Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     
Aller à :  
Titre:#ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ
Artiste:#ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ


Paroles de La Cassette Vidéo

Interprétées par Lynda Lemay

Télécharge cette sonnerie sur ton portable !
Gonflée comme une baleine, échouée dans mon salon
Rentrée dans mes bas d'laine jusqu'au double menton
J'étais dans un dilemme : est-ce que j'le fais ou non?
Et ça faisait des s'maines qu'me posais la question

Quand on passe la trentaine, faut qu'on passe à l'action
Mais comme on s'trouve vilaine, on reste à la maison
J'rentrais plus dans mon linge : l'ultime solution
C'était de faire le singe d'vant ma télévision

J'ai acheté la cassette, le fameux vidéo
Aves trois filles parfaites, qui suivent le même tempo
J'suis allée en cachette, j'suis r'venue en auto
Toute équipée d'serviettes et de grandes bouteilles d'eau

J'm'imaginais déjà en patins à roulettes
Le p'tit top en lycra moulé sur ma silhouette
Légère comme une ballerine, droite comme une majorette
Avec mes short en jean, mes pads et mes deux couettes

Mais au bout d'un quart d'heure à suivre leur exemple
Etendue dans ma sueur et tordue par les crampes
Il m'a fallu admettre qu'elles avaient du mérite
Les trois jolies minettes et leurs fesses en granit

Mais n'abandonnant rien, j'ai repris de plus belle
Le redondant refrain de leur chanson cruelle
"Allez 1, 2, 3, 4, allez, un peu plus haut"
Les joues comme des tomates, les seins comme du jell-o

J'm'imaginais déjà le nombril dans les pages
Des calendriers qu'y a sur les murs des garages
Musclée comme une athlète, mouillée comme une sirène
Avec des p'tites gouttelettes sur ma jolie bedaine

Après, c'est sur le dos qu'y fallait que j'm'étende
Moi qui rêvais d'repos, j'étais plutôt contente
Jusqu'à c'qu'elles disent les mots que j'voulais pas entendre
"Pour les abdominaux, faut soulever les jambes"

J'vibrais comme une auto, due pour un alignement
Quand soudain mes rideaux m'ont semblés transparents
J'tais sûre que mes voisins m'observaient en riant
Sacrer comme un païen, baver comme un volcan

J'm'imaginais déjà couchée sur une civière
La tête dessous du drap, les ch'veux dans la glissière
Un p'tit mot dans l'journal disant qu'on m'a trouvé
En position foetale au pied de ma télé

Bien sûr très rapidement, pendant qu'ces demoiselles
Continuaient en souriant de jouer à la sauterelle
J'râlais sur mon divan avec un seven-up
Et j'croie qu'c'est en rotant que j'ai pesé sur stop

Et ma précieuse cassette repose depuis ce jour
A plat sur une tablette avec des 33 tours
Quand j'commence à m'sentir serrée dans mes vêtements
Regardez moi courir en acheter des plus grands!

Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲