Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     
Aller à :  
Titre:#ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ
Artiste:#ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ


Paroles de HLM 3

Interprétées par Lunatic

Télécharge cette sonnerie sur ton portable !
(Ali)
Qu’ça soit clair
Si j’rappe c’est 1 pour la rue 2 et 3 pour la maille, frère
T’attends pas à m’voir faire
Le pantin
Sur scène laisse ça aux putains.
Avance de façon obscène,
Du matin jusqu’au soir, 9 zedou Hauts d’Seine.
Traîne dans mes Stan Smith blanches,
Avec les rabzas reunois d’ma branche.
Marche en silence toujours à penser,
Peu d’argent donc peu d’dépenses,
Quand tu comprends ça, pour eux c’est niqué.
J’amène ma stricte réalité
D’Issy décor mon secteur
Jusqu’à ton ghetto blaster, ton poste récepteur.
J’te rappelle juste qu’j’aime pas les flics, qu’j’aime pas les blonds borgnes,
Qu’j’aime pas les matons, attends j’en place un pour les frères au bagne.
Donc j’te disais j’aime pas les sourires trop aiguisés
Qu’j’aime pas les juges, les procureurs leur jeu truqué depuis l’Élysée.
Analyse mes textes, canalise
Mes nerfs, maintien positive mon énergie,
Booba mon double ou moi l’sien
Et la force se multiplie.


(Booba)
J’kiffe les bizness illégaux
La sape, les caisses et les gos
Smoker des gros bouts d’shit après j’ai l’groove grave
Bédave, sexe, pillave sec dans mon clan
C.L.A.N j’peux pas faire mieux qu’mon rap de banlieue
J’rappe comme j’cause, haine à grosse dose,
La rage comme guide et c’est pour ça qu’j’parle toujours des mêmes choses,
Tchatche de la zone, prône la guerre aux autres hommes
Ceux qui parlent trop mal, chope et hop sous l’trôme
J’aime la grande vie
C’est la merde, mais j’l’aime car c’est la mienne
Y’a pas de bonheur sans problèmes
Réveil impulsif, j’roule un spliff de skunk,
Et j’kick sur un beat de funk
Pas de lyrics de fils de pute,
Insolent même sur mes bulletins,
Cousin, j’suis l’bitume avec une plume
Faut qu’j’passe au plan B
Veulent diviser mon peuple en deux
L’an 2, j’attends ça depuis le landeau.


(Ali)
A.L.I
Celui qu’on aime ou qu’on haït,
Un jour j’te souris
Un jour j’te crève, L.U.N.A.T.I.
C., donc oublie
Tous les ragots et chichis
D’pédales, si tu veux doubler,
Taffe dur mais avant réfléchis,
Tu veux rapper pour quoi et pour qui,
La gloire, le cash, le sexe, tout c’qui en suit ?
Pour ça tu donnerais ta vie, hein ?
A mon avis, petit avant d’penser à ça, garde tes manies
Reste simple,
Surtout, observe comment s’maîtrise et s’manie
La rime, réanime
Le rap juste pour ceux qui
Le croyaient mort, au passage place une casse-dédi
À mon propre sang Omar et Mehdi.


(Booba)
C’est la patate quand y’a plus d’chattes, que l’effet du shit chute
Quand tu dois faire un que-tru, qu’tes potes se chient d’ssus
Déçu des embrouilles on connait l’issue
Des gouttes de sang, et pas d’francs malheureusement
En tant d’guerre j’suis à la caserne
J’ai envie d’ken, j’ai la force comme Anakin, j’opère au laser
Oh la sère-mi, mes frères pensent qu’à s’suriner, à dépenser jusqu’à s’ruiner
Réunis
Die au Justerini
Trop d’timiniks quand les victimes nient
Qu’ils sucent ma bite, j’suis mi-homme mi-bête
Mis au courant par l’beat ça paye dès minuit
Et si ma haine diminue
C’est qu’les porcs sont morts et qui m’reste plus qu’dix minutes
Dans c’monde de putes, j’ai du mal à fixer ma vie
Si j’t’ai baisé viens pas m’dire qu’c’est ma fille,
Ca tourne et la chance part
J’rêve que d’barres et d’B.M, j’suis un d’ces mômes qu’on recense pas
Aux normes difformes,
Critique dans l’idyllique c’est pas c’que disent leurs femmes
Surprenant comme un Hindou qui deale
Peser son poids en C.C. s’arracher d’cette ville
C’est la tate-pa même en l’an 2000.


(Ali)
Nos vies la même saga pour ceux qui prennent l’hégire
Pour repère.
À chacun ses empreintes
Mais sur la même sphère,
Mon clan feinte
L’ennemi toujours aux aguets.
Envie et jalousie de ta ville jusqu’à la mienne, nargué
Par les flics et pire par les faux frères, de ceux qui portent l’œil,
Pour eux j’suis navré,
Mais j’lâcherai mon argot
Tant que le Très-Haut
Nous le permet. Paix aux
Vrais frères Malekal Morte, Lunatic en fusion,
Pour nos existences trop souvent la même conclusion.
On perd le jeu et le nord,
Ici c’est soit ils nous niquent soit on s’nique.
Lance ton regard dehors,
C’est A.L.I.,
A pour l’Afrique,
L pour ma Loi suprême représentée par le I Islam.
À ceux qui nous comprennent Salam.
J’représente l’homme et sa couleur
Comprend que notre douleur devienne colère
Quand l’État nous diabolise comme à Salem.
Donc honneur
Aux têtes, noires, marrons et beiges
Cortège
Abreuvé par la terre mère.
A.L.I. BOOBA du Nil au fleuve Niger.


Refrain (x4) :
Mon son récité par les voix des HLM, j'crois
Ceux qui traitent les meufs de chiennes et veulent des M3
On a pas les mêmes droits
Donc j'lève mon 3ème doigt
Et j'viens reprendre mon dû
Perdu dans c'monde.

Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲