Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Une histoire d'amour

J'arrive juste à temps, il est là à quelques mètres de moi.


J'arrive juste à temps, il est là à quelques mètres de moi. Je me penche par dessus la balustrade. Il lève la tête et je le regarde. Je sais que c'est ma dernière chance. Il suffit que je prononce ce mot si simple mais je n'y arrive pas. Il me regarde avec ses yeux innocents, il attend ce mot si simple. Je le regarde et je souris. Il me sourit, il a un très beau sourire. Le train arrive. Il reste impassible. Je le regarde. Il est si beau avec son air innocent. Je me vois dans ses yeux, moi et mon sourire avec mes cheveux qui touchent presque son visage. Je le regarde. Il me regarde. Nous nous regardons. Il attend toujours ce mot. Le signal de départ retentit. Il tressaille mais continue de me regarder. Il essaye de déchiffrer mon visage. Mais pourquoi est ce que je n'arrive pas à lui dire ce qu'il veut ? ! Une larme coule de mes yeux et tombe sur sa joue. Il baisse la tête et se retourne vers le train. Il avance. Je le regarde monter dans le train. Je le vois s'asseoir à coté d'une fenêtre. Il regarde droit devant lui. Il essuie ma larme. J'essuie ma larme. Le train démarre, lentement puis plus rapidement. Je vois ce point bleu disparaître au loin. Ca y est il est parti. Je ne lui ai pas dit ce mot de 5 lettres si simple qu'il espérait tant. C'est fini. Notre histoire est finie.


Cette histoire a débuté 2 ans plus tôt. Nous nous sommes rencontrés à une fête. Nous avons dansé toute la soirée puis étant en manque de sexe tous les deux, nous avons couché ensemble. Une banale histoire de sexe sauf que nous nous sommes revus quelques jours plus tard dans un centre commercial. Nous avons beaucoup parlé cette fois-ci tout en nous promenant. J'ai appris qu'il s'appelait Samuel, qu'il était directeur financier de la Poste, qu'il habitait à Paris dans le 13ème arrondissement et plein d'autres détails inutiles. On a passé 2 ans extraordinaires. On a visité plein de pays : l'allemagne, le canada, l'australie, le japon, le congo, la russie, l'italie, l'espagne et les états-unis. On a jamais eu la routine des vieux couples, je découvrais tous les jours une nouvelle chose chez lui. Nous faisions, chaque jour, quelque chose de nouveau. C'était merveilleux !


Et puis hier, il m'a annoncé qu'il avait été muté à Marseille mais que si je le désirais, il resterai. Je n'ai rien répondu. Il m'a dit que c'était normal que je sois sonnée et qu'il me laissait le temps de réfléchir, qu'il partait demain à 16h40 à la gare de st Lazare. Il m'a embrassé puis il est parti sans ajouter un mot de plus.
Il m'aurait demandé cela une semaine avant, je lui aurais dit de rester sans hésiter mais entre temps, j'ai rencontré un homme, un homme qui m'a fait douter de l'amour que j'éprouvais pour Samuel. Pour l'instant, nous ne sommes qu'amis mais je sens que ça pourrait évoluer et je n'ai pas pu me résoudre à casser sa carrière sans être sûr que cela en valait la peine pour lui comme pour moi. Je suis désolée, Samuel. C'est pour ça que je n'ai pas pu te dire ce mot si simple que tu voulais tant entendre : Reste
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
Re: Une histoire d'amour
Posté par athéna le 26/08/2006 22:37:49
C'est bien écrit. Mais je pense que quand on aime vraiment l'autre personne rien ne nous fera douter de l'amour que l'on porte à son égard... Que ce soit une nouvelle rencontre ou autre... L'amour est un sentiments unique et fragile certes, mais quand on aime vraiment ça ne se brise pas... Ceci n'est que mon avis perso bien sur ^^
Re: Une histoire d'amour
Posté par 79.fafou le 15/02/2006 22:52:52
Ce qui est triste a mon gout, c'est de parler de sexe comme on parlerais de nourriture...l'appetit sexuel ronge t'il les hommes et les femmes au point de les voir coucher ensemble sans meme connaitre le prenom du partenaire ? qui suis je pour juger me direz vous, et bien une personne qui se trouve decue par la nature humaine. Mais treve de commentaire sur mes anecdotes personnels...
Pour revenir à cette histoire, je trouve encore plus triste que l'amour soit aussi pauvre et fragile alors que la routine ne semblait pas marquer la pas dans le couple. Je ne preche pas la morale, et je refuse de jeter la premiere pierre à cette fille car elle n'est que le reflet d'une société qui prone des valeurs et des moeurs moins prudes et plus libertines qu'antan. Est ce vraiment la fin d'un myhte ? le plaisir de la chair precede t'il desormais celui de l'amour ? Pour revenir precisement à cette histoire, je trouve que la vie joue trés souvent des tours, et qu'en prenant compte de cela, il faut eviter de fonder tous les espoirs en un propice amour qui viendrait enchanter nos sombres jours. Ce ne sont pas les parles ici d'un depressif en proie au doute mais bien d'une personne qui a observé la déchéance autour de lui. Dans le cas present, le sort a eu pitié du jeune homme car il avait decidé qu'il ne resterait pas souffrir d'une inevitable desillusion en voyant dans les yeux de cette fille un amour eteint, qui s'illuminerait pour un autre.
C'est sans doute ca finalement la nature humaine...
Re: Une histoire d'amour
Posté par bananagou le 31/01/2006 06:58:16
Tu souris beaucoup.

:-D

Mais j'ai essuyé une larme sur la fin..
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
Publié le 31 janvier 2006
Modifié le 04 janvier 2006
Lu 2 264 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲