FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     








Aller à :  
Titre:#ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ
Artiste:#ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ


Paroles de Quatre bises

Interprétées par KDD

Télécharge cette sonnerie sur ton portable !
Les enfants du ghetto ont grandi dans les taudis
Ont rêvé d'être l'oiseau qui vit sa vie
Avoir envie de voler.
Dérober la liberté,
Payer le prix de l'identité.
Renier leur culture pour voler des voitures,
Piller la France par délinquance.
Devenir impur,
Briser le mur du silence,
Idolâtrer la violence,
Respirer sa quintessence.
Jeunesse en stress
Clio 16S sur l'allée Jean Jaurès,
Course poursuite place Héraclès
Délit chornique la France encaisse,
C'est chaud pour toi mon gars,
Chaud pour tes fesses.
La fibre vibre et se pourrit,
L'alcool délivre des gosses ivres
Qui n'apprennent qu'à survivre
Sur le pas des grands frères,
Morts ne n'avoir pas pu vivre libres,
Morts de n'avoir pas pu maintenir l'équilibre,
Alors balance ton calibre.

Des mecs te pulvérisent comme un insecte,
Mec, réalise,
La rue jette son dévolu sur des âmes dévouées.
Tabous dénoués,
Kadors prêts à tout casser,
La mort frappe les petites frappes,
Question d'honneur ou d'arnaque politique parallèles,
Mes jectte pas ton grain de sel,
Boya style yakuza balancé harakiri
Mort aux vaches qui rient qui pleurent.
Joue pas les bandits.
C'est comme ça la vie,
Chez les vrais ça blague pas,
On demande pas ton avis
Les règles sont ainsi.
Prescrits à ta famille
Chacun pour sa peau
Alors elle grille.

L'anguille sous roche
Écorche sans scrupule
Le milieu est une bulle
Où les crapules pullulent
Question de calcul
Encule avant qu'on t'encule
Ou décapité, capitule,
Les pantins au tapin
Transaction effraction
La familla becte dans le bec du démon,
Réalité pas fiction
De Kader à Don Corleon
La pègre fait des millions
Des barrettes au kilo de coco,
Du Coca à la Kro
Le vice glisse, y'a pas photo.
En restant sur place
On prend ce qui passe.
Coup fumant, coup foireux,
On tire des coups sur des pétasses
On arrose Roger le RG
Qui bouche le nez sur l'odeur de l'argent sale et piégé
La justice est complice parfois.
La police qui fait ses rondes avec des sticks,
Des packs de 8,6
La balle n'a pas de camp,
Chacun son clan
Tu veux jouer les grands,
Cours plus vite que pan pan clic clic,
T'as plus de balle,
Ton ennemi en a une pour ton trou d'...

Chorus

Quatre bises, une devise,
Vise celui qui te vise, c'est le bizz
L'analyse respecte l'allure suspecte
Ca tient la route dans le project

Un coup de spleen,
Je traîne ma dégaine comme Charlie Chaplin
J'suis fatigué mais j'ai des sapes: clean.
Aux feux place Esquirol
Des flics contrôlent à la Elliot Ness,
L'un d'eux me bloque, me fouille, tâte mes fesses.

J'balance ma paperasse dans la face du gars
Comme pour prouver ma bonne fois malgré ma gueule en bois
Rien à faire, allo tango alpha, c'est toujours pour moi,
Il vérifie l'identité de Mamadou Bamboula

Laurent Désiré Kabyla c'est pas moi, la vie de la mère
Je suis né en France, j'habite juste derrière
Rien à faire, pour eux je suis né dans une flaque de boue
Pour eux c'est grâce à la drogue que je tiens debout

Y a trop de préjugés faxés dans les esprits
Le saint Islam brûle la Tour Eiffel à Paris
Main de Fatma sous le pull je suis filmé quand je prie
Je me cache mais les flashs crachant quand je vis

Chorus

J'ai l'aspect d'un suspect à n'importe quelle heure (frère)
L'aspect à n'importe quelle heure (frère)
Suspect à n'importe quelle heure (frère)
J'ai l'aspect d'un suspect
bis

Ca m'énerve on me prend pour un bandit
Quand dans les Casino je passe au rayon hi-fi
Vigiles et chiens de garde, classés au hit-parade du débile
Quand ils se déguisent en femme enceinte, crois-tu qu'il sont
crédibles?
Au rayon poulet, les vieilles qui changent leur sac de côté
Qui portent plainte et vont voter quand mon caddy les a croisées.
A la caisse, mon chèque, obligée, ma carte d'identité,
Mon passeport mon assurance, mes quittances de loyer.

Parfois j'en ai assez, saqué comme Nicolas Sacco.
J'rêve d'faire ce qu'on me reproche pour mieux m'sentir dans ma peau,
Car ma gueule et ma peau me collent à la peau.
Je reste noir même en ville sous le soleil en vélo

Dans le métro mon sac à dos est mis à sac par la sécu.
Pourtant y'a pas de bombe y a que des feuilles de la sécu
Assis dans le wagon, les vieux soupçonnent mon vécu,
Ils grincent des dents quand je me mouche avec un bout de PQ

J'ai l'aspect d'un suspect

Écris un article et gagne des cadeaux !
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143