FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Une matinée mentholée

Le 12 mai 1983 à 11h24, alors que monsieur Chabot, un trentenaire habitant dans un pavillon de la rue Lepoix, commence à tondre la pelouse de son petit jardinet bien propret en évitant soigneusement les parterres de tulipes de sa femme Sylvie, chuine la petite Bertie Chabot, leur fille de 5 ans, dont la poupée Cynthia vient de perdre un bras...


Le 12 mai 1983 à 11h24, alors que monsieur Chabot, un trentenaire habitant dans un pavillon de la rue Lepoix, commence à tondre la pelouse de son petit jardinet bien propret en évitant soigneusement les parterres de tulipes de sa femme Sylvie, chuine la petite Bertie Chabot, leur fille de 5 ans, dont la poupée Cynthia vient de perdre un bras.

Quelques maisons plus loin, dans une rue parallèle, monsieur Gruo, dérangé par le bruit de la Wolf électrique tractée flambant neuve de son voisin, augmente le son de son téléviseur diffusant son émission favorite "l'appétit vient en mangeant". Ce qu'Alexis Gruo aime, c'est entendre le crépitement de l'entrecôte au contact de l'huile chaude et voir comment l'animateur, en un tour de main, peut éplucher et découper des pommes de terre pour en faire des frites.

Au même moment, son épouse Marie-France Gruo se fait dorer les orteils sur la terrasse, en dévorant "Les Dix Petits Nègres" d'Agatha Christie. Ce que Marie-France apprécie particulièrement, c'est de porter un de ces immenses chapeaux et des lunettes noirs. De cette façon, elle peut espionner à sa guise les allers et venus des passants sans être repérée et peut imaginer être une dangereuse meurtrière épiant sa prochaine victime. Mme Gruo est enceinte de huit mois et demi et, à 11h 29, alors qu'un nouveau crime vient d'être commis, elle est soudainement en proie à de violentes contractions. Lorsque enfin elle reprend son souffle, il est 11h36. Elle lance alors un appel de désespoir en direction de son mari qui, trop impliqué dans la préparation de la sauce au poivre, ne l'entend pas. Elle implore alors qui veut bien l'entendre de venir l'aider mais le quartier, bercé par le doux ronronnement de la tondeuse et plongé dans la somnolence de cette douce matinée ensoleillée, fait la sourde oreille.
A 11h 39, Mme Gruo s'effondre dans la menthe.

Annabelle Barbier, un sac de commission à la main et son cabas à roulette la suivant comme un toutou, revient du marché en traînant des pieds. Il faut dire que de sa main libre elle compte sa monnaie. Elle trébuche alors sur un galet et toutes ses pommes reinettes roulent sur le trottoir de la rue des Trois Epis. Ce qu'Annabelle déteste c'est d'avoir le sentiment de s'être fait gruger mais ce qu'elle déteste encore plus ce sont les pommes talées. Un des fruits s'arrête devant le portail métallique du numéro 19. Annabelle très contrariée part le chercher, le ramasse et s'arrête net. Elle paraît aux aguets. Elle entend des plaintes, là, juste derrière le bosquet. Annabelle est de nature plutôt spontanée mais c'est surtout une vilaine commère dans le quartier. Sa curiosité l'emporte alors elle pousse le portail et se retrouve nez à nez avec Mme Gruo en train d'accoucher. La reinette lui en tombe des mains.
Reprenant ses esprits, elle court jusqu'à la porte d'entrée, grimpe l'escalier, tire Alexis Gruo de la télé et l'emmène au Rez-de-Chaussée. Alexis s'agenouille près de Marie-France, pose sa main dans la sienne et hurle soudain à la mort. Sa femme lui serre si fort les doigts qu'il en tombe à terre. "Appelez les secours !" ordonne t'il à Annabelle.

A 13h19, deux infirmiers, une sage-femme, une marchande de journaux qui épie si on ne lui pique pas ses courses, un professeur de mathématiques qui n'a plus du tout envie d'entrecôte et un nouveau-né pleurant toutes les larmes de son corps, sont réunis en un drôle de tableau. La tondeuse est déjà arrêtée depuis un moment mais la télévision crache encore les mauvaises nouvelles du JT.

Ainsi naquit la petite Menthe Gruo.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (6)
Re: Une matinée mentholée
Posté par rocket-girl le 03/02/2006 22:07:24
Un histoire sympathique et ensoleillé finit bien moi aimes les histoires assez triste, celle la je la trouve vraiment superbe....et vraiment très imaginative...
Re: Une matinée mentholée
Posté par kitty le 28/01/2006 19:51:30
ton histoire est simpa mais c'est vrai que le fin est un peu décenvante! mais par contre on se demande où le texte va nous emmener et ça c'est super!!
Re: Une matinée mentholée
Posté par tchit le 28/01/2006 18:37:38
C'est très bien écrit. Très bon style.
Maintenant pour ce qui est de l'histoire : si ça se fini comme ça c'est décevant. Si c'est le début d'un roman ou d'un récit, c'est genial (et avec une bonne intrigue et un style si bon tu trouves un éditeur dans les 2 semaines qui suivent).
Re: Une matinée mentholée
Posté par jacqueschirak le 28/01/2006 16:15:46
C'est comme ça que tu es né?
Re: Une matinée mentholée
Posté par adrianna le 28/01/2006 16:08:50
quelle belle histoire :d
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (6)
L'auteur : Menthe Poivrée
32 ans, Nancy (France).
Publié le 28 janvier 2006
Modifié le 31 décembre 2005
Lu 847 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143