Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Vous avez dit : espèces exotiques envahisssantes ?

Ce phénomène qui est l'un des plus dangereux pour la biodiversité de notre planète mérite bien qu'on lui dédie un article !


Certains d'entre vous doivent sûrement se demander de quoi il s'agit. Donc, commençons par une petite définition pour éclaircir la "chose" : Une "Espèce exotique envahissante" désigne toute espèce d'origine non-locale qui, s'implantant dans un écosystème ou un habitat naturel ou semi-naturel, constitue un facteur de changement et menace la diversité biologique locale.


Illustration

Bon, je sais, cette définition n'est pas très concrète donc, je pense qu'il serait intéressant de s'attarder sur un cas particulier d'espèce exotique envahissante et très d'actualité, celui de l"Algue Envahisseuse" ou pour les savants la Caulerpa taxifolia. Cette algue existe normalement en touffes réduites dans les eaux tropicales. Elle fut introduite dans les années 1980 dans l'aquarium de Monaco. En 1984, une première touffe d'un mètre carré est découverte sous le rocher de Monaco. En 1989 (soit 5 ans plus tard), 10 000 mètres carrés sont recensés. En 1994, 1, 5 millions de mètres carrés de Caulerpa sont recensés dans le bassin méditerranéen. On la trouve dans toute la méditerranée et est aujourd'hui aux portes de Gibraltar. En 1996, son évaluation est de 30 millions de mètres carrés. Etonnante et spectaculaire expansion, non ?


Quel est le problème ?

À coté de la destruction des habitats et des ressources alimentaires des espèces vivantes, les invasions d'espèces exotiques jouent un rôle majeur dans l'accélération du rythme de l'extinction des espèces. Pourtant, le phénomène des introductions d'espèces exotiques reste trop méconnu. La préoccupation est récente, il est vrai (le concept de biodiversité a été consacré pour la première fois au Sommet de la Terre de Rio de Janeiro, en 1992) mais le problème posé n'est pas nouveau. Hormis quelques exceptions rares telles l'introduction du lapin en Australie ou la disparition de toutes espèces autochtones en Corse, qui s'en soucie ? Il y a 3 ou 4 siècles, introduire de nouvelles plantes ou de nouveaux animaux d'Outre-mer en Europe était même considéré comme une action utile, d'où la vogue des jardins botaniques. Cependant, la situation est toute autre aujourd'hui ! L'élément nouveau est le fait que le phénomène s'est singulièrement accéléré à notre époque. Par exemple, il y a eu le même taux d'introduction de vertébrés en Nouvelle-Calédonie entre 1950 et 1990 qu'entre -800 et 1950 ! Une évolution qui se mesurait en millénaires se produit maintenant à l'échelle du siècle ou du demi-siècle. Les écosystèmes n'ont pas le temps de s'adapter et les équilibres ne peuvent plus se réaliser.


Quel désastre !

Les espèces invasives sont devenues un problème biologique, économique et social.
Au niveau biologique, ces espèces menacent les écosystèmes natifs que l'homme essaye de protéger. On peut supposer une diminution de la richesse spécifique endémique et une perte de leur diversité. Les problèmes que posent ces invasions est la colonisation de niche écologique, réduisant le plus souvent l'espèce native à un habitat confiné. Ces espèces deviennent alors encore plus sensibles aux perturbations environnementales. Beaucoup d'études montrent l'effet des nuisibles sur le comportement ou la taille des populations. Cependant peu d'études sont réalisées sur l'impact au niveau de la diversité génétique des espèces touchées. De plus, le concept d'espèces invasives reste très flou. Il n'est pas possible de déterminé avec précision à partir de quand une espèce peut être considérée comme envahissante.
L'impact économique des espèces envahissantes est considérable. Des milliards de dollars chaque année sont perdus par leur action et dépensés pour lutter contre ces espèces. En effet, des dommages ont lieu dans les récoltes (agricultures, apicultures, viticultures), dans les pâtures, les forêts et les mers. Cela vient s'ajouter le fait que les traitements pour diminuer les populations d'espèces envahissantes sont chers.
Au niveau social, ces espèces peuvent affecter la qualité de vie des hommes vivant dans les régions infestées. La sensibilisation qui a commencé tôt dans les milieux insulaires, n'a réellement commencé que par la prise en compte de l'opinion de la préservation des espèces en voie d'extinction. (Image : jacinthe d'eau envahissant le lac Victoria)


A la base !

De nombreux moyens ont donc été investis pour lutter contre ces espèces. Mais la meilleure solution ne serait-elle pas de prendre le problème à la base, c'est à dire de lutter contre les responsables des introductions ? Le hic est que ces introductions se font surtout de manières involontaires mais certaines d'entre-elles auraient pu être évitées. Pour plus d'informations sur le sujet, vous pouvez consulter ce site en anglais (désolé mais il existe très peu de sites francophones "valables" sur le sujet) : http://www.issg.org/booklet.pdf
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
Re: Vous avez dit : espèces exotiques envahisssantes ?
Posté par séléna0 le 04/03/2005 15:55:05
très intéressant... dans les exemples moins connus tu aurais pu parler des renouées du Japon introduites comme plantes ornementales... c'est surtout la raison des "invasions"
Re: Vous avez dit : espèces exotiques envahisssantes ?
Posté par petiteplume le 15/11/2004 21:32:52
Ne comprenant pas l'anglais,je n'ai donc pas été sur le site que tu nous recommendes,mais je te remerci de nous en avoir fait par en français.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
Publié le 13 novembre 2004
Modifié le 15 septembre 2004
Lu 1 143 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲