Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Une preuve d'amour à ma façon

Je suis un animal moderne, respectant des principes moraux sous les yeux des pulsions primaires des animaux. Au plus profond de mes fondations, l'envie indétectable de tuer me ronge. Malheur à toi si tu m'enlèves celle que j'aime, j'avancerai comme un coquille vide en écoutant que la mélodie de mon animalité refoulée...


Ce que la vie nous apporte n'est pas forcément bon. Le soleil, lui, brillera même quand l'humanité poussera son dernier soupir.

Il est temps d'avoir la vie devant nous, profiter, manger, et aimer, oui aimer, ce mot fascine et rend fou. Je suis fou, fou d'amour et de rage. La situation n'a pas besoin d'être ce qu'elle est, elle s'oriente vers une discipline inconnue à l'existence de ce qu'elle n'est pas. Pour faire simple, la solution est complexe, et soigneusement enregistré dans les yeux de la nature et des réflexions qui hibernent. Ne soit pas perdu, le chemin que je te montre est le plus praticable, tu entres dans mon esprit, ma manière d'être et de penser. Ici pas besoin d'ordre ou de désordre, rien n'est à sa place, tout bouge tout le temps. Les pulsions m'animent et font de l'endroit ou tu es, le théâtre de la plus grande bataille entre la vie et l'envie. Quel bon moment pachydermique que nous allons passer ensemble, un de ces jours, j'aurai le courage de te sourire et d'admirer à quel point les envies ne me dirigeront plus, il n'y aura que la morale et mon esprit. C'est un combat à mort entre les désirs imperceptibles et troublants, face aux blasphémateurs de réalités animales, qui ne jurent que par la raison.

Dérision total des affinités entre l'être et la raison. Je suis un animal moderne, respectant des principes moraux sous les yeux des pulsions primaires des animaux. J'envie la vache qui broute et le loup qui chasse. Au plus profond de mes fondations, l'envie indétectable de tuer me ronge. Je ne parle que de moi et de mon moi que je n'ai pas. Je suis contraint par mes sentiments à respecter ma vie et celle de mon entourage, sans çà, ma vie serait bercée par de pulsions destructrices, des désirs avides réalisables par mon simple entendement.

Oui toi, chacal du monde, insecte de nos esprit, destin cruel et malicieux je te fixe au plus profond de mes yeux, t'indiquant qu'au fond de mon cœur brûle la haine et la rage, que dans ma tête, dans les abysses de mon esprit est caché le désir de succomber à mes pulsions les plus animales. Soit sans crainte, pour l'instant l'amour m'anime et me fait tenir vers le droit chemin de l'homme. Malheur à toi si tu m'enlèves celle que j'aime, si le sort de nos vies n'est pas scellée, mon corps sera perdu et ma tête inutile, j'avancerai comme un coquille vide en écoutant que la mélodie de mon animalité refoulée...

Ce texte t'es dédié, c'est juste une preuve d'amour à ma façon.
L'auteur : Vieux Gouranga
29 ans, Reims (France).
Publié le 03 décembre 2006
Modifié le 05 novembre 2006
Lu 757 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲