FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Walk the line

Un film pour les amoureux de l'époque rock'n roll, les accros de guitare, de relations sentimentales marginales, et ceux qui savent apprécier des performances d'acteurs.


James Mangold, réalisateur du thriller "Identity", affiche tout son talent dans ce film. Il ne livre ni une biographie trop carrée, ni une histoire fantasque trop inspirée. Le ton est juste et arrive à rendre crédible acteurs et scénario. Evidemment certains passages sont communs aux genre, comme l'enfance ou le flashback, mais cela ne plombe pas le récit. On y retrouve Joaquin Phenix (Johnny Cash) révélé en empereur Commode névrosé aux côtés de Russel Crowe et Connie Nielsen, que l'on a pu voir depuis dans "Signes"(Gibson) ou "Le village"(Shyamalan). L'actrice principale Riise Witherspoon incarne June Carter, rôle pour lequel elle a obtenu un Oscar lors de la dernière cérémonie.
Ce film est une très bonne biographie. Que retenir ? Des acteurs parfaits qui chantent et jouent réellement de la musique. Cash et June Carter sont comme réels à l'écran!


Une époque renaît. entre passion, amour et accords de guitare

Le monde des années 50-60 renaît sous nos yeux. On y retrouve des figures comme Elvis et Jerry Lee Lewis, les petites villes américaines d'une époque où les musiciens partaient sur les routes poussièreuses pour faire un show à l'autre bout du pays. Des concerts toujours différents, où l'on pouvait tout attendre des hommes et femmes sur la scène car liés par la musique ils étaient capables du pire comme du meilleur, mais toujours dans la performance. Le contraste avec maintenant est frappant. Qui ferait sa tournée en France dans une caisse toute pourrie avec à son bord une bande de poivrot et de camés ? Ces artistes pouvaient chanter partout (prison) et à n'importe quel moment (overdose de Johnny Cash à Las Vegas).
La musique est un élément marquant du film. Dès la première scène dans la prison, la batterie, accompagné d'une basse et d'une guitare électrique jouant quelques notes fait monter la pression. On entend la musique mais impossible de savoir d'où elle vient : une cellule? la cantine? une estrade dehors? Et quelles musiques ! Que des vieux tubes de rockabilly et de country, joués en direct et non en play-back.
Autre pierre angulaire du film : la relation entre Cash et June Carter. Un jeu de chat et de la souris, une descente aux enfers, et une bonne fin. Entre alcool et drogue, (très) hauts et (très) bas, cette relation assès marginale entre deux personnes mariées et chacune ayant son présent emprunt d'un passé douloureux est très bien retranscrite.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
Re: Walk the line
Posté par nathaniel le 11/06/2006 12:41:12
merci filamene, c'est sympa. Bonne analyse de ta part également ^8^
Re: Walk the line
Posté par filamene le 10/06/2006 21:39:10
Bravo pour l'article, il retranscrit tres bien l'histoire du film. En ce qui me concerne, je l'ai adoré, non seulement pour les acteurs qui sont excellent, mais aussi pour les chansons, qui nous font retourner à une époque que nous ne connaissions pas forcément tous, et qui est magnifique. La biographie en elle meme ne nous ennuie pas, pas comme dans certains films qui sont uniquement centrés sur la vie du personnage et nous ennuyer. C'est une tres bonne combinaison entre histoire d'amour, drame et enfer de la drogue, retour en arrière et musique.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
Publié le 23 mai 2006
Modifié le 06 avril 2006
Lu 962 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143