Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Watcha : Mutant

L'un des groupes de métal français le plus connu sort son 3ème album : Mutant...


Un petit récapitulatif pour ceux qui, par mégarde, ne connaîtraient pas encore el groupo Watcha !
Le groupe se forme autour de Fred (guitare) et de Bob (chant) alors en école d’ingénieur du son. En janvier le line up est bouclé avec l’arrivé de Jean-pierre (basse) , Elder (batterie) et Manu (guitare). Après pas mal de répétition, la première démo est enregistré .Le groupe prend alors, au hasard d’un dictionnaire d’anglais, le nom de WATCHA. Il commence alors quelque concert. Le line up est ensuite recorrigé : on obtient Bob (chant), Keuj (batterie), Manu (guitare), Fred (guitare) et Pendule (basse). Entre beaucoup de changements, le groupe a évolué et a su se fonder son propre style grâce à de nombreuses tournées. C’est aussi grâce à ces concerts rageurs que le groupe se fait remarquer par plusieurs Labels et c’est finalement Lolita ( futur WET) qui signera le groupe. Le groupe part donc en Belgique avec Philipe Chambin pour enregistrer leur premier album. Cette album fait l’effet d’une bombe est grâce aux bouches à oreilles le groupe va vite devenir un des chefs de file du néo-métal français. C’est une tournée de plus d’une année qui va se mettre en place et qui va permettre au groupe de défendre leur premier effort. La tournée continue pour Watcha , il décident donc sur leur lancée d’enregistrer leur 2ème album en novembre , toujours en Belgique aux studios Impuls, mais cette fois mixé par Stéphane Kraemer (auteur des cds de groupes comme Enhancer, Pleymo…). Mixé en décembre , Veliki circus marquera un grand pas en avant pour le groupe : on a affaire à du vrai Watcha, du pure ! Ils rejoignent le Sriracha sauce au côté donc de lofofora, Aqme, Oneyed Jack, Tripod... S’en suit une tournée marathon du Sriracha posse qui va permettre au groupe de faire découvrir l’album à un grand nombre de personne. Ils vont aussi pouvoir faire une tournée a l’étranger avec des dates notamment en Belgique, hollande, suisse… Watcha prend un peu de repos tout en commençant a travailler de nouvelles compositions pour leur 3éme album qui se nommera Mutant. Et ça y est, nous sommes en avril 2003, ce fameux album tant attendu est sortit. Parlons de lui maintenant ! ! !

Le successeur de Veliki Circus est enfin là et ça fait du bien. Ce qui m’a toujours frappé chez Watcha, c’est le fait qu’ils arrivent à éviter la linéarité sans pour autant changer de style à chaque chansons. Pour chaque chansons de cet album, on reconnaît que c’est du Watcha pur et dur, mais on s’en lasse pas ! Et puis on peut quand même voir que les 5 prodiges ont su évoluer, c’est évident, notamment El Butcho (Bob le chanteur) qui atteint des horizons encore plus intéressant avec sa voix. L’album commence par la chanson qui termine (peut-être ?) la trilogie « Sam ». En effet, on a eu « Sam », puis « Sam2 » et maintenant « Sam3 » . Vous allez me dire que ça doit être lassant, et bien non, puisqu’elle toutes trois parfaites ! C’est clair qu’elles sont à chaque fois assez bourrin, mais on aime ça de la part de nos Watchamen. Cette « Sam3 » est tout simplement génial avec un complet nous montrant de nouveaux horizons de la part du chanteur et son refrain, aussi accrocheur que jumpant ! La musique reste du bon Watcha, c’est parfait ! Ensuite viens « clean », chanson un peu plus posée, mais reste les moments qui bougent à la Watcha, y’a pas de doute. Le troisième morceau est celui qu’on a eu l’occasion d’entendre en avant première sur la compile « Nü-KO ». Beaucoup de gens, dont moi-même, on du s’inquiété et espérer que l’album ne soit pas plein de chansons du style de « cool ». Qu’ils se rassure, Watcha on juste eu envie de faire quelques morceaux plus posés. Mais ce troisième morceau demeure quand même une perle avec son refrain accrocheur, que l’on ne cesse de fredonner après écoute. Sur la quatrième piste, arrive « Dunk Barrow ». Je vous préviens tout de suite, c’est ma préférée. C’est un remake des 3 petits cochons interprété avec autant de hargne, de réflexion que d’humour. C’est un parfait bijou, et ça funk, ça bouge, ça me donne même des frissons ! Bravo les mecs ! Cinquième chanson. El Butcho nous montre sa belle voix qui ne sais pas faire que gueuler ! Et ca fait du bien ! C’est un peu comme pour « cool », c’est plus posé mais c’est un peu plus funky ! Cependant, on reconnais bien que c’est du Watcha, c beau mais parfait ! ! ! Voilà le retour du bruit pour « borné », sixième chanson ! Le couplet est chanté mais le refrain est plus bruyant avec ce « boom- boom WATCHA » et la guitare est parfois bien trash . C’est pas du Slipknot mais c’est génial ! Pour cette septième chanson, « I.A », qui nous parle de la matrice en nous citant quelques noms comme NEO, on retrouve un couplet chanté super agressivement et rapidement suivit parfaitement par les instruments, encore un bijou, et oui ! Ah ! ! ! La fameuse reprise de l’album arrive ! Pourquoi toujours reprendre des chansons d’anciens groupes rock ? Cette question est peut-être venue à l’esprit des Watchamen qui nous reprennent « And the beat goes on », la fameuse chanson du groupe disco « 7 Whispers ». Belle reprise qui ne casse pas trop la chanson originale. Neuvième chanson, on retombe dans le style de « cool », mais perso, ça ne me dérange pas, c’est beau et un peu de tendresse dans ce monde de brute, merde ! On continue avec « Narrow minded », c’est un peu plus disco, funk, mais ça crie quand même et c’est pas mal. Ils savent évoluer le petits, et ça c’est cool ! Ca y est, on arrive à mon deuxième coup de cœur : « la rumeur ». Très beau textes qui énonce toutes les rumeurs qu’on aurait pu entendre sur le chanteur. Comment résumer cette chanson ? Ecoutez-là ! ! ! Aller, on arrive à la fin ! La douzième est bizarre, avec beaucoup d’effets spéciaux, je la prend un peu pour une interlude de 3 minute55. La dernière, « MUTANT » ! ! ! Une tuerie, avec son début parfait donnant la définition du mutant ! C’est du WATCHA comme on adore, avec cette chanson, l’album est clos comme jamais : du chant, de la gueule, des riffs parfait, de la basse magnifique, des break qui tuent, bref, c’est du Watcha quoi !
Voilà, j’ai essayé le mieux possible de résumer ce bijou, mais la meilleure solution, c’est encore de l’acheter, vous serrez pas déçu ! ! ! ! !
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (16)
Re: Watcha : Mutant
Posté par reverend le 20/08/2004 07:51:38
pfff ouais...tfacon g l'hab de lourder les gens..
Re: Watcha : Mutant
Posté par lechoupinet le 20/08/2004 07:51:38
"c bete de dire ca ! ya aussi des bons groupes de neo..."

écoutes
tu vas pas recommencer
tu me lourdes
Re: Watcha : Mutant
Posté par reverend le 20/08/2004 07:51:38
non ! c bete de dire ca ! ya aussi des bons groupes de neo...c pas parce ki a des merdes kom linkin park kil fo dire ke c tjs pas bo le neo
watcha en est la preuve vivante...
enfin c tjs mes gouts.. mais bon vala koi...
Re: Watcha : Mutant
Posté par lechoupinet le 20/08/2004 07:51:38
certes
c plus acceptable



*stands against neo metal*
Re: Watcha : Mutant
Posté par reverend le 20/08/2004 07:51:38
erf mouais, c notre choix... mais meme si je connais pas tt les groupes ke tu cite, je trouve watcha mieux ke gojira ou nehemah.... mais ca depend les gouts, et pis c pas les meme styles.... mais .. ecoutant tt les styles de metal.... je trouve watcha fabuleux je sais pas pk lol

mais vi ta raison, je vais dire plutot, "pour moa, je trouve ke watcha est un des meilleurs groupes francais de metal existant actuellement"

ca te va insi ? :)
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (16)
Publié le 25 avril 2003
Modifié le 25 avril 2003
Lu 884 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲