Luciole La p'tite
27 ans, Bordeaux (études) (France).
Publié le 15 janvier 2007
Modifié le 24 décembre 2006
Lu 799 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲