Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     
Aller à :  
Titre:#ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ
Artiste:#ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ


Paroles de Philippe et toi

Interprétées par Agnès Bihl

Télécharge cette sonnerie sur ton portable !
Un sale goût dans le coeur, le divan d'une impasse
Mon désert intérieur qui se voit dans la glace
Je me parle de toi, l'Ami qu'a foutu l'camp
Mais plus je pense à moi et moins je me comprends
Mais faut dire qu'un ami, c'est quoi?
C'est un amour qui n'commence pas...
On avait pris le temps de ne pas être amant
On avait mis longtemps à dev'nir des enfants
On se foutait du monde...pour pas lui ressembler
On avait tout à dire et rien à déclarer
Rien que nous deux, ça fait combien?
J'ai jamais su compter plus loin!

Mais moi, j'avais pour nous
Trois cents millions d'idées fumeuses
Et le coeur un peu flou
Et deux âmes soeurs incestueuses...

Moi, je me parle encor de tes vieux pull overs
L'odeur de la lessive qu'utilisait ta mère
Tous tes vilains défauts, tout ça me manque déjà
Ton grand coeur d'artichaut devant mes yeux de chat
Et puis mon caractère de chien
Quand le héros pleure à la fin!
C'est vrai qu'on s'est laissé, c'est vrai qu'on s'est lassé
Mais c'est sûr qu'on s'aimait, je le sais...j'y étais...
J'attends que tu m'appelles, c'est encor trop tard
J'apprends de tes nouvelles...mais toujours par hasard...
La p'tite histoire d'un grand amour
Entre nous, c'est chacun son tour!

Mais moi, j'avais pour nous
Trois cents millions d'idées fumeuses
Et le coeur un peu flou
Et deux âmes soeurs incestueuses...

Je voulais te le dire un jour...un jour ou deux...
On n'a pas fait l'amour...mais on n'a pas fait mieux...
Moi, pour avoir des ailes, il me faut des racines
Et j'ai pas le profil d'une bonne copine!
Mais d'avenir en souvenirs
T'étais pas beau, non, t'étais pire!
On se ressemblait trop, c'était devenu triste
Deux alter ego...deux alter égoïstes
Tu m'aimais de travers, bien sûr j'en profitais
T'étais presque comme mon frère et cette fois-ci c'est vrai!
Il n'y a pas qu'à toi que je mens
A moi aussi, de temps en temps...

Mais moi, j'avais pour nous
Trois cents millions d'idées fumeuses
Et le coeur un peu flou
Et deux âmes soeurs incestueuses...

Mais tant pis c'était Nous
300 millions d'idées foireuses
Mais c'était l'amour flou
Pour deux âmes soeurs incestueuses...

Un sale goût dans le coeur, le divan de l'impasse
Mon désert intérieur qui se regarde en face
La vilaine blessure, l'Ami qu'a foutu l'camp
Mais plus je me rassure et moins je me comprends
L'Amour, c'est livré sans notice
Et tant pis pour les cicatrices!
Avec ou sans raisons, on n'a pas essayé
Le piège du Pardon n'a jamais rien sauvé
On a bien le sourire, on n'a rien oublié
Mais plus rien à s'dire, et rien à déclarer
Rien que nous deux, ça fait combien?
On n'a pas su compter plus loin!

Mais moi, j'avais pour nous
Trois cents millions d'idées fumeuses
Et le coeur un peu flou
Et deux âmes soeurs incestueuses...

Mais tant pis c'était Nous
Et comme une âme soeur en peine
J'ai le coeur un peu mou
Et puis l'amour qui se gangrène...

Oui, moi j'avais pour nous
Toute une vie à toute vitesse
Tant pis si c'était flou
Les naufrages forment la jeunesse...

Mais surtout, c'était Nous
Trois cents millions d'idées foireuses
Mais, c'était l'Amour flou
...Comme deux âmes soeurs incestueuses...

Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲