Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Une vie si courte

Cette histoire est une histoire vrai et c'est la mienne enfin un des évènement qui a bien changé la vie que j'avais avant, et tout ça bien malgrès moi, alors si j'ai un message à faire passer, c'est que si vous aimez quelqu'un dite le lui... Avant qu'il ne soit trop tard surtout !


Je me suis toujours demandée à quoi ça servait la vie, enfin plutôt à quoi servait la mienne et je n'avais pas trouvée la réponse jusqu'au jour où il est mort... Difficile à vivre, encore plus quand on se sent coupable mais ce qui est arrivé est arrivé et on y peut rien. Il y a des choses comme ça qui sont difficiles à admettre, à vivre mais malheureusement on doit vivre avec en se disant qu'un jour peut être ça ira mieu...
Vous ne savez sans doute pas où je veux en venir mais je ne sais pas par où commencer, ça me semble si dure... Je n'ai jamais parlée de ce sentiment à qui que ce soit depuis qu'il est mort : il y a trois ans.

C'était un vendredi soir au moi d'octobre, il devait être au environ de 18 heures, il n'y avait que moi dans la maison, enfin les autres étaient dehors en train de jouer, ma mère était sortie et mon père dehors avec les autres. J'étais à l'ordinateur et écoutait de musique, c'était le week-end, j'étais heureuse ! Mais le télephone se met à sonner, je mets la musique en pause et vais répondre, au bout d'un fil, une personne emet de drôle de bruits...
Je demande qui sait, cette voix, si étrange qu'elle me fait presque rire, me repond presqu'en criant : "Passe moi ta mère !! ", je ne comprends pas, que lui veut-elle ?
"Elle n'est pas là ! " je repond, la voix me parle mais je ne comprend pas, personne n'aurait pu comprendre, je rigole, c'est plus fort que moi ! Mon père apparait à la porte, je lui passe le téléphone et tout en rigolant, lui explique qu'une personne veut parler à maman mais que je ne comprend pas ce qu'elle me dit. Il prend le téléphone, je continue de rigoler, soudain il s'exclame : "Quoi ? !! Mais tu vas te taire toi ! " je ne ris plus, il a du comprendre quelque chose, il dit : "Je vais essayer de la joindre ! " et il raccroche, je lui demande : "Qu'est ce qui se passe ? C'était qui ? ", il ne me repond pas... Il saisit le répertoire et tape rapidement les numéros sur le téléphone et referme la porte de la cuisine derrière lui, je n'entend plus... J'attend... Quelques minutes plus tard, la porte s'ouvre et je répète ma question " C'étais qui ? Qu'est ce qui se passe ? ", cette fois il me repond : "Ton cousin à eu accident, il a été renversé par une voiture. " Cette phrase retentie dans ma tête, je ne comprend plus, je ne dis rien... Tout ce passe si vite, je ne rigole plus du tout, loin de là, j'ai envie de pleurer... Toute la soirée n'est que confusion, mes parents nous ont mis, mon frère, ma soeur et moi, chez mes voisins, pendant qu'eux sont partis à l'hôpital, on a pas de nouvelles, je n'arrive pas à dormir, je prie, de toute mes forces en espèrant que Dieu m'entendra pour une fois...
Je me reveille, les autres dorment encore, je me lève et je vais dans la cuisine, ma voisine est levée, je m'assois, je n'ai pas faim, elle n'a pas de nouvelles... J'attend, je vais me lavée, je redescend, mon père est à la porte, je m'approche, je n'entend qu'une seule phrase de la conversation : "Peux-tu garder les enfants, il faut que nous allions voir le curé pour le caveau... " Ce n'est pas possible je n'y crois pas, je cours je lui demande : "Il est où ?? " Je n'attend pas de réponse, mon frère et ma soeur arrive à leur tour, ils viennent de se lever... Ils demandent : "Comment va-t-il ? " Mon père repond avec bien du mal : "C'est fini, votre cousin est mort... " Je ne peux pas entendre ça, je ne veux pas mais je reste là, je ne dis rien et ne pleure pas, pas devant eux.
Après le depart de mon père, je reste chez ma voisine, je vais m'asseoir, elle s'approche : "Je ne voulais pas te le dire, j'ai préféré laisser tes parents vous l'annoncer. " Je n'entend plus rien, je me lève, je vais chez moi, dans ma chambre, j'ouvre un album photo, il est là en face de moi, ce petit garçon de 5 ans que j'aime tant, je ne veux pas y croire, ce n'est pas possible, j'ai mal, je pleure...
J'ai décidé d'aller le voir, malgrès qu'on m'ai dit que ce n'était pas joli, il avait des bleus, des plaies, le choc avait été violent mais lorsque je me suis retrouvé au dessus de lui, il était allongé dans son lit, si petit, si blanc, je n'ai rien vu d'autre que lui, ce petit garcon si gentil et que j'aimais tant... Sa mère me prend la main : "Fait lui un bisous, dit lui au revoir... " C'est là que j'ai compris... C'était fini pour lui et moi je restais là avec ma peine à le regarder une dernière fois.
Ce fut très dur, je ne voulais pas qu'il se retouve seul, il était si petit, ce n'était pas sa place, ce n'est la place de personne d'ailleur alors porquoi lui ?? Il n'avait pas vécu, 5 ans c'est si peu, si peu pour dire à quelqu'un qu'on l'aime !
Aujourd'hui, j'ai encore mal, je me sens coupable, coupable de ne pas lui avoir montrer mon amour, et coupable du plus odieu des crime, coupable d'avoir ri, d'avoir rigolé alors que ma tante m'annoncait au téléphone que mon cousin allait mourrir... Ce n'est même pas envers celle qui l'a renversée que j'ai le plus de haine, c'est envers moi ! Je suis coupable d'être encore ici alors que lui n'y est déjà plus, coupable d'être heureuse ou malheureuse alors que lui ne peut même plus l'être... Coupable d'être ce que je suis sans doute...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (7)
Re: Une vie si courte
Posté par justimbe le 20/03/2005 14:24:42
j epense ke c'est pas la peine de te dir ke je suis désolé mais je le suis .c pas la peine de culpabilisé moi aussi j'ai 1 causin ki é mort il avait 13 ans j'avai 5 ans je l'ai meme pas connu je me suvien à peine de lui mais d'apre les foto je l'adorait et on ma di ke lui aussi il m m'aimait bien
Re: Une vie si courte
Posté par yvi le 20/03/2005 10:47:46
soit forte et ne t'accuse de rien la vie c'est comme ça et sache que là ou il est là-bas lui aussi pense à toi et sait que tu l'aimes autant qu'il t'aime les morts ne sont jamais morts ils sont là autour de nous mais d'une autre manière invisible. au contraire à chaque fois que tu feras une prière n'oublies pas de l'introduire ok! moi aussi j'ai perdu mon père il y a de cela 5 ans tu sais il était tout pour moi et dans mon rêve il m'a dit qu'i était toujours là près de moi et depuis ce jour je sais qu'il est là
Re: Une vie si courte
Posté par léane le 19/03/2005 13:10:47
merci beaucoup pour vos post sérieu ça m'a fait trop du bien d'en parler dans cet article. Enfin c'est une chose que je n'avais encore dite à personne, je vivais avec mais sans en parler ... Je crois que longtemps encore je m'en voudrais de ma réaction et que j'aurais mal en y repensant mais j'espère qu'un jour ça passera parce que je dois avouer que c'est un poid que je porte chaques fois que j'y pense et que c'est pas toujours facile...
Ma vie a continuée, la sienne nan, c'est le destin ou la fatalité je ne sais pas mais bon la terre continue de tourner comme on dit ... c'est dur à admettre et encore plus à supporter mais avec le temps je me suis dit que de toute façon c'était comme ça et pas autrement alors c'est à moi maintenant de l'accepter! En attendant merci bcp de m'avoir lu et merci pr les post aussi !!
Re: Une vie si courte
Posté par naboubala le 19/03/2005 08:40:41
wow moi ossi jé un tite couzine de 5ans et si jamé sa marivé se sr le chok total , t vrémen courageuse ..Biz xXxX
Re: Une vie si courte
Posté par soso_mzali le 18/03/2005 21:36:04
je suis vraiment desole pour toi. mais tes sentiments me paraissent normaux. lorsque dans mon lyece l'annee derniere, un camarade de classe s'est sucidé... je me suis senti, ou plutot, je me sens encore couppable. mais ne laisse pas cet evenement empieter sur ta vie. tant qu'il exsiste dans ton coeur, il vivra toujours.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (7)
L'auteur : Sophie .....................
28 ans, Rennes (France).
Publié le 18 mars 2005
Modifié le 23 février 2005
Lu 1 499 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲