FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







World Peace

Lettre ouverte (ou fermée) à tous ceux qui sont malheureux ou qui veulent le devenir.


A quoi cela sert-il de se plaindre, de s'apitoyer sur son "misérable" sort, lorsqu'on sait que l'on ne veut rien y changer ? Ne faut-il pas plutôt tenter de changer sa conception des choses, du monde, des autres ? L'homme est arrivé où sa nature l'a mené. A force de "débats" stériles, rien ne va mieux, tout s'enfonce et s'écrase. Je pense qu'il faut cesser de se considérer étranger à une société dont on fait partie. Au contraire, il faut s'y impliquer autant qu'on peut et qu'on veut, pour être l'une de ses dynamiques. Il ne faut pas pour autant être contradictoire en faisant semblant de s'intégrer alors qu'on en renie tous les fondements. La lucidité est de mise, les idées c'est beau, mais la compréhension c'est primordial. Comprendre associe objectivité et raisonnement logique.

Trop souvent ce mot "logique" est détourné. Il perd de plus en plus sa signification, et l'absolu qu'il incarne s'efface lorsqu'il est utilisé avec des notions proprement instables et multifactorielles (la monnaie, l'environnement, la société, la politique, la géographie, etc.). Quant à l'objectivité, en faire preuve le plus possible demande une capacité à se positionner de tous les points de vue possible par rapport à un sujet. Se limiter à son propre parti est réducteur.
La vie est logique, des fragments nous sont juste cachés ou invisibles. Comprendre la vie, c'est l'apprécier ou ne plus vouloir en faire partie. Mais aboutir à ce nirvana ne peut se faire qu'en arrivant à être objectif vis-à-vis de celle-ci. Se plaindre peut-être une étape, un côté, mais pas une finalité.

Pour être objectif, il faut aussi Savoir. Savoir, ou alors Ignorer en faisant preuve de rationalité. Ne pas prétendre savoir est justifié si aucun fondement n'existe. Trop de gens critiquent les religions alors qu'eux-mêmes se sont créés leurs petites croyances. Beaucoup diront que c'est ainsi qu'ils donnent du sens à la vie, participant ainsi à la renaissance des Mystères antiques. La science n'est pas non plus forcément louable. Il ne suffit pas de se prétendre rationnel pour l'être. Classifier la biosphère ou interpréter des ruines est une forme de croyance, et par là un symbole du mal-être humain. Malheureusement, le mal-être se communique très bien, et des écrivains exprimant leur désappointement en ont conquis plus d'un (e) s. Les lecteurs ivres sont satisfaits d'entendre quelqu'un dire officiellement leur pensée. Ils attribuent ainsi à leur croyance une couleur de vérité "universelle", mot qui en lui-même n'a qu'une valeur humaine.

Avant de prôner haut et fort ses lamentations ou son attachement à ce qui est soi-disant légitime, il conviendrait de garder de la distance pour éviter de participer à l'immensurable bêtise humaine. Avant de s'exprimer par des actes, il faut donc réfléchir dans son coin, apporter ses éléments de réflexion aux autres, réfléchir à nouveau grâce aux éléments extérieurs, faire part de son raisonnement aux autres, et ce autant de fois que nécessaire en faisant attention que l'action ne soit pas assimilable à celle d'un groupe de pression pour son propre intérêt, pour ses propres croyances (par exemple : "l'"environnement" est intouchable, en tant qu'homme ont doit se faire tout petit"). Pour que la société soit heureuse, c'est la société qui doit penser. Concrètement, il faudrait commencer par coordonner les moyens d'expression des citoyens, pour que rien ne soit perdu et que tous puissent tenir compte des circonvolutions rationnelles de chacun. Celles-ci se rejoindront forcément car le rationnel est absolu. Débattre c'est bien, mais tous doivent débattre pour que cela soit bénéfique pour tous.

amen : -)
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
Rectif
Posté par groumph le 17/11/2004 17:17:25
En fait, il fut bien facile d'affirmer que le rationnel est absolu.
En réalité, il ne l'est pas (contrairement à ce que pourrait penser Rousseau)
Bref, mis à part ça je n'ai rien d'autre à dédire de mon article.
Ah, sinon, le site france-jeune s'est annulé (est devenu nul). C'est dommage.
Re: World Peace
Posté par virgilus le 20/08/2004 07:57:14
Ben moi je trouve ça super, enfin un peu d'intelligence dans cet amas hétéroclites d'articles dont certains relèvent franchement du n'importe quoi...
Bien entendu cet article est quand même hyper court en comparaison à tout ce qu'on aurait pu dire sur un sujet pareil mais là je pense que les gens devrait relire "critique de la raison pure" de kant, un peu de morale à la Nietzsche et quelques extraits de Kierkegaard mais bon.

Je ne sais pas si tout ce que tu as dit sort entièrement de ton imagination ou si tu en as pompé une partie voir presque tout mais si c'est de toi c'est pas mal, léger mais c'est déjà un bon point de départ qui soulèvent d'innombrables questions.

Le devenir des sociétés est une intéraction perpetuelle entre les individus qui la composent et l'action qu'elle excerce sur eux, à chaque insant elle est donc redéfinie dans le domaine microsociologique et reste inchangé de manière macrosociologique. La redensification des contacts socio-politiques me paraît une bonne idée et l'insaturation de la démocratie participative est certainement le dernier espoir qui nous reste pour sauver la démocratie du péril le plus grand qui réside en elle, c'est à dire la perte du lien de cause à effet entre la société et le travail des autres et le bonheur personnel et les conditions de vie de l'individu(Tocqueville).

Individualisme tu ne nous auras pas! Remettons un peu de solidarité organique dans ce monde mécanique (E.Durkheim) et au lieu de subir bêtement les effets pervers de la société, construisons la tous ensemble en anticipant le fait que dans le futur tout le monde le fera (c'est un idéal vers lequel il faut tendre).

:-)
Re: World Peace
Posté par âme solitaire le 20/08/2004 07:57:14
Je n'ai pas encore mis de note car je préfère le faire lorsque je serais à esprit plus reposé...
Cependant ma première lecture m'a paru décevante. J'ai l'impression que tu pars d'un thème donné, très intéressant (c'est pour ça que j'ai lu l'article d'ailleurs), puis que tu vadrouilles n'importe où.
D'abord tu parles de l'apitoiement en arrivant à la logique.
Puis tu pars sur l'idée de la logique en l'opposant à l'objectif.
Puis tu pars sur la définition de l'objectif...
C'est brouillon, lourd, et inintéressant.
Je pense malheureusement que même à froid je mettrais moyen voire mauvais. J'ai l'impression que tout ce que tu écris n'a aucun rapport avec le thème.
Peut-être me suis-je trompé... je verrais bien...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
Publié le 18 août 2004
Modifié le 18 août 2004
Lu 894 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143