Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Une si belle amitié

On s'est connu au jardin d'enfant et, jusqu'à 16 ans, on ne s'est jamais quitté... Je croyais que rien ne pouvait nous séparer mais quand l'amitié se transforme en amour et que l'un est malheureux, il vaut mieux tout stopper...


Lui c'est Loïc, moi Laureen, même initiale, L comme un Lien très fort qui nous a rapproché dès l'enfance. Deux enfants inséparables, qui s'aiment comme des frères et soeurs. Jusqu'à 16 ans, on ne s'est jamais séparé. Tous nous unissait, nous n'avions pas de père, pas de frère et soeur et nos mamans étant amis, on fréquentait la même école, partions en vacances ensemble et partagions le même club de sport. Loïc était tout pour moi, un ami, un frère, un père parfois. Et moi, j'étais sa petite soeur, celle qu'il défendait et protégeait envers et contre tous... A l'école, nous étions tout le temps ensemble, je le suivais partout, j'étais son ombre. Je l'aimais comme une soeur peut aimer son frère, je l'admirais et rien ne pouvait nous séparer. Du moins, je le croyais...


Le lycée

Quand nous sommes entrés au lycée, nous n'étions pas dans la même classe. Malgré nos insistances, le directeur n'a pas voulu que nous changions. J'ai appris, plus tard, que ma maman était la cause de cet éloignement. Cela ne nous a pas empêché de nous voir, Loïc et moi. Je l'attendais après les cours, il faisait pareil pour moi. On rentrait ensemble chez nous, bien après l'heure officielle de fin de cours. On s'arêtait pour boire un verre dans un pub, on parlait des devoirs, de nos camarades de classe, de nos prochaines vacances...
Quelques semaines après la rentrée, on était assis à une table de notre bar habituel quand je lui ai annoncé qu'un garçon s'interessait à moi, un certain Nicolas et qu'il me plaisait bien. Il a paru etonné puis m'a dit que ce n'était pas quelqu'un de bien, qu'il sortait avec pleins de filles à la fois, et que ces filles n'avaient pas la réputation d'être des saintes. J'ai répondu qu'il n'avait pas l'air d'être si nul que ça et qu'il avait été très sympa avec moi. Loïc s'est alors enervé et a quitté le pub. Moi, je suis rentré chez moi en me demandant comment il pouvait connaître ce Nicolas alors qu'il n'était même pas au lycée...
Loïc ne me parlait plus, il m'évitait, changeait de couloir s'il m'apercevait dans le même que lui, détournait son regard quand je l'observais... Je ne comprenais pas sa réaction, j'avais l'impression de ne plus compter pour lui, d'être "contagieuse", je ne l'avais jamais connu aussi jaloux... Je ne savais pas quoi faire, Nicolas me plaisait, plus je passais du temps avec lui et plus je tombais sous son charme, c'était quelqu'un de bien, ça se sentais... Il était au courant pour Loïc mais ne disait rien de mal à son sujet, il me répétait sans cesse : " Tu ne croyais quand même pas qu'un garçon aurait pu resister à une si jolie fille ! ". Au fil des jours, je tombais amoureuse de lui et il tombait amoureux de moi. Mais je gardais Loïc dans un coin de ma tête et j'étais malheureuse que tout se finisse sans aucune explication. Alors, j'ai débarqué chez lui, sans prévenir, comme je l'ai fait des milliers de fois dans le passé, je suis monté dans sa chambre et l'ai forcé à me parler; il m'a répondu qu'il ne voulait plus me voir, que j'étais devenu une inconnue, qu'il n'avait plus besoin de moi et de mon amitié... Je suis resté stoïque pendant quelques secondes, j'ai regardé son visage, il avait l'air tellement malheureux. J'ai éclaté en sanglot, je me suis confondue en excuses et j'ai laissé tombé Nicolas...


J'ai le droit d'aimer

Après une bonne discussion, Nicolas avait compris... Rien ne se passerait entre nous, Loïc était le seul qui comptait dans ma vie et personne ne nous éloignerait l'un de l'autre...
Tout a repris comme avant, de nouveau, les deux L étaient inséparables. Je m'éfforcais de ne plus penser à Nicolas mais chaque nuit, je rêvais de lui... Loïc avait retrouvé le sourire mais c'est moi qui était malheureuse. Je crois qu'il faisait semblant de ne pas le voir pour éviter d'en parler. Ce petit "jeu" a duré jusqu'à la fin de l'année, jusqu'à cette soirée de fin d'année où Loïc n'a pas pu m'accompagner, j'y ai retrouvé Nicolas, il était venu seul, comme moi... Il était assis autour d'une table avec des copains à lui. Je l'ai regardé sourire et parlé sans qu'il me voit pendant quelques minutes. Puis il s'est retourné et m'a fait face, il s'est levé et s'est approché de moi. On est sorti et on a parlé toute la nuit... Je l'aimais, j'en étais sûre, je ne voulais pas tout gâcher entre nous... Si Loïc voulait me garder, il devait comprendre... Mon choix était fait, Nicolas me donnait une autre chance et je voulais la saisir sans penser aux conséquences. J'avais le droit d'aimer...
Le lendemain, j'ai tout raconté à Loïc, tout... J'aimais Nicolas et je voulais vivre quelque chose avec lui... Loïc n'a pas compris... Quelques jours plus tard, j'ai recu une lettre de sa part, il disait qu'il était amoureux de moi et qu'il ne l'a su que lorsque qu'il m'a vu avec Nicolas, qu'une force interieure lui avait "taillader" le coeur et qu'il ne pouvait vivre à mes côtés en sachant que j'en aimais un autre. Il voulait m'oublier alors il est parti étudier à l'étranger avec Emmaüs.

Je ne l'ai jamais revu, et jamais je n'ai eu de nouvelle depuis 5 ans; j'espère qu'il va bien et qu'il est aussi heureux que moi. Il restera toujours quelqu'un de très spécial à mes yeux... Je l'aimerai toute ma vie, comme une soeur aime son grand frère...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (18)
Re: Une si belle amitié
Posté par jacquesv le 18/01/2007 02:48:45
laureen,
Vraiment très bien écrit!!
Il est toujours possible de retrouver quelqu'un, mais à quoi bon réveiller de vieux souvenirs... Tu as Nicolas!
Re: une si belle amitié
Posté par ushiwa.sasuke le 13/11/2006 11:03:30
Moi je vis un peu à la même histoire à 2-3 trucs près...

Nous nous entendons vraiment bien on se raconte tout on est tjs très calins l'un envers l'autre... Malgré ca on sait très bien qu'il y a un peu plus entre nous 2...on en a parlé bcp mais le problème c'est qu'on ne sait pas trop quoi faire...Il y a plusieurs complications lié à nos vies privées...(trop long à expliquer) nous avons déjà flirté ensemble quelques foi mais rien de plus...

Cela nous tracasse...on a peur de perdre toute cette complicité si nous nous mettons ensemble...mais on se dit que l'on ne peut pas rester comme ca toute la vie...

Maintenant la question est de savoir quoi faire?

Moi je dis laisser le temps décidé...

Modifié le 13/11/2006 11:04:53
Re: une si belle amitié
Posté par antoine_802 le 12/11/2006 13:11:10
Hé bien mdr le chant des reves ,je pense que chaque situation existe ,reste a en evaluer les probabilités que ça foire .Toi tu es sorti avec cette fille preuve que c'est allé plus loin que l'amitié ensuite un retour a "la normal..riche de cette experience vivre l'amitié a été a nouveau possible .C'est un parcour particulier vécu par deux personnes particulières ,je pense que croire ou ne pas y croire n''est pas la question ,je pense que l'amitié avec une fille est tout a fait possible mais "risqué" si on observe pas certaines regles ,il faut dc des le départ partager de la confiance et de la sincèrité avec cette personne pour esperer nouer une belle amitié .

Modifié le 12/11/2006 13:19:37
Re: une si belle amitié
Posté par le chant des rêves le 11/11/2006 21:16:44
slt Laureen. Je voudrais m'adresser à tous ceux qui ne croient pas en l'amitié entre un garçon et une fille. Je connais une fille depuis 3 ans, on a été dans la même classe durant deux ans et on était de très bons amis, on se faisait énormément de sorties à Paris, on était tout le temps ensemble. Juste avant les grandes vacances, nous sommes sortis ensemble; notre amour n'a pas tenu. Aujourd'hui, nous sommes redevenus amis, mais je ressens toujours un manque pour elle, j'ai besoin d'être avec elle. Seulement, depuis les vacances de la Toussaint, elle sort avec un autre mec. Alors, je me suis dit qu'on ne se verrait quasiment plus; elle préferait voir son mec que moi. Et pourtant, elle m'a affirmé qu'on continuera à faire nos sorties. J'ai alors compris qu'on peut lier une amitié avec une personne de sexe différent. Alors, essayez de faire comme moi: dites-vous que vous voulez qu'elle soit heureuse; et que si elle ne vous a pas choisi, alors ce n'est pas la personne de votre vie, mais qu'elle est sûrement une personne sur qui vous pourrez compter toute votre vie.

Modifié le 11/11/2006 22:51:56
Re: Une si belle amitié
Posté par sosita le 18/09/2006 22:04:50
oui je l'espere aussi ,je vais faire de mon mieux pour tous lui epliqué meme si le prix seras de le perdre ,mais si c'est pour sont bien il faut le faire je peux pas nier aussi que depuis que j lai connu j me suis enfermé sur moi je me suis pas laisser la chance de rencontrer d'autre personnes est je crois bien que c'est le moment de le faire pour m'eloigner de lui
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (18)
Publié le 22 août 2006
Modifié le 29 juin 2006
Lu 1 477 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲