FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Voyage vers les 60's et 70's

Quand toute une génération se rebelle contre les tabous, prônant paix, amour, "voyages" psychiques, liberté sexuelle et provocation ! ...le tout soutenue par la musique, et quelle musique !!


Go Back to the 60's and the 70's

Et si on faisait un petit voyage dans le temps ? Allez, imaginez vos parents ou certains de vos profs à votre âge : cheveux longs, garde robe multicolore, pattes d'eph. capables de balayer le sol sur une circonférence de 30 cm ...et n'ayant qu'un mot à la bouche : « Révolution !! » Et oui, c'est bien eux, eux qui vous font la morale quand vous rentrez trop tard le soir, eux qui sont scandalisés à vous voir porter des vêtements qu'ils jugent « indécents ». Eux-mêmes qui faisaient partie de cette fameuse générations des années 60 ou 70, à un moment où le sida n'existait pas et où tout semblait permis !!!


Mais pour bien comprendre cette période de folie qu'étaient les 60's et les 70's, il faut aussi en connaître le contexte :
Imaginez : vous êtes jeunes, obligé d'être toujours tiré à quatre épingles et la seule musique qu'on vous laisse écouter sans crier au satanisme c'est Charles Trenet ou les autres variétés « gentillettes » de l'époque qui vous paraissent vite insipides. Vous avez néanmoins vaguement entendu parler d'un nouveau mouvement musical appelé Rock'n'Roll qui viendrait des Etats Unis et dont les interprètes n'auraient pas peur de brandir des sujets tabous tels que le sexe. Mais chez vous, le rock'n'roll est également un sujet tabou... D'ailleurs, n'avez vous pas honte ? Vous avez osé prononcer le fameux à quatre lettres : S**E ! ! Mais voyons, il faut que vous vous montriez bien élevé ! Qu'est-ce que les gens vont penser ? ? ? Voilà, c'était à peu près ça les années 50, si on résume... Il y a bien eu un espoir de révolte avec un certain Elvis Presley, mais ce dernier a semblé avoir subi un lavage de cerveau durant son service militaire
forcé...

Cependant, la machine était lancée : vous devez vous douter que tous ces jeunes prodiges ont fini par saturer : ras le bol de ce moule papa / maman dans lequel on est enfermé, et marre de ces fables de choux fleurs et de roses qui sont débitées pour expliquer la procréation ! Mais enfin, on est jeune !! Ne nous empêchez pas d'en profiter ! D'autant plus qu'aux USA , on est en pleine guerre froide et que les communistes peuvent envoyer une bombe atomique d'un jour à l'autre ! Alors pourquoi se soucier du futur en travaillant si demain on est mort ? Vivons l'instant présent !
C'est ce qui se passe dans les années 60 et 70 : les jeunes se déchaînent, brisent toutes ces règles et conventions, brandissant haut des pancartes marquées « Peace and Love » et laissant toute une génération de parents et de personnes « raisonnables » totalement L-a-r-g-u-é-s ! !

Et on découvre les plaisirs de la Marijuana, on en fait même pousser sous sons lit avec la bénédiction de maman qui trouve très bien que l'on s'intéresse à la jardinerie... et puis, comme elle le dit, ces petits palmiers, ils sont tellement charmants !

Ca peut aussi aller plus loin : vous êtes invités à une soirée, et du LSD circule dans des verres de coca : on hésite à essayer... on ne connaît pas bien, c'est peut être dangereux... Votre meilleur ami se lance, vous vous dites : « Comment on voit si ça fait effet, ce machin ? », et puis un quart d'heure après le copain est sur le toit de la maison en hurlant qu'il est un dieu vivant avant de sauter tout habillé dans la piscine qui est en bas (heureusement qu'il ne l'a pas raté, ça fausse souvent la perception, le LSD). Puis vous tentez de le raccompagner chez lui, un peu boiteux (quelqu'un ; qui de toute évidence n'avait pas attendu le début de la soirée pour consommer des substances hallucinogènes- avait « garé » sa voiture dans la piscine, n'ayant pas trouvé de meilleure place) . Mais en voyant que votre ami s'émerveille devant le moindre brin d'herbe, leur trouvant des charmes jusqu'alors ignorés, vous vous dîtes que ses parents risqueraient de se rendre compte que leur progéniture n'est pas dans un état tout à fait normal, et qu'il vaudrait mieux, pour sa sécurité, de le laisser à sa contemplation des «miracles de la nature » (il vient tout juste de passer à une pâquerette) jusqu'à ce qu'il se rende compte par lui même combien il est ridicule à quatre pattes et le nez plongé dans le parterre. (ce qui signifierait que les effet du LSD sont passés)

Pour le côté historique, en 1968, les temps deviennent durs en France pour les forces de l'ordre, en particulier pour les CRS qui voient les pavés de Paris, sur lesquels ils ont si souvent marché, prendre leur revanche et devenir particulièrement dangereux entre les mains de ces étudiants révolutionnaires qui crient haut et fort leur slogan : « Il est interdit d'interdire ! »





L'année 1969, elle, est placée sous le signe de l'amour : les Beatles chantent « All you need is love », on prône le « flower power » et on est près d'un demi million à se retrouver pendant 3 jours à Woodstock : 3 jours de paix et de musique... Au programme : Joe Cocker, Santana, Janis Joplin, Jimi Hendrix, Les Who...Car les 60's et les 70's n'auraient sans doute pas été ce qu'elles ont été sans être portées par la musique : la guitare électrique est là et elle se fait sentir !



Imaginez donc, vous êtes à la fac et c'est dimanche ( enfin il vous semble... de toutes façons, dimanche ou lundi à cette époque c'est la même chose ! ) Vous apprenez que Pink Floyd, Led Zeppelin, ou encore les Who passent ce soir dans votre ville : alors là, qu'on soit dimanche ou Lundi, hors de question de rater ça ! Vous n'avez pas de billets ? Pas de problème ! Vous vous rendez au concert et attendez avec les autres « forçats » que tous ceux qui sont munis de billets soient rentrés (étrangement moins nombreux...). Après c'est le forcing : tout le monde se donne le mot et fonce pour briser la chaîne des forces de l'ordre. Eux ils ont l'habitude : c'est simple, c'est chaque fois pareil, alors il laissent faire, autant ne pas prendre le risque de se prendre des pavés ou autres projectiles inattendus...

Ca y est !! Vous êtes rentrés ! L'ambiance est surchauffée est la salle respire la marijuana, tout pour un concert parfait ! Et c'est une chose de voir Hendrix mettre le feu à sa guitare (ceci ce n'est pas une métaphore) ou encore de voir les Who tout saccager à la fin du concert , casser leur guitare, éventrer leurs amplis, réduire la batterie en morceaux... ça, de la sauvagerie ? Mais non, c'est tout simplement du Rock !


Ca y est le voyage est terminé ! Vous avez reconnu vos parents ? Moi non plus, mais j'ai quand même un conseil à vous donner : n'essayez de faire pousser de la marijuana sous votre lit en espérant que vos parents croiront que vous faîtes de la jardinerie, on ne sait jamais, ils ont peut être eux-mêmes déjà expérimenté le stratagème...
Et je conclurais par cette citation propre aux 60's et au 70's (que l'éducation nationale n'y voit pas une incitation au non-travail)


Ne perdez pas votre vie à la gagner !

...et souvenez-vous que la paix est cependant loin de régner, et que le travail n'est donc pas terminé !!! (rappelez-vous john lennon, assassiné le 9 décembre 1980 par un certain chapman qui croyait être le seul vrai john lennon...)
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (13)
Re: Voyage vers les 60's et 70's
Posté par gwennaliann le 15/09/2004 19:02:17
Qu'est-ce que j'aurais aimé vivre en l'an 1960.
Re: Voyage vers les 60's et 70's
Posté par superetalon le 20/08/2004 07:47:44
Tu dis: " la seule musique qu'on vous laisse écouter sans crier au satanisme c'est Charles Trenet ou les autres variétés « gentillettes » de l'époque qui vous paraissent vite insipides "
Ma pauv' fille tu n'as sans doute jamais écouté les chansons de Charles TRENET pour dire de telles conneries !
Franchement tu ne sais pas de quoi tu parles.
Essaie un jour d'écouter "la mer" par exemple...
Re: Voyage vers les 60's et 70's
Posté par pennylane le 20/08/2004 07:47:44
chuck berry et johnny lee hooker c'est surtout les années 50 . . . mais c'est vrai que ces deux personnages ont été un véritable catalyseur pour l'explosion musical des 60's . .
Re: Voyage vers les 60's et 70's
Posté par bock le 20/08/2004 07:47:44
Et Muddy Waters ? Son groupe était le plus connu des groupes de blues dans les années 60 - 70...
Cette époque c'est aussi les débuts du rock'n roll avec Chuck Berry ou John Lee Hooker...
Re: Voyage vers les 60's et 70's
Posté par pennylane le 20/08/2004 07:47:44
moi je vois 2 mouvements qui ont un même but : montrer un certain mécontentement envers ce qu'ils considèrent comme vieux, ou dépassés, envers une génération qui ne les comprend plus . . tu me demandes si "no future" et "peace and love" ça se ressemble? et ben oui, ça a un point commun, en gros " faîtes ce que vous voulez, on s'en fout". . .Les hippis se mettent à part, refusent de s'intégrer dans la société, la critiquent, et vivent la vie comme ils l'entendent, les punks, eux, critiquent également la société,la rejettent, la considèrent comme bonne à détruire et ne proposent pas du tout un monde meilleur . . pour eux, c'est comme tu dis "no future", pas la peine de s'attarder, alors on s'éclate, on vit sa vie, fait autre chose, même si cet "autre chose" c'est brailler "anarchy" partout sans savoir vraiment ce que ça veut dire . . .
Mais ce qui est certain, c'est que dans les deux cas, ça réveille la génératon précédente et lui pose des problèmes. Les punks n'on rien néttoyé du tout, quand ils ont débarqué ( 78), les hippis c'était fini depuis presque 10 ans.
Ils n'ont fait que véhiculé le même message,que s'opposer à la société de façon différente . . alors c'est plus peace and love, c'est anarchy, c'est vrai peace and love c'est dépassé depuis longtemps, et puis surtout : ça a échoué. c'est pour ça qu'on peut effectivement dire dans un sens que les punk le rejettent : ils espèrent et tentent autre chose, autre chose qui ne va pas durer plus longtemps. les punks vont passer en coup de vent, violente tornade qui va en déranger plus d'un, mais elle va retomber tout aussi rapidement.
Mais même s'ils sont émancipés, ils ne crachent pas du tout sur la musique de la période hippi : le nom des "Ramones" fait référence à paul McCartney des beatles. preuve d'un certain respect.
Pour finir, tu veux savoir ce qu'avaient en commun johnny rotten et John Lennon ??? rien de plus facile : La PROVOCATION. lennon s'est plus d'une fois montré violent, a critiqué le sytème anglais, s'est fait censuré je sais pas combien de fois, et posait certains problèmes au gouvernement américain . . .
alors quoi qu'on puisse dire, la période hippi et la période punk avaient un grand point en commun :ce qu'on appelle l'esprit rock.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (13)
Publié le 12 juillet 2002
Modifié le 12 juillet 2002
Lu 2 512 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143