FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Visite dans un lycée Ornais d'un Académicien

Non, non... Les langues anciennes ne sont pas encore totalement mortes puisque le "beau monde" les défend encore...


Le 3 Juin prochain, le professeur Jacques Jouana, Académicien de l'Intitut des Inscriptions et Belles Lettres (la "soeur jumelle" de l'Académie française) viendra rendre visite aux jeunes hellénistes et latinistes de Flers dans l'Orne suite à leur venue à l'Académie française le 26 Avril dernier.

Tout est parti d'un simple projet pédagogique scolaire dans le but de promouvoir les langues anciennes auprès des jeunes. En effet, Mme Barbier, professeur de grec au lycée Guéhenno, a au départ, simplement eu l'idée d'une visite à l'Académie française. Elle a donc demandé une invitation (sans vraiment y croire !) pour notre groupe en voyage à Paris à Mme de Romilly et au professeur Jean Leclant. Devant la motivation de notre professeur mais aussi très impressionés de nos effectifs en langues anciennes (80 élèves environ sur tout le lycée à une époque où l'on parle sans cesse de fermer ces options), ces derniers ont répondus favorablement à cette requête et le professeur Jean Leclant s'est même proposé de nous recevoir personnellement. Dans un souci de recevoir dignement les élèves, il a décidé de solliciter la présence de certains de ses confrères : les professeurs Callu, Poule et Jouana. Ainsi, nous avons été reçu en "grande pompe" par ces immortels de la culture française et, pendant plus d'une heure et demie, ils se sont entretenus avec nous sous la coupole, nous félicitant de l'intérêt que nous portions aux langues anciennes. En tant qu'élèves, ce que nous avons le plus apprécié, c'est l'accueil vraiment particulier qu'ils nous ont réservé : tenant beaucoup au protocole dans ce genre de visite, ils ont cependant manifesté envers nous une grande simplicité et se sont montrés très chaleureux.

Cette volonté de nous marquer les esprits en nous recevant d'une telle manière souligne l'intérêt que ces personnes portent à la culutre classique française. En effet, à une époque où les langues anciennes sont mal vues et de moins en moins enseignées, les Académiciens continuent de lutter pour la sauvegarde de ces matières. Par exemple, c'est dans ce but que Mme de Romilly a lancé son "appel" dans la presse en Janvier dernier. On peut donc comprendre le désir du Professeur Jacques Jouana de venir à Flers nous rencontrer, comme une manière de marquer de nouveau les esprits puisque cette venue sera une première en France. Aucun Académicien, jusqu'à présent, n'avait pris la peine de recevoir un groupe de scolaire sous la coupole et donc encore moins de se déplacer pour venir les rencontrer.

Enfin, beaucoup d'entre nous ont compris l'utilité de ces hauts personnages que nous imaginions avant plutôt comme des monstres de savoir tout "poussiéreux", comme les livres qu'ils étidient.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
Publié le 02 juin 2004
Modifié le 02 juin 2004
Lu 970 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143