Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Une victoire de l'Equipe de France aux allures de déception

Pour ce match amical face aux états Unis, le sélectionneur Laurent Blanc a décidé de présenter une équipe remaniée pour permettre à de nouveaux joueurs d'honorer une première sélection et de prétendre à une place de titulaire ou du moins dans le groupe de 23 joueurs pour l'euro 2012.


Ce match amical était l'occasion idéale pour les nouveaux joueurs intronisés par Laurent Blanc de faire leur preuves et ainsi prétendre à une place dans la liste des 23 pour l'euro 2012.
C'est surtout dans le chantier de la défense qu'il y avait des places a prendre. Hier, Adil Rami faisait office d'ancien du haut de sa 16ème sélection en Equipe de France au coté de Jérémy Mathieu et Laurent Koscielny qui honoraient leur première sélection et Mathieu Debuchy sa seconde. Laurent Blanc a choisi pour ce match d'aligner deux milieux défensifs : Yann M'Villa qui devient incontournable en équipe de France comme l'atteste la grande confiance de Laurent Blanc, il est le plus utilisés des joueurs de l'équipe de France depuis l'intronisation du sélectionneur. A ses cotés, le choix s'est tourné vers le marseillais Alou Diarra qui bénéficie encore de la confiance du sélectionneur malgré ses mauvaises performances depuis le début de la saison.
Sur les cotés, deux joueurs qui ont ce profil de dribbleur capable d'apporter leur vitesses de percussion pour amener le danger dans la surface : Franck Ribery et Jeremy Menez qui devait prouver qu'ils ont leur place pour un rôle de titulaire.
Ce match était l'occasion de tester de nouvelles possibilités pour Laurent Blanc, ce qu'il fit en plaçant deux attaquants sur le front de l'attaque : Karim Benzema dans un rôle de neuf et demi et Kevin Gameiro, sensé apporter le danger par ses appels en profondeurs et sa précision dans les frappes.


Le fil du match

Dès le coup d'envoi, les joueurs français monopolisent le ballon mais ne parviennent pas à s'aventurer dans les 30 derniers mètres adverses biens gardés par une équipe des Etats Unis bien en place défensivement et faisait preuve de beaucoup d'engagement à l'image de Alou Diarra sèchement bousculé par Altidore dès les premières minutes de jeu.
l faut attendre la 17ème minute pour voir le premier tir français signé Karim Benzema. Mais la frappe du joueur du Real Madrid passe largement au-dessus des cages de Tim Howard. Les américains font preuve d'un bon début de match sans toutefois se montrer dangereux par manque de justesse technique. L'équipe de France peut ensuite profiter de nombreuses contres-attaques mais le repli des américains est très rapide. Les plus belles occasions de cette première période surviennent à la suite d'un bon travail de Ribery sur le coté gauche qui met ensuite en retrait sur Jeremy Menez dont la frappe s'envole au dessus du but américains et sur des centres de Debuchy notamment sur Karim Benzema ou Franck Ribery. Les joueurs rentrent au vestiaire sous les sifflets du public du stade de France après une première mi-temps bien en-dessous des attentes.
La deuxième mi-temps repart sur les mêmes bases mais les occasions françaises sont plus nettes. Sur un corner tiré par Ribéry, Adil Rami dévie la balle pour Karim Benzema dont la tête heurte la barre transversale (55e). L'attaquant français récidive dans la foulée sur un splendide coup-franc des 25 mètres mais sa frappe est de nouveau repoussée par un Tim Howard impérial.
C'es ensuite à la 69ème minute que Laurent Blanc decide de permettre au lyonnais Maxime Gonalons et le montpellierain Olivier Giroud d'honorer leur première sélection sous le maillot bleu, suivis quelques minutes plus tard par l'entrée en jeu de Loïc Remy et Marvin Martin. Aussitot entré en jeu, Remy se montre dangereux à la 70ème minute puis conclut d'une joli frappe dans le petit de Tim Howard impuissant après une splendide ouverture de Marvin Martin. Après cette ouverture du score, les americains n'abandonnent pas et continue de mettre en doute l'équipe de France. En cette fin de match, Olivier Giroud beneficient de deux occasions notamment une après une bonne percussion dans l'axe de Menez (67ème) mais ne parvient pas à cadrer ses frappes.
Les bleus s'imposent sans briller et devront montrer plus face à une équipe belge d'un niveau supérieur mardi au Stade de France.


Un bilan mitigé

Les nouveaux joueurs devait gagner des points hier soir. En défense les latéraux ont tenu leur place, Debuchy ayant confirmé qu'il pouvait prétendre à une place de titulaire sur le coté droit en vue de ses deux prestations tant sur le plan offensif que défensif et Jeremy Mathieu pourrait inquiéter Abidal et Evra pour le poste de latéral gauche en vue de sa bonne prestation. En défense central Rami a livré une prestation solide tout comme son coéquipier Koscielny toutefois coupable d'un accrochage dans la surface d'Hugo Lloris qui aurait put inciter l'arbitre de la rencontre, M. Koukoulakis, a sifflé penalty en faveur des Etats-Unis.
Ensuite on peut se poser la question de l'efficacité du système mis en place et des joueurs qui le compose. On a vu sur la pelouse du stade de France une équipe coupé en deux avec deux milieux récupérateurs trop défensifs et incapables de se projeter vers l'avant. On a pu observer également un Jeremy menez combatif tant sur le plan offensif par sa percussion que sur le plan défensif où on l'a vu de nombreuses fois venir prêter main forte a Debuchy sur le côté droit de la défense mais malheureusement trop juste dans la dernière passe et devant le but à l'image de son homologue du coté gauche Franck Ribery. Devant on a assisté avec dépit aux appels de Gameiro non servies par ses partenaires ou l'impuissance de Karim Benzema pourtant acteur de quelques combinaisons intéressantes avec Menez ou Ribery. Quand aux joueurs tricolores rentrés en cours de jeu, on ne peut que saluer la performance de Marvin Martin qui à animer le milieu de terrain et auteur de la passe décisive du match et Loïc Rémy très remuant sur le front de l'attaque et auteur du but de la victoire. Quand à Giroud et Gonalons, on ne peut guère juger leur courte prestation qui n'auront su se faire remarquer durant le peu de temps de jeu accordé par le sectionneur.
Mardi soir contre la Belgique, Laurent Blanc a promis d'aligner une équipe "plus compétitive", les joueurs devront donc livrer une bonne prestation pour ne pas risquer de perdre leur place au profit des habituels remplaçants.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Guillaume Junillon
22 ans, Villiers sur marne (France).
Publié le 13 novembre 2011
Modifié le 13 novembre 2011
Lu 717 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲